[CRITIQUE] Asphalte, de Samuel Benchetrit

Particulier et étrange, Asphalte semble aussi dépouillé que les portraits qu’il présente. De ces tranches de vie décalées, Samuel Benchetrit cadre un quotidien brut et isolé, dans un décor qui emprisonne les émotions jusqu’à confondre le rêve et la réalité. Improbable, mais étrangement satisfaisant, Asphalte se distingue à travers ses duos surprenants auxquels on s’attache presque malgré eux.