Golden Globes 2020 : Les Nominations

La parade Hollywoodienne touche à son but : les nominations des Golden Globes 2020 sont enfin tombées. La fameuse (et décriée) anti-chambre des Oscars célébrera sa 77e édition, qui sera diffusée le 5 janvier 2020 et par le génial Ricky Gervais. Le Cecil B. DeMille Award est attribué à Tom Hanks pour récompenser l’ensemble de sa carrière.
Découvrez toutes les nominations…

[CRITIQUE] Mon Bébé, de Lisa Azuelos

Héloïse est mère de trois enfants. Jade, sa « petite dernière », vient d’avoir dix-huit ans et va bientôt quitter le nid pour continuer ses études au Canada. Au fur et à mesure que le couperet du baccalauréat et du départ de Jade se rapproche, et dans le stress que cela représente, Héloïse se remémore leurs souvenirs partagés, ceux d’une tendre et fusionnelle relation mère-fille, et anticipe ce départ en jouant les apprenties cinéastes avec son IPhone, de peur que certains souvenirs ne lui échappent… Elle veut tellement profiter de ces derniers moments ensemble, qu’elle en oublierait presque de vivre le présent, dans la joie et la complicité qu’elle a toujours su créer avec sa fille, « son bébé ».

Golden Globes 2019 : Les Nominations

Ça y est – la période des festivités est enfin lancée. Les Golden Globes ont dévoilés la liste des heureux élus pour la cérémonie de 2019. Cette 76e édition sera diffusée le 6 janvier prochain et présentée par Sandra Oh et Andy Samberg – un duo qui avait déjà plu lors des Emmy Awards cet été. Découvrez les nominations…

[CRITIQUE] Galveston, de Mélanie Laurent

1988. Les temps sont durs pour Roy, petit gangster de la Nouvelle-Orléans. La maladie le ronge. Son boss lui tend un guet-apens auquel il échappe de justesse. Une seule issue : la fuite, en compagnie de Rocky, une jeune prostituée. Deux êtres que la vie n’a pas épargnés. En cavale vers la ville de Galveston, ils n’ont plus rien à perdre…

[CRITIQUE] Bonhomme, de Marion Vernoux

La vie de Piotr et Marilyn, jeune couple de la banlieue lilloise, va être bouleversée suite à un accident de voiture. Traumatisé crânien, Piotr, s’il garde son physique avantageux, n’a plus toute sa tête : tantôt matou apathique, tantôt fauve en rut à l’hypersexualité débridée. Pour Marilyn, convaincue que son amour pour lui peut le sauver, c’est le début d’une épopée menée vaille que vaille et cul par-dessus tête.