[CRITIQUE] M, de Sara Forestier (Sortie DVD)

Le pitch : Mo est beau, charismatique, et a le goût de l’adrénaline. Il fait des courses clandestines. Lorsqu’il rencontre Lila, jeune fille bègue et timide, c’est le coup de foudre. Il va immédiatement la prendre sous son aile. Mais Lila est loin d’imaginer que Mo porte un secret : il ne sait pas lire.
Réalisé par Sara Forestier
Avec Sara Forestier, Redouanne Harjane, Jean-Pierre Léaud, Liv Andren…
Sortie en DVD le 10 avril – Bonus DVD : Un entretien avec Sara Forestier

***

Dès la première apparition de Sara Forestier dans le film, j’ai immédiatement pensé à son rôle dans L’Esquive (2004). Et pour cause, l’actrice, maintenant réalisatrice, découverte dans le film d’Abdellatif Kechiche nourrit ce projet depuis ses débuts et cela se ressent quand elle interprète Lila, sorte de paradoxe introvertie de Lydia qui dégage pourtant la même fougue. M c’est l’histoire d’une rencontre, de personnages façonné par la honte et le regard des autres. Elle est bègue et n’ose plus parler en public ; lui ne sait pas lire et a un tempérament de feu, et pourtant ils entrent en collision, presque par accident, s’apprivoisent et débutent une histoire à la sensibilité à fleur de peau et aux éclats presque violents. L’émotion fragile et la frustration grondante animent tour-à-tour le film, tandis que les personnages tentent de trouver une solution à leurs problèmes, en le contournant ou en l’assumant. M a cette sincérité brute et poignante qui se dévoile à travers les regards et les gestes, mais surtout grâce à la pudeur avec laquelle Sara Forestier approche son sujet. Malgré quelques longueurs et une mise en scène parfois plus lourde que nécessaire, elle parvient à éviter la caricature, tout en posant les grandes questions aussi bien autour de l’encadrement scolaire que le poids de la famille qui façonne si douloureusement ceux qui en ont pourtant besoin.
J’ai aimé la singularité de chaque personnage, des héros si différents qui fonctionnent pourtant à travers cette romance parfois naïve et pourtant conquérante, jusqu’aux personnages secondaires, comme la petite sœur en roue libre.

Au casting justement, Sara Forestier (Primaire, La Tête Haute…) livre une performance toute en émotions, à la fois fragile et solide, face à un Redouanne Harjane (Comment C’est Loin, À Toute Épreuve…) convaincant qui parvient à donner du cœur à un personnage aux apparences sombres et brutales. Autour d’eux, Jean-Pierre Léaud (Camille Redouble…) est juste – bien que crispant pour les besoins du personnage, la jeune Liv Andren capte l’attention et Nicolas Vaude (Les Têtes de l’Emploi…) joue bien ces professeurs passionnés comme on en rencontre trop peu au cours de sa scolarité.

En conclusion, si le premier film de Sara Forestier fleure bon l’influence d’Abdellatif Kechiche dans sa mise en scène et son ambiance générale, M reste néanmoins une belle découverte. Entre romance et tabous, M s’émancipe du drame sociale trop cliché pour proposer une histoire vraie et touchante, au regard à la fois grave et concerné pour ces personnages écorchés vifs et marginalisés de force ou par dépit. À voir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s