[CRITIQUE] Les Crimes du Futur, de David Cronenberg

Alors que l’espèce humaine s’adapte à un environnement de synthèse, le corps humain est l’objet de transformations et de mutations nouvelles. Avec la complicité de sa partenaire Caprice, Saul Tenser, célèbre artiste performer, met en scène la métamorphose de ses organes dans des spectacles d’avant-garde. Timlin, une enquêtrice du Bureau du Registre National des Organes, suit de près leurs pratiques. C’est alors qu’un groupe mystérieux se manifeste : ils veulent profiter de la notoriété de Saul pour révéler au monde la prochaine étape de l’évolution humaine…

[VIDÉO] Trois Mille Ans À T’Attendre : Découvrez la bande-annonce 

Alithea Binnie, bien que satisfaite par sa vie, porte un regard sceptique sur le monde. Un jour, elle rencontre un génie qui lui propose d’exaucer trois vœux en échange de sa liberté. Mais Alithea est bien trop érudite pour ignorer que, dans les contes, les histoires de vœux se terminent mal. Il plaide alors sa cause en lui racontant son passé extraordinaire. Séduite par ses récits, elle finit par formuler un vœu des plus surprenants.
Le film est présenté hors-compétition au Festival de Cannes 2022.

Réalisé par George Miller
En salles le 24 août 2022
Avec Tilda Swinton, Idris Elba, Aamito Lagum…

[CRITIQUE] Les Animaux Fantastiques : Les Secrets de Dumbledore, de David Yates

Le professeur Albus Dumbledore sait que le puissant mage noir Gellert Grindelwald cherche à prendre le contrôle du monde des sorciers. Incapable de l’empêcher d’agir seul, il sollicite le magizoologiste Norbert Dragonneau pour qu’il réunisse des sorciers, des sorcières et un boulanger moldu au sein d’une équipe intrépide. Leur mission des plus périlleuses les amènera à affronter des animaux, anciens et nouveaux, et les disciples de plus en plus nombreux de Grindelwald. Pourtant, dès lors que que les enjeux sont aussi élevés, Dumbledore pourra-t-il encore rester longtemps dans l’ombre ?

[CRITIQUE] Slalom, de Charlène Favier

Lyz, 15 ans, vient d’intégrer une prestigieuse section ski-études du lycée de Bourg-Saint-Maurice. Fred, ex-champion et désormais entraîneur, décide de tout miser sur sa nouvelle recrue. Galvanisée par son soutien, Lyz s’investit à corps perdu, physiquement et émotionnellement. Elle enchaîne les succès mais bascule rapidement sous l’emprise absolue de Fred…

[CRITIQUE] Spencer, de Pablo Larraín

Le mariage de la princesse Diana et du prince Charles s’est terni depuis longtemps. Bien que les rumeurs de liaisons et de divorce abondent, la paix est ordonnée pour les festivités de Noël au domaine de la reine à Sandringham. Il y a à manger et à boire, à tirer et à chasser. Diana connaît le jeu. Mais cette année, les choses seront bien différentes. Spencer est une illustration de ce qu’il aurait pu se passer pendant ces quelques jours fatidiques.

[CRITIQUE] The King’s Man : Première Mission, de Matthew Vaughn

Six ans après l’ébouriffant Kingsman – Services Secrets, puis sa suite Kingsman – Le Cercle d’Or, Matthew Vaughn revient avec un troisième opus qui fait office de préquelle pour raconter les origines de l’agence. Si on retrouve les séquences funs et l’action superbement chorégraphiée qui ont fait la force de la franchise, The King’s man : Première Mission s’essouffle dans un récit flirtant avec la Première Guerre Mondiale et une galerie de personnages envahissants dans l’ombre d’un Rhys Ifans ahurissant. Tout juste divertissant, mais loin d’être aussi bon que le premier Kingsman.

[CRITIQUE] West Side Story, de Steven Spielberg

Si le nom de Steven Spielberg ne suffit pas à vous convaincre, cette nouvelle vision de West Side Story est superbe réussite, alliant l’émotion contagieuse d’une romance shakespearienne et une revisite moderne du New York des années 50 où la salsa rencontre le rock’n’roll. Alors je ne sais pas si ça vaut le spectacle sur scène, ni si ce West Side Story 2.0 fidèle à l’histoire (vu que je n’ai vu ni l’un ni l’autre), mais je crois qu’on a besoin de romance et de chaleur au cinéma. Comme toujours, Steven Spielberg tombe à pic pour nous enchanter.

[COUP DE CŒUR] Le Dernier Duel, de Ridley Scott

Basé sur des événements réels, le film dévoile d’anciennes hypothèses sur Le Dernier Duel judiciaire connu en France – également nommé « Jugement de Dieu » – entre Jean de Carrouges et Jacques Le Gris, deux amis devenus au fil du temps des rivaux acharnés. Carrouges est un chevalier respecté, connu pour sa bravoure et son habileté sur le champ de bataille. Le Gris est un écuyer normand dont l’intelligence et l’éloquence font de lui l’un des nobles les plus admirés de la cour. Lorsque Marguerite, la femme de Carrouges, est violemment agressée par Le Gris – une accusation que ce dernier récuse – elle refuse de garder le silence, n’hésitant pas à dénoncer son agresseur et à s’imposer dans un acte de bravoure et de défi qui met sa vie en danger. L’épreuve de combat qui s’ensuit – un éprouvant duel à mort – place la destinée de chacun d’eux entre les mains de Dieu.

[CRITIQUE] The French Dispatch, de Wes Anderson

Singulier et, comme souvent, burlesque, le nouveau film de Wes Anderson rassemble le meilleur du savoir-faire du réalisateur dans The French Dispatch. Entre un recueil de mini-récits fantaisistes et un casting qui en impose, The French Dispatch est une comédie grinçante et s’installe comme un des films les plus accessibles du réalisateur, jubilatoire autant pour ses aficionados que pour les curieux.