Un plan parfait : Une comédie agréable et pétillante

Je l’avoue : je fais partie du groupuscule de ceux qui n’ont pas du tout aimé L’Arnacoeur, le premier long-métrage de Pascal Chaumeil, que j’avais trouvé injustement acclamé surtout grâce à la présence de Vanessa Paradis (et le retour de Romain Duris) et à la surmédiatisation d’une scène hautement guimauvesque où les deux héros refont la fameuse danse de Dirty Dancing.

Du coup, j’y suis allée à reculons, en ajoutant à cela le fait que mes poils se hérissent à la vue de Dany Boon depuis Bienvenue chez les Ch’tis. J’ai finalement été bien surprise et séduite par Un plan parfait : une comédie sympathique, légère et drôle, qui ne se prend absolument pas au sérieux et surtout, beaucoup moins guindée et moins “paillettes” que L’Arnacoeur.

Le pitch : Isabelle a un problème, l’homme de sa vie l’a demandé en mariage et elle a dit oui. Oui mais voilà, dans sa famille, tout le monde le sait : le premier mariage n’est jamais le bon. Poussée par sa soeur, Isabelle décide d’épouser le premier venu afin d’en divorcer au plus vite et d’être débarrassée de cette malédiction. Malheureusement pour elle, elle tombe sur Jean-Yves, un baroudeur naïf et crédule, complètement sous le charme d’Isabelle…

Clairement : il y a plus compliqué comme histoire. L’idée est simple, le film est attendu au possible et la plupart des meilleurs gags sont dans la bande-annonce, certes. Mais finalement, le choix de démarrer cette histoire comme un récit lors d’un dîner familial déjoue le concept poussiéreux de la comédie romantique et la narration donne plus de volume et de rythme. Et c’est peut-être cette idée qui fonctionne.

La première partie rame un peu, Un plan parfait mise d’abord sur le coté benêt de Jean-Yves lors de la rencontre entre les deux héros, en voulant jouer sur leurs différences sociales (ce qui n’est pas une mauvaise idée si on aime les facéties de Dany Boon, plus connu sur la scène humoristique que Diane Kruger). Mais heureusement, après avoir patauger dans le gras, le film devient plus léger et drôle, se jouant des différences entre les deux protagonistes et en évitant de s’empêtrer dans de bons sentiments gnan-gnans et plein de guimauve, ce qui, pour une comédie romantique (française), est quand même un exploit et nous exempte d’une bonne demi-heure, minimum, d’ennui. En effet, Un plan parfait est davantage axé sur l’humour et le comique de situation que sur les sentiments amoureux de Jean-Yves et Isabelle (et Pierre) qui se développeront en filigrane.

Alors certes, l’humour du film ne vous fera pas toujours rouler par terre (surtout si vous avez vu la bande-annonce), même si certains gags ou certaines répliques font mouche, le scénario tient sur un fil et on sait comment ça va finir avant même que le film ne commence (en même temps, quelle comédie romantique n’est PAS prévisible ?), certains trucages piquent les yeux (la scène avec le lion), mais Un Plan Parfait remplit parfaitement son contrat et nous offre toutefois de très bons moments, souvent drôles (les dernières 24 heures en Russie) ou émouvantes (la cérémonie Massaï au Kenya) et laisse un sentiment attendri sur cette amourette improbable mais quand même rafraîchissante.

Coté acteurs : Dany Boon est supportable, malgré un démarrage en force, il s’adoucit au fur et à mesure et devient moins lourd. Face à lui, Diane Kruger se lâche, drôle et pleine de vie, elle casse son image de “reine de glace, tout en restant sublime.

En conclusion, Un plan parfait n’est sûrement pas le film le plus brillant de l’année, mais il reste joyeux, drôle et pêchu. On en ressort avec le sourire aux lèvres et vu le temps qu’il fait dehors, c’est un très bon point.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s