RoboCop : Quelques défauts mais divertissant

Plus proche du reboot que du remake, le nouveau RoboCop suscite la curiosité. José Padilha revisite le film culte de 1987, proposant une version quelque part entre le drame humain et le film d’action. Si le film se regarde avec un intérêt moyen, il faut avouer qu’au moment où les super héros sont les rois du genre, on a déjà vu mieux. Sympathique malgré un scénario plutôt simple, ce RoboCop n’est certainement pas à la hauteur du « vrai » RoboCop de Paul Verhoeven, mais il a le mérite d’être divertissant. C’est un minimum.

Jacky au royaume des filles : Vide et consternant

Parodie creuse, Jacky au royaume des filles se contente d’inverser les rôles sans jamais aller plus loin. Malgré quelques rares bonnes idées et un casting étonnant, Riad Sattouf se complaît dans la bouffonnerie et comble le vide abyssal de son scénario éculé avec des gags benêts et sous la ceinture.