[Coup de cœur] Captain America – Le Soldat de L’hiver : The Best Avenger (Sans spoiler)

captainamericaFULLPOSTER

ÉNORME ! Je l’attendais depuis des mois et le résultat a tout bonnement dépassé mes espérances. Plus sombre, plus mature et nettement plus abouti, Captain America – Le Soldat de L’hiver est très certainement le film le plus réussi de tout le Marvel Cinematic Universe (en dehors du cas exceptionnel d’Avengers de Joss Whedon). Axé sur une intrigue prenante et pleine de rebondissements, le film des frères Joel et Anthony Russo multiplie des scènes d’action à couper le souffle et nous offre le vrai Captain America : un leader puissant, un combattant époustouflant devant affronter une menace bien réelle et qui tient la route. Marvel semble bien décidé à créer la surprise, car après les événements de Captain America – Le Soldat de L’hiver… plus rien ne sera pareil !

Le pitch : Deux ans après les événements cataclysmiques de New York dans Avengers, Steve Rogers vit tranquillement à Washington, D.C. et essaye de s’adapter au monde moderne. Mais quand un collègue du SHIELD est tué, Steve se retrouve impliqué dans un réseau d’intrigues qui met le monde en danger. S’associant à la Veuve noire, Captain America lutte pour dénoncer une conspiration grandissante, tout en repoussant des tueurs professionnels envoyés pour le faire taire. Quand l’étendue du plan maléfique est révélée, Captain America et la Veuve noire sollicitent l’aide d’un nouvel allié, le Faucon. Cependant, ils se retrouvent bientôt face à un inattendu et redoutable ennemi – le Soldat de l’hiver.

Marvel Studios n’a vraiment rien à craindre de la concurrence et démontre une nouvelle fois qu’ils ont de la suite dans les idées. Depuis le premier film Iron Man, une structure narrative semblait s’être dessinée dans les films du MCU – à l’exception d’Avengers, véritable fangasme. Du coup, même si j’en attendais beaucoup de Captain America – Le Soldat de L’hiver, je pensais savoir à quoi m’attendre. Et c’est là, la magie de Marvel : lorsqu’on pense les avoir cernés, les studios se renouvellent et remettent le compteur à zéro pour mieux l’exploser !

Mieux écrit, vraiment différent et doté d’une véritable histoire solide et haletante, contrairement à Thor – Le Monde des Ténèbres ou Iron Man 3, Captain America – Le Soldat de L’hiver ne ressasse pas les événements de New York et ne se repose pas sur le succès des précédents films, ni sur l’humour habituel des films Marvel. Les frères Russo, aidés par les scénaristes de Captain America – The First Avenger et de Thor – Le Monde des Ténèbres, se démarquent grâce à un nouveau ton grave et une trame presque indépendante, découlant certes du premier opus, mais dont les retombées sont tentaculaires et étonnantes.
Dès les premières minutes, Captain America – Le Soldat de L’hiver nous plonge dans le bain, avec une scène d’action extraordinaire, fluide et impressionnante. Avec ce début sous haute tension, les frères Russo crée rapidement un nouvel univers dans lequel cadre parfaitement Captain America. Pas de bling-bling à la Iron Man, ni de space opera comme pour Thor, Captain America – Le Soldat de L’hiver est bien plus terre-à-terre, et ce qui ressemble à une banale journée de travail pour Captain America va rapidement devenir sa mission la plus importante. Les frères Russo nous ouvrent les portes du S.H.I.E.L.D., dont les nombreux mystères font partie intégrante de l’histoire (au lieu d’être un recours fumeux, comme dans les films précédents).
Néanmoins, il faut avouer que la première partie du film est inégale : le scénario est très riche et lance le film sur de nombreuses intrigues qui laissent dans le brouillard pendant un bon moment. De plus il s’agit d’une suite donc on revient forcément sur des événements passés, de Steve Rogers qui hésite à poursuivre sa mission aux relations interpersonnelles. L’histoire met donc du temps à se mettre en place et jusqu’au moment où Captain America – Le Soldat de L’hiver entre dans le vif du sujet, le film oscille entre des scènes d’action légèrement stériles, malgré leurs impacts, et des moments trop calmes où le scénario creuse un peu plus ses personnages.

Heureusement, Captain America – Le Soldat de L’hiver passe rapidement à la vitesse supérieure. Si la première partie faisait déjà saliver et augmenter le taux d’adrénaline, dès l’arrivée du fameux Winter Soldier, le film prend un virage bien plus dramatique qui ne fait qu’amplifier lorsque le scénario révèle les différentes intrigues qui se cachent derrière son apparition. À mi-chemin entre un film de super héros et les films d’espionnage et d’action, Captain America – Le Soldat de L’hiver se démarque des blockbusters habituels et laisser son cerveau au vestiaire n’est pas recommandé. En plus de la tension qui électrise le film du début à la fin, chaque apparition du Winter Soldier en rajoute une dose, car il est très fort et met très souvent à mal l’équipe du SHIELD, mais aussi parce que son identité secrète et le mystère qui l’entoure ont un impact indéniable sur la suite des événements. Si le film semble plus mature, c’est justement parce que toutes les menaces exploitées sont plus crédibles et ne s’effondrent pas comme un château de sable cinq minutes avant la fin (hello Malekith) ou en cours de route (hello le Mandarin). Ici, il y a du vrai méchant dur à cuire et un véritable enjeu important. De plus, l’absence d’intrigue amoureuse change sacrément la donne, car il ne s’agit pas de sauver une damoiselle en détresse et accessoirement le monde, mais plutôt de se battre pour un idéal, ce qui correspond finalement aux motivations de notre héros.

