[CRITIQUE] Sacrées Sorcières, de Robert Zemeckis

Dans cette nouvelle adaptation du chef d’œuvre de Roald Dahl, Zemeckis raconte l’histoire à la fois drôle, grinçante et émouvante de Bruno, un jeune orphelin. En 1967, il vient vivre chez son adorable grand-mère, dans la petite ville rurale de Demopolis, en Alabama. Tandis que le petit garçon et sa mamie croisent la route de sorcières aussi séduisantes que redoutables, la grand-mère entraîne notre héros en herbe dans une somptueuse station balnéaire. Malheureusement, ils débarquent au moment même où la Chef Sorcière réunit ses sbires venus du monde entier – incognito – pour mettre en œuvre ses sinistres desseins…

[CRITIQUE] Justice League – The Snyder Cut, de Zack Snyder

Après avoir retrouvé foi en l’humanité, Bruce Wayne, inspiré par l’altruisme de Superman, sollicite l’aide de sa nouvelle alliée, Diana Prince, pour affronter un ennemi plus redoutable que jamais. Ensemble, Batman et Wonder Woman ne tardent pas à recruter une équipe de méta-humains pour faire face à cette menace inédite. Pourtant, malgré la force que représente cette ligue de héros sans précédent – Batman, Wonder Woman, Aquaman, Cyborg et The Flash –, il est peut-être déjà trop tard pour sauver la planète d’une attaque apocalyptique…

Prochainement disponible sur OCS
Avec Ben Affleck, Gal Gadot, Henry Cavill, Ray Fisher, Ezra Miller, Jason Momoa…

6 séries pour célébrer la Journée Internationale des Droits des Femmes

Cette année pour célébrer la journée internationale des droits des femmes, je vous propose six séries qui mettent en avant des… femmes (je sais, le suspens était intense) ! Sans forcément être des super-héroïnes ou des femmes d’actions, ces femmes de séries dressent des portraits à la fois complexes et actuels, auxquels on s’attache et dans lesquels on peut se reconnaître. Que l’on parle d’inégalité sociale, de romance, de monstres en tout genre ou du quotidien plus ou moins banale, ces séries ont quelques choses à dire sans forcément avoir besoin de brandir un quelconque étendard féministe pour se justifier. Car oui, être une femme, c’est aussi bien savoir se faire entendre qu’apprendre à s’écouter soi-même pour s’affirmer, c’est pour ça que j’ai choisi des séries qui, d’abord, m’ont plu, et qui se démarquent avec des héroïnes du quotidien, qui nous ressemblent ou sont tous simplement accessibles, sans super-pouvoirs (à une petite exception près) ni grand combat à mener autre que celui de s’affirmer. I am woman, here me roar… 

[SÉRIE TV] WandaVision : Ma sorcière bien-aimée (spoilers)

WandaVision combine des éléments de sitcom traditionnelle à ceux de l’Univers Cinématographique Marvel. Elizabeth Olsen (Wanda Maximoff – alias Scarlet Witch) et Paul Bettany (Vision) y reprennent leurs rôles de super-héros, vivant dans une banlieue idéalisée mais commençant à soupçonner que tout n’est peut-être pas ce qu’il paraît être…

Créée par Jac Schaeffer
Avec Elizabeth Olsen, Paul Bettany, Teyonah Parris, Kat Dennings, Randall Park, Kathryn Hahn…
Disponible sur Disney+

[CRITIQUE] I Care A Lot, de J Blakeson

Marla Grayson est une tutrice réputée spécialisée auprès d’individus âgés et riches. Aux dépens de ces derniers, elle mène une vie de luxe. Mais sa prochaine victime s’avère avoir de dangereux secrets. Marla va devoir utiliser son esprit et sa ruse si elle souhaite rester en vie…
Disponible sur Netflix

[CRITIQUE] Miss, de Ruben Alves

Alex, petit garçon gracieux de 9 ans qui navigue joyeusement entre les genres, a un rêve : être un jour élu Miss France. 15 ans plus tard, Alex a perdu ses parents et sa confiance en lui et stagne dans une vie monotone. Une rencontre imprévue va réveiller ce rêve oublié. Alex décide alors de concourir à Miss France en cachant son identité de garçon. Beauté, excellence, camaraderie… Au gré des étapes d’un concours sans merci, aidé par une famille de cœur haute en couleurs, Alex va partir à la conquête du titre, de sa féminité et surtout, de lui-même…

[CRITIQUE] Saint Maud, de Rose Glass

Maud, infirmière à domicile, s’installe chez Amanda, une célèbre danseuse fragilisée par la maladie qui la maintient cloîtrée dans son immense maison. Amanda est d’abord intriguée par cette étrange jeune femme très croyante, qui la distrait. Maud, elle, est fascinée par sa patiente. Mais les apparences sont trompeuses. Maud, tourmentée par un terrible secret et par les messages qu’elle pense recevoir directement de Dieu, se persuade qu’elle doit accomplir une mission : sauver l’âme d’Amanda.

Réalisé par Rose Glass
Avec Morfydd Clark, Jennifer Ehle, Lily Knight…

[CRITIQUE] Antoinette Dans Les Cévennes, de Caroline Vignal

Des mois qu’Antoinette attend l’été et la promesse d’une semaine en amoureux avec son amant, Vladimir. Alors quand celui-ci annule leurs vacances pour partir marcher dans les Cévennes avec sa femme et sa fille, Antoinette ne réfléchit pas longtemps : elle part sur ses traces ! Mais à son arrivée, point de Vladimir – seulement Patrick, un âne récalcitrant qui va l’accompagner dans son singulier périple…

Réalisé par Caroline Vignal
En salles le 16 septembre 2020
Avec Laure Calamy, Benjamin Lavernhe, Olivia Côte…

[CRITIQUE] Antebellum + I’m Thinking of Ending things avec #spoilers et explications (podcast)

Pour cet épisode, je reviens sur deux films : Antebellum, de Gerard Bush et Christopher Renz et le film Netflix Je Veux Juste En Finir (I’m Thinking of Ending Things), de Charlie Kaufman. Entre mystère et thriller, deux films qui jouent avec les apparences et avec les nerfs de son (télé)spectateur.
Attention : ce podcast contient des spoilers.