César 2019 : Le palmarès

La 44e cérémonie des César a eu lieu vendredi soir, présenté par Kad Merad.

Attendue avec un rictus en coin (avouons-le), la soirée a coché toutes les cases qui rendent ce genre d’événements lourds : malgré ses efforts et une intro plutôt marrante sous les traits de Freddie Mercury, les sketchs de Kad Merad n’ont pas su faire mouche ; certains discours d’introductions ou de remerciements ont sorti les rallonges et les épaules de Robert Redford ont dû être plombée par les pensées compatissantes des spectateurs pour le calvaire qu’il a dû endurer devant ce spectacle éteint et le cul d’Elie Semoun. D’ailleurs, l’acteur américain a eu l’idée de génie de raconter des vacances en France en guise de discours de remerciements, ce qui était assez fendard.

Coté palmarès, l’Académie a eu beau ouvrir les nominations aux comédies, les grands favoris Le Grand Bain et En Liberté ! sont repartis bredouille – ou presque, vu que Philippe Katerine a sauvé l’honneur du film de Gilles Lellouche en remportant un César. En tout cas, mon favori, Jusqu’à La Garde de Xavier Legrand repart avec 4 bons César bien mérités, ex-æquo avec Les Frères Sisters de Jacques Audiard. Un autre film qui a su faire forte impression, c’est Shéhérazade qui rafle ses catégories – Meilleurs premier film, Meilleur Espoir Féminin ET Masculin, tandis que le film Les Chatouilles et Guy d’Alex Lutz sont salués également.
Coté déceptions, Pupille rentre également les mains vides, tout comme le sensible Un Amour Impossible.

Je retiendrais donc, tradition oblige : une soirée ennuyeuse, piquée par de rares moments sympathiques (Jérôme Commandeur, très drôle, Niels Arestrup, toujours un peu flippant, ou encore Gerard Darmon et son humour caustique, le maquillage flippant de Laurent Lafitte…) et pas mal de gênes (le père de Kad Merad présent pour remettre le César du Public à Olivier Baroux… qui en a profité pour annoncer Les Tuche 4), ainsi qu’un palmarès assez moyens, malgré des films bien choisis. La bonne nouvelle, c’est que l’ambiance de la cérémonie des Oscars ne s’annonce pas mieux non plus.

Découvrez le palmarès complet :  

MEILLEUR FILM : Jusqu’à la garde de Xavier Legrand

MEILLEUR RÉALISATION : Jacques Audiard pour Les Frères Sisters

MEILLEURE ACTRICE : Léa Drucker pour Jusqu’à la garde

MEILLEUR ACTEUR : Alex Lutz pour Guy

MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND RÔLE : Karin Viard pour Les Chatouilles

MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND RÔLE : Philippe Katerine pour Le Grand Bain

MEILLEUR ESPOIR FÉMININ : Kenza Fortas pour Shéhérazade

MEILLEUR ESPOIR MASCULIN : Dylan Robert pour Shéhérazade

MEILLEUR PREMIER FILM : Shéhérazade

MEILLEUR DOCUMENTAIRE : Ni juge ni soumise

MEILLEUR FILM ETRANGER : Une affaire de famille de Kirokazu Kore Eda (Japon)

MEILLEUR SCÉNARIO ORIGINAL : Jusqu’à la garde

MEILLEURE ADAPTATION : Les Chatouilles

MEILLEURS COSTUMES : Mademoiselle de Jonquières

MEILLEURS DÉCORS : Les Frères Sisters

MEILLEUR FILM D’ANIMATION : Dilili à Paris

MEILLEUR COURT MÉTRAGE D’ANIMATION : Vilaine fille d’Ayce Kartal

MEILLEURE MUSIQUE ORIGINALE : Guy

MEILLEUR COURT MÉTRAGE : Les petites mains de Rémi Allier

MEILLEUR FILM DOCUMENTAIRE : Ni juge, ni soumise

MEILLEURE PHOTOGRAPHIE : Les Frères Sisters

MEILLEUR MONTAGE : Jusqu’à la garde

MEILLEUR SON : Les Frères Sisters

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s