[Déjà culte] La Grande Aventure Lego : Tout est super génial !

legomovie1

Drôle, déjanté et épique, La grande aventure Lego est un tourbillon de bonne humeur où tout est super génial. Phil Lord et Chris Miller nous plonge dans un univers farfelu et surprenant, à travers une véritable aventure qui décoiffe, criblée de références et de clins d’œil à d’autres films populaires. Voilà un film d’animation pas comme les autres, entièrement créé avec des Lego et le résultat est tout simplement renversant. On en ressort avec le sourire aux lèvres et avec la chanson phare (et entêtante) du film dans la tête. Oui, dans La Grande Aventure Lego : everything is awesoooome !

Le pitch : Emmet est un petit personnage banal et conventionnel que l’on prend par erreur pour un être extraordinaire, capable de sauver le monde. Il se retrouve entraîné, parmi d’autres, dans un périple des plus mouvementés, dans le but de mettre hors d’état de nuire un redoutable despote. Mais le pauvre Emmet n’est absolument pas prêt à relever un tel défi !

Plus qu’un défi, La grande aventure Lego est un projet colossal qui force l’admiration. De la rencontre avec le personnage hilarant d’Emmett à cette virée autour de la ville en chanson, La grande aventure Lego séduit instantanément. C’est une véritable déferlante, tant le film abat ses cartes tour à tour sans jamais faillir : chaque personnage est original et fun, chaque échange frôle la punch-line et les rebondissements sont incessants. En effet, le duo Phil Lord et Chris Miller (Tempêtes de boulettes géantes, 21 Jumpstreet…) utilise brillamment leur outil de travail, à savoir le Lego, jouant avec les différents univers existants ou inventés de toutes pièces, et en créant de nouvelles règles, mais surtout en basant la trame même du film autour du jeu de construction. Rien est laissé au hasard, le scénario est remarquablement bien écrit et abouti, si bien qu’on se laisse emporter dans toutes ces péripéties complètement délirantes.
Geek, pas geek, petit ou grand, que l’on ait joué avec des Lego ou pas, ce film s’adresse à tous grâce à un humour efficace, subtil et très accessible, et surtout grâce à toutes les références cinématographiques qui viennent étoffer le film. Impossible de passer à coté des énormes clins d’œil à Star Wars et Batman, par exemple, mais La grande aventure Lego a de nombreuses surprises en stock, n’hésitant pas à parodier des scènes cultes, voire même à se moquer ouvertement d’autres films (Green Lantern).

La grande aventure Lego est probablement l’énorme surprise de ce début d’année et frôle la perfection (j’ose). Rares sont les films d’animations d’une telle richesse, alliant des personnages aussi dingues qu’attachants, de l’action étourdissante et une histoire aussi riche et bien rodée du début à la fin. Tout y est, il n’y a plus qu’à se laisser embarquer par ce mélange explosif d’humour et de folie, tout en appréciant finalement la morale, certes un peu répétitive mais direct et émouvante, du film et surtout l’animation, qui est à couper le souffle.
Si plus de 15 millions de briques ont été utilisées pour le tournage, l’ensemble est d’une fluidité incroyable, pas seulement au sujet des personnages, mais surtout au niveau des détails, comme la réalisation de l’eau ou des vapeurs de fumée, par exemple. L’animation est distrayante, colorée et captivante, car il se passe toujours quelque chose en arrière-plan, si bien qu’on oublierait presque qu’il s’agit de briques Lego et d’une réalisation en stop-motion ! Bluffant.

Derrière cette avalanche délirante d’animation et une histoire absolument  géniale, La grande aventure Lego propose une réflexion pertinente sur la créativité et les jeux d’enfants, voire, en allant plus loin, l’imagination en général dans le monde du cinéma. Ce film, ou comment créer un univers cohérent et fantastique à partir d’un assemblage de briques en plastique, ose poser (ou dénoncer) les bonnes questions et semble proposer une réponse simple : le laisser-aller et explorer l’imaginaire au-delà des limites, bien au-delà des standards habituels. C’est un sacré pied-de-nez ironique de la part des réalisateurs du film 21 Jumpstreet (2012), et de sa suite prochaine 22 Jumpstreet, car ils prouvent qu’ils sont tout aussi à l’aise quand il s’agit d’adapter une série télé culte au grand écran, que lorsqu’on leur donne les clés des plus belles licences des jeux Lego.

En version originale, le film est doublé par un casting extraordinaire. Certaines voix sont facilement reconnaissables, comme celles de Morgan Freeman (Vitruvius), Elizabeth Banks (Wyldstyle / Cool-Tag) ou encore Liam Neeson (Bad Cop) et d’autres semblaient nées pour ce film, comme la voix de Will Arnett qui colle si bien à Batman. C’est Chris Pratt (prochainement Star-Lord dans Les Gardiens de la Galaxie) qui fait la voix d’Emmett et nous retrouvons autour Alison Brie, Will Ferrell, Jonah Hill et Colbie Smulders…

En conclusion, fun, déjanté et à mourir de rire, La Grande Aventure Lego est le film à ne pas manquer. Tout est vraiment génial ! Vivement la suite… en 2017 !

Is EVERYTHING really awesome? Yes, EVERYTHING IS AWESOME!

Is EVERYTHING really awesome? Yes, EVERYTHING IS AWESOME!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s