Jusqu’à ce que la fin du monde nous sépare – Pourquoi pas ?

Ou comment s’entourer de deux acteurs talentueux et réussir à réaliser un film d’une platitude tachée de mièvrerie exaspérante. Est-ce une romance ? Est-ce un drame ? Doit-on mourir d’ennui après la première demi-heure ou attendre que la fin du monde nous anéantisse ? Heureusement, Steve Carell porte le film sur ses épaules avec brio, accompagné d’une Keira Knightley (un poil trop grimaçante, c’est flippant des fois, faudrait lui dire) avec qui il forme un duo improbable mais très attachant. Le reste du film, malheureusement, n’est pas à la hauteur de la prestation des acteurs. Dommage.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s