[CRITIQUE] La Rage Au Ventre, d’Antoine Fuqua

Très attendu, le dernier film d’Antoine Fuqua ne déçoit pas. Tendu et émouvant, La Rage Au Ventre porte pour une fois bien son nom français, mettant en scène un personnage enragé, habité par une volonté proche de la folie, tandis que le film équilibre habilement une trame trop prévisible et un univers violent. Si on est finalement bien en dessous de la puissance d’un Fighter (David O. Russell, 2010) et autre Warrior (Gavin O’Connor, 2011), La Rage Au Ventre prend aux tripes dès qu’on accroche à la performance remarquable d’un Jake Gyllenhaal transformé et impressionnant.