[VIDEO] Dallas Buyers Club : Affiche et bande-annonce

1986, Dallas, Texas, une histoire vraie. Ron Woodroof a 35 ans, des bottes, un Stetson, c’est un cow-boy, un vrai. Sa vie : sexe, drogue et rodéo. Tout bascule quand, diagnostiqué séropositif, il lui reste 30 jours à vivre. Révolté par l’impuissance du corps médical, il recourt à des traitements alternatifs non officiels. Au fil du temps, il rassemble d’autres malades en quête de guérison : le Dallas Buyers Club est né. Mais son succès gêne, Ron doit s’engager dans une bataille contre les laboratoires et les autorités fédérales. C’est son combat pour une nouvelle cause… et pour sa propre vie.

En salles le 29 janvier 2014
Réalisé par Jean-Marc Vallée
Avec Matthew McConaughey, Jennifer Garner, Jared Leto…

[VIDEO] Dans l’ombre de Mary – La promesse de Walt Disney : Affiche, bande-annonce et featurette

Inspiré de faits réels, le film raconte l’histoire extraordinaire et méconnue de la création du film Mary Poppins. C’est aussi l’histoire de la relation houleuse qu’entretinrent le légendaire Walt Disney et l’auteure P.L. Travers, une relation si tendue que le film faillit bien ne jamais voir le jour…

En salles le 5 mars 2014
Réalisé par John Lee Hancock
Avec Tom Hanks, Emma Thompson, Paul Giamatti, Colin Farrell…

À Coup Sûr : Une comédie drôle et intelligente

À première vue ce film ne paie pas de mine, mais après l’année 2013 que le cinéma français vient passer autant dire que le film de Delphine de Vigan est une bouffée d’air frais. Drôle, légère et subtile, À Coup Sûr est une comédie vraiment sympathique et accessible, qui se frotte à un sujet sexy avec humour et intellect, sans aucune vulgarité. Caché derrière un sujet faussement effronté, Delphine de Vigan questionne la course à la performance en général. Faut-il vraiment être le meilleur (en tout) ou simplement se faire plaisir ? Telle est la question…

Jamais le premier soir : Mauvais, stupide, mal joué… une horreur !

Dire que ce film est mauvais est un doux euphémisme. Jamais le premier soir cumule tout ce qu’il peut y avoir de plus mauvais et stupide en un seul film, du scénario ridicule et téléphoné aux personnages agaçants. Pour son premier film, Mélissa Drigeard se complaît dans la médiocrité sans nom, affichant tous les stéréotypes et les clichés beaufs, sexistes et même – soyons fous – racistes dans une comédie lourde, potache et ennuyeuse à mourir. Jamais le premier soir n’aurait surtout jamais dû voir le jour ! Quelle horreur !