Le CV des frères Russo (Toi, Moi et Dupree…) laissait perplexe, mais ces derniers ont probablement réalisé leur masterpiece grâce à Captain America – Le Soldat de L’hiver. Les scènes de combats sont impressionnantes (même si parfois le bouclier semble avoir sa volonté propre…), réfléchies et génialement chorégraphiées. Si la caméra-épaule rend parfois l’image instable, la fluidité de la mise en scène nous permet d’apprécier totalement les affrontements et les capacités du Premier Avenger, mais aussi de la Veuve Noire et du Faucon qui ne sont jamais en reste. Au contraire, Captain America – Le Soldat de L’hiver laisse une place suffisante aux personnages secondaires, n’hésitant pas à les mettre en valeur si nécessaire (première apparition du Faucon, une Natasha Romanoff déroutante…). Les réalisateurs ont parfaitement réussi à cerner ce héros et ses différences, en ancrant son parcours dans un univers réaliste, ce qui donne une dimension plus crédible et bien plus divertissant. Résultat, Captain America – Le Soldat de L’hiver est un vrai régal, à la fois excitant et jubilatoire car le film comble et dépasse largement ses promesses en se positionnant comme la nouvelle pierre angulaire du MCU. Pas mal pour un héros que beaucoup jugeaient transparent !

Coté acteurs, Chris Evans (Captain America, Avengers, Snowpiercer…) a enfin l’occasion de s’éclater dans ce rôle fait pour lui. Oublié le soldat dépassé et parfois gnan-gnan que l’on avait vu dans le films précédents, tout comme son personnage, Chris Evans est bien plus charismatique et impressionnant, car il réussit à combiner son physique ravageur à ses talents d’acteur imprévisible. À ses cotés, nous retrouvons Scarlett Johansson (Avengers, Don Jon, Her…), l’atout féminin mais loin d’être potiche du film, dans un rôle mieux exploité qui dévoilera, de façon inattendue, une nouvelle facette de son personnage. Samuel L. Jackson campe à nouveau Nick Fury (Avengers, RoboCop…) avec la même cool-attitude agréable même face à l’immense Robert Redford, impeccable et superbe. Anthony Mackie (No Pain No Gain…) réussit ses premiers pas prometteurs dans l’univers super héroïque, dans ce rôle de wing-man (dans tous les sens du terme), tandis que Sebastian Stan (Captain America – The First Avenger, Disparue…) est incroyable, même si son rôle n’est pas suffisamment approfondi, cela ne l’empêche pas d’être captivant.
Cobie Smulders (How I Met Your Mother, Avengers…) et Emily VanCamp (Brothers & Sisters, Revenge…) sont également de la partie, mais plutôt en retrait – sans être inutiles, cela dit – et il y a également un bon nombre d’autres acteurs importants mais révéler leurs noms risquerait de vous spoiler une partie du film…

En conclusion, Marvel Studios franchit un véritable cap (haha) avec ce nouveau film, qui passe aux choses sérieuses avec une histoire moins légère que d’habitude, une vision nettement plus sombre et plus globale concernant l’impact des Avengers, de la place des super-héros et du S.H.I.E.L.D. au sein du MCU? sans oublier la série Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. (mettez-vous à jour !). On observe donc l’épisode dark de la franchise Captain America, mais aussi un moment-clé pour toute la phase 2 (et 3 ?). Un choix étonnant et extrêmement alléchant car la suite des événements se fera attendre un moment, puisque le prochain film, Les Gardiens de la Galaxie, aura surtout lieu dans l’espace et que l’issue de tout cela se décantera dans Avengers – Age of Ultron en 2015. Un choix audacieux qui prouve une certaine volonté, chez Marvel, à continuer d’attiser l’intérêt du public et une vraie envie de plaire aux fans en se renouvelant. La transition s’est faite attendre, mais la rigolade est terminée et le fait bien comprendre. Quasiment parfait et incroyablement prenant, Captain America – Le Soldat de l’hiver se différencie à tous points de vue des précédents films, du niveau de la richesse de l’intrigue au traitement dense et sans relâche, avant de se conclure en beauté. CANONISSIME ! À voir et à revoir, ne serait-ce pour choper quelques easter-eggs et l’ensemble des questions que soulèvent la (toute) fin du film.

ATTENTION : restez bien jusqu’à la fin du générique pour ne pas manquer les DEUX scènes bonus !

New look ?

New look ?

>>> Pour plus de spoilers, c’est ici !

Une réflexion sur “[Coup de cœur] Captain America – Le Soldat de L’hiver : The Best Avenger (Sans spoiler)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s