[Archive] Sex and the City, le film (2008)

(Critique publiée sur le site nord-cinema.com où j’officiais à l’époque)

Avec l’énorme buzz qu’il y a eu autour de ce film, il aurait fallu vivre sur une autre planète pour ne pas avoir entendu parler de l’adaptation au cinéma de la célèbre série Sex And The City. Attendu au tournant, critiqué avant même sa sortie en France, je n’ai pas peur de vous dire que, en tant que fan de la série, j’ai adoré le film ! Du rire, des larmes, de l’amour, de l’amitié, du sexe… Sex and the city a relevé le défi de faire un film à la fois proche de la série et digne d’une bonne comédie.
Mais rassurez-vous, si vous n’avez jamais regardé un épisode de Sex and the city (SATC pour les intimes), vous ne serez pas déçu.

Le pitch : Dans la ville de New York, nos quatre amies se réunissent pour fêter l’événement : Carrie Bradshaw se fiance (enfin) avec Mister Big. Mais elle n’est pas la seule à se trouver à un tournant capital de sa vie. Ses amies Samantha, Miranda et Charlotte vont elles aussi devoir affronter leur propres problèmes (et démons) et prendre des décisions…

Dès les premières secondes du générique, nous basculons dans la bulle Sex and the City ou plutôt dans le (presque) conte de fée. L’amour, le sexe et les amitiés inconditionnelles sont à l’ordre du jour, nos actrices sont radieuses à tel point qu’on finit par se demander où est passé le célèbre cynisme new-yorkais.
La première partie du film aurait pu s’intituler le « Carrie Brad-Show« , Sarah Jessica Parker est la star du film et ne manque pas de le faire savoir. Il s’agit là d’un véritable défilé de mode où l’actrice porte une nouvelle tenue à chaque plan et où les marques se font de la publicité. Chanel, Dior, Vivienne Westwood, Lacroix, De la Renta… Entre les virées shopping et les séances photos chez Vogue, ils sont presque tous là. Cela peut être agaçant mais au final, Carrie Bradshaw n’est-elle pas une fashionista aguerrie ? Bref, le spectacle s’éternise et l’intrigue, bien que prévisible se met (très) doucement en place.
Heureusement, la deuxième partie du film relève le niveau et notre intérêt. Adieu le superflu, on passe aux choses sérieuses. Même si nos actrices conservent l’esprit de la série, on ne peut que noter la (légère) évolution des personnages : elles sont plus matures et bien décidées à prendre les bonnes décisions.
Certes le film surfe sur une vague très romantique et idyllique malgré quelques drames, et malgré le fait que le film et la série ne cessent de démonter les contes de fée, Sex and the city en est un. Soyons honnête !
Cet opus nous entraîne dans le monde magique de Carrie Bradshaw & cie où l’amour est au coin de la rue, le luxe n’a pas de prix (surprenant : l’argent n’est jamais mentionné), les amitiés sont éternelles et où nos rêves se réalisent. C’est tellement beau que c’est parfois un peu dur d’y croire.
Malgré une fin plus ou moins bâclée et facile, Sex and the city fait passer son message utopique : l’amour et l’amitié, y a que ça de vrai dans la vie !

Côté acteurs, on retrouve donc notre quatuor de choc. Sarah Jessica Parker en superstar affirme son interprétation de Carrie Bradshaw, la rendant un peu plus mature et réfléchie. A ses cotés, Cynthia Nixon (Miranda), Kim Cattral (Samantha) et Kristin Davis (Charlotte) sont injustement reléguées aux rôles de copines délurées, dans le sens où elles sont un peu trop effacées dans le film pour laisser la place à SJP, en dépit de leur importance dans la série. En effet, la série et le film ne s’appellent pas « Carrie » mais Sex and the city. Dommage, donc, qu’elles ne soient pas plus mises en avant.
On retrouve Chris Noth en irrésistible John James Preston aka Mister Big, toujours fidèle à lui-même. Et la surprise du casting est bien entendu Jennifer Hudson (Oscar du meilleur second rôle féminin pour Dreamgirls), aussi talentueuse que ravissante.

Pour conclure, malgré une publicité très controversée, Sex and the City est une comédie romantique, drôle et rafraîchissante qui, grâce à ses antécédents télévisés, apporte une touche originale et osée. D’ailleurs les rires et les applaudissement dans la salle en témoignent.

A voir et à revoir !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s