Séries TV

[Série US] 2 Broke Girls – Irrévérencieusement vôtre !

2 Broke Girls est une jeune série humoristique, diffusée sur CBS, qui a déjà fait ses preuves dans une 1ère saison réussie et fait un retour en fanfare à la rentrée 2012 (autour de 10 millions de téléspectateurs chaque lundi aux US). Cette série a été crée par Patrick King (producteur et scénariste de Sex and the city) et Whitney Cummings (qui a aussi lancé sa propre série).

Le pitch : 2 Broke Girls c’est la rencontre explosive entre Max Black, une jeune serveuse débrouillarde qui n’a pas la langue dans sa poche, et Caroline Channing, une richissime fille à papa qui a tout perdu quand son père a été emprisonné pour fraude. Les deux héroïnes deviennent amies par accident et nourrissent bientôt le projet de créer leur propre pâtisserie grâce aux excellents cupcakes de Max. Mais pour arriver à ce but, il leur faut d’abord réunir 250 000 dollars et ce n’est pas facile quand on est deux serveuses cohabitant à Brooklyn. Le chemin s’avère long, semé d’embûches mais surtout hilarant.

La force de 2 Broke Girls vient surtout des dialogues écrits avec une plume aiguisée, drôle et épicée ! La star du film est bien entendu Kat Dennings, qui interprète Max, une jeune femme à la répartie cinglante et à l’humour (noir) qui tâche. Moderne, 2 Broke Girls s’inspire régulièrement de l’actualité (politique, mondaine ou autre) pour mieux affûter de savoureux jeux de mots qui, bien souvent, ne devraient pas tomber dans de jeunes oreilles innocentes. Mais 2 Broke Girls ce n’est pas seulement 22 minutes de rigolade gratuite mais une série qui, si on gratte un peu, a une véritable identité et un message positif. L’héroïne, Max n’a pas vraiment confiance en elle, malgré son franc-parler et son apparente agressivité : ses parents ayant disparu de la circulation, elle a dû se construire seule, son dernier mec en date était un mufle (apparemment les précédents n’étaient pas mieux), elle n’a même pas conscience de son talent en pâtisserie et est souvent défaitiste et pessimiste face à son avenir. Face à elle, Caroline est son opposé en tout point sauf que ses rêves se sont écroulées au moment où elle a tout perdu. Découvrant, un monde qui lui était étranger (celui de la pauvreté), Caroline s’enhardit petit à petit grâce au caractère brut de décoffrage de son amie, tout en essayant de lui insuffler sa joie de vivre, sa positivité et surtout sa confiance en elle (et en la vie) inébranlable malgré tout ce qui a pu lui arriver.

2 Broke Girls n’a pas de fil conducteur, en dehors de celui de faire gonfler la cagnotte de nos deux héroïnes. En sitcom qui s’assume, la série dure 22 minutes par épisode et installe rapidement ses codes : la scène d’ouverture a lieu au Dinner où une des deux héroïnes sort deux-trois vannes bien senties, il y a très peu de décors principaux (l’appartement des deux jeunes femmes  et le Dinner), Caroline mettra une saison à changer de tenue (!), et les personnages secondaires se comptent sur les doigts de la main et correspondent, comme il se le doit, à des clichés politiquement incorrects :

  • Han, le propriétaire du Dinner d’origine asiatique, souvent taquiné par Max car il est très crédule avec une tendance mama’s boy ;
  • Oleg, le cuistot d’origine slave qui roulent les “r” plus que raison, est un véritable obsédé sexuel et fan de substances illicites ;
  • Earl, afro-américain, est DJ… En fait on ne sait pas trop ce qu’il fait, mais il est toujours là, dans un coin, assez vieux pour pouvoir sortir des blagues horribles sans que cela ne choque qui que ce soit ou pour résumer une situation avec la sagesse d’un vieux sage ;
  • Sophie, la voisine de Max et Caroline, d’origine polonaise. Ces dernières l’ont longtemps soupçonnée d’être une maquerelle, mais Sophie est juste naturellement portée sur la chose.

Finalement, 2 Broke Girls est une série assez crue, souvent irrévérencieuse, mais elle arrive toutefois à provoquer l’hilarité sans choquer et c’est bien pour cela que ça marche (et que c’est diffusé si tôt aux US). On passe 22 minutes agréables à suivre les péripéties de deux nanas qui sont plus ou moins comme nous, auxquelles on peut s’identifier (mais qui sont un poil un peu plus timbrées que nous, quand même). Mais attention, 2 Broke Girls n’est pas une série pour midinettes. Le coté “couillu” de Max n’est pas adapté à ceux et celles qui rêvent de romance et de paillettes. D’ailleurs, romance ? Quel romance ? Oubliez le prince charmant, dans cette série, cela fait longtemps que Max n’y croit plus et d’ailleurs même si elle le croisait, il serait possible qu’elle le fasse pleurer. Les deux jeunes femmes n’ont pas vraiment le temps de batifoler. D’ailleurs, la série tentera d’explorer ce terrain pendant les premiers épisodes de la saison 1, sans trop de volonté…

2 Broke Girls est avant tout une série un poil féministe qui prône l’amitié, le courage de poursuivre son (ses) rêve(s) et la confiance en soi. Et tout ça, sans être moralisateur ni ennuyeux. Un véritable exploit.

Scène d’ouverture Saison 1 – Episode 1 : http://youtu.be/E6PC43peaF0

La première saison est diffusée sur Orange Cinéma Séries depuis le 30 septembre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s