[CRITIQUE] The Bachelors, de Kurt Voelker

Simple et classique, si le film de Kurt Voelker ne crée pas la surprise, il offre néanmoins une histoire étoffée et sensible, portée par des portraits attachants. The Bachelors est une tranche de vie autour de la reconstruction et d’un nouveau départ, entre des personnages à la dérive et d’autres qui apparaissent comme une lueur d’espoir. Entre traumatismes et émotions, J.K. Simmons, très juste, livre une performance remarquable et bouleversant.