Les garçons et Guillaume, à table ! : surprenant, drôle et touchant

guillaume1

Quelque part entre un one-man-show intimiste et un film rythmé, Les garçons et Guillaume, à table ! est une comédie rafraîchissante, à la fois drôle et touchante. A travers un scénario original, Guillaume Gallienne revisite sa propre histoire, teintée par un amour sans borne envers sa mère (et les femmes en général) mais aussi par une quête identitaire d’une justesse admirable. Les garçons et Guillaume, à table ! réussit à éviter les pièges et les clichés attendus pour nous livrer une comédie attachante, pleine de vie mais aussi incroyablement mature et authentique. Un vrai régal !

Le pitch : Le premier souvenir que j’ai de ma mère c’est quand j’avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant : « Les garçons et Guillaume, à table ! » et la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone, elle raccroche en me disant : « Je t’embrasse ma chérie » ; eh bien disons qu’entre ces deux phrases, il y a quelques malentendus.

Cette année 2013 a bien été encrassée par de la comédie française lourdaude et formatée, servie par une kyrielle d’acteurs aussi populaires que fades (« zygomatiquement » parlant). Alors que l’industrie du cinéma ne cherche plus à cacher la grosse machine à fric qui bout dans l’ombre, si on ne se prive pas d’en vouloir à Hollywood de nous servir reboot, préquel, remake et compagnie à tout bout de champ, il faut avouer que lorsque le cinéma français cherche à se rentabiliser, il n’y va pas de main morte. Après autant de comédies de qualité discutable tout au long de l’année (des P.R.O.F.S aux Gamins, en passant par les affreux Boule et Bill et Joséphine), le film de Guillaume Gallienne apporte un vent de fraîcheur inespéré.

Hilarant, brillamment écrit et interprété, touchant, Les Garçons et Guillaume, à table ! est une bonne surprise agréable et ensoleillée. A première vue, le film ne paie pas de mine et semblait se diriger tout droit vers la caricature facile. Au lieu de cela, Guillaume Gallienne revisite sa propre histoire et dissèque les liens étroits qui le lient avec sa mère. Une relation qui va affecter son existence de façon étonnante, de l’enfance à l’âge adulte, à mi-chemin entre l’affection et la dévotion. Malgré une mise en place un peu longue au début, on découvre petit à petit un personnage attachant, qui ne cesse de chercher sa place à travers les yeux pas toujours tendres de sa mère, décidant ainsi d’endosser une identité toute prête pour enfin la satisfaire.
Les garçons et Guillaume, à table ! ancre ce qui ressemble de plus en plus à une magnifique déclaration d’amour envers les femmes – et surtout sa mère – dans une comédie désopilante, qui réussit à allier humour et dialogues incisifs, sans jamais tomber dans la facilité ringarde. Guillaume Gallienne s’inspire des clichés liés à l’homosexualité et aux personnages efféminés avec une justesse effarante, profitant de la crise identitaire de son personnage extrêmement naïf et attachant, pour explorer et se jouer de tous les pièges attendus. De La Cage Aux Folles à 2013, il n’y a qu’un pas et Guillaume Gallienne le franchit avec subtilité et élégance, tout en amorçant un dernier rebondissement qui vient tout chambouler.
Ne vous laissez pas avoir par la bande-annonce et donnez une chance à ce film qui pourrait bien vous surprendre. Les apparences sont trompeuses et Les garçons et Guillaume, à table ! s’approprie cet adage avec brio. Derrière cette comédie réussie, Guillaume Gallienne revient sur un parcours finalement difficile et semé de déceptions, tout en parvenant à en tirer le meilleur grâce à l’amour d’une mère qui, justement, peut parfois être aussi douloureux que salvateur.

Néanmoins, Les garçons et Guillaume, à table ! est aussi un film à double tranchant, car entièrement articulé autour de Guillaume, ses facéties et ses manières, du coup : soit on accroche, soit on déteste le personnage.

Coté casting : Déjà réalisateur et scénariste, Guillaume Gallienne (récemment vu dans Astérix et Obélix : Au service de Sa Majesté) tient les deux premiers rôles du film, avec un talent incroyable, aussi bien dans le rôle de Guillaume, mais surtout dans celui de la mère où il est carrément bluffant. Autour de lui, de nombreux acteurs se succèdent, parmi lesquels Françoise Fabian, Reda Kateb et Diane Kruger.

En conclusion, Les garçons et Guillaume, à table ! arrive à point nommé pour illuminer les fêtes de fin d’année. Plein d’humour, de tendresse et de justesse, Guillaume Gallienne offre une comédie inspirée et fraîche, parfaite pour passer un excellent moment. À table !

Un peu de lecture, du rimmel et au lit.

Un peu de lecture, du rimmel et au lit.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s