Evil Dead : Gore et efficace

evildead

Attention, ce film est interdit au moins de 16 ans !

32 ans après la sortie du culte Evil Dead de Sam Raimi, ce dernier a décidé qu’il serait temps de lui donner un petit coup de jeune. Pari risqué pour Raimi, surtout quand on voit ce qu’a donné le dernier né de Ghost House Pictures (je parle du ridicule film Possédée, bien sûr), mais Evil Dead est finalement une très bonne surprise. La cuvée 2013 tient ses promesses, aussi gore que flippant tout en restant fun et fidèle à l’empreinte du film original. Plutôt que de nous embrouiller avec des stratagèmes essoufflés  Fede Alvarez, le réalisateur, a bien compris qu’on en voulait pour notre argent et nous voilà généreusement servi. Pour Evil Dead, qu’on se le dise, on évite de prendre du pop-corn. Giclée de sang, cris hystériques, angoisse permanente, le cinéma d’horreur est de retour. Et même s’il s’agit d’un remake, cette nouvelle version d’Evil Dead est plus qu’honorable.

Le pitch : Mia a déjà connu pas mal de galères dans sa vie, et elle est décidée à en finir une bonne fois pour toutes avec ses addictions. Pour réussir à se sevrer de tout, elle demande à son frère David, sa petite amie Natalie et deux amis d’enfance, Olivia et Eric, de l’accompagner dans la cabane familiale perdue au fond des bois. Dans la cabane isolée, les jeunes gens découvrent un étrange autel, et surtout un livre très ancien, dont Eric commet l’erreur de lire un passage à haute voix. Les plus épouvantables des forces vont se déchaîner sur eux…

Après une rapide introduction et présentation des personnages, Evil Dead entre dans le vif du sujet. Très vite, une double impression risque de mitiger le public. D’un coté, étant donné qu’il s’agit d’un remake d’un film d’horreur culte (et donc copié maintes fois) sorti en 1981, on a une légère impression de déjà-vu : une maison peu accueillante perdue dans les bois + un groupe de jeunes venus s’y enfermer, voilà un combo usé jusqu’à la corne (La cabane dans les bois en 2012 est l’exemple le plus récent, tout en étant un hommage au premier Evil Dead) qui pourrait lasser un public moins averti. Si en plus un malin s’acharne à vouloir lire un bouquin que toute personne saine d’esprit aurait jeté à la poubelle, cela peut légèrement être irritant.
Mais, d’un autre coté, grâce à une trame modernisée et légèrement différente du film original, Evil Dead nous plonge rapidement dans une atmosphère terrifiante et hystérique, surtout grâce à son héroïne, une jeune toxicomane en plein sevrage. Un choix intéressant, qui renforce la crédibilité du film et nous épargne la sempiternelle bande de jeunes venus picoler en forêt. Pendant quelques instants, le film joue la carte de l’épouvante classique, alors que les autres personnages pensent qu’elle est en pleine crise, entre apparitions soudaines et bruits inquiétants. Le film joue avec nos nerfs avant de nous plonger dans l’horreur. Au lieu de nous servir un film réchauffé, Fede Alvarez complète, voire améliore, la version originale tout en innovant et en créant la surprise. Si les effets bricolés du premier opus ont très mal vieillis aujourd’hui, Alvarez a su les réutiliser avec efficacité, en gardant l’esthétique cra-cra initiale tout en y ajoutant sa patte (influencé Raimi) et une touche de modernisme.

Est-ce que ça fonctionne ? Carrément !
Extrêmement gore et stressant, Evil Dead nous enchaîne dans l’horreur soudaine, haletante et incessante, où on est à la fois crispé et impatient de voir la suite. Violent et déchaîné, le film est un mélange habile entre de la débauche d’hémoglobine et de suspens terrifiant, qui ravira aussi bien les amateurs de gore (tendance torture porn et survival) que les amateurs de films d’épouvante classique. En effet, construit de façon intelligente, le film conserve un aspect terrifiant bien présent dans toute ses scènes, en jouant sur le suspens et grâce à une mise en scène prenante. Souvent peu ragoûtant, Evil Dead cuvée 2013 conserve l’ambiance « Raimi » en gardant un esprit fun et inattendu, osant les touches surprenantes d’humour et les moments « what the fuck » alors que la tension est au maximum et que le supplice qu’endure les personnages est parfois à la limite du soutenable.
Le remake d’un film aussi culte n’était pas évident, mais on peut dire que celui-ci est un véritable succès, renouant avec les films d’horreur d’autrefois et en allant droit au but sans s’embarrasser de subterfuges inutiles. Une fois que le démon est lâché, la cadence ne ralentit jamais, jusqu’à un final hautement jouissif bien qu’étonnant.

Au final, Evil Dead est bien la preuve que l’on peut reprendre les codes classiques de films d’horreur tout en proposant de la nouveauté, à condition de ne pas se reposer sur des jumpscares fainéants (hello Paranormal Activity). D’ailleurs, il n’est pas indispensable d’avoir vu l’original pour pouvoir apprécier cette version, bien qu’il faut avouer que le film s’adresse aux amateurs de films d’horreur  à l’ancienne, car la nouvelle génération habituée à errer pendant une heure dans une maison vide aux rideaux qui volent tout seuls risque ne de pas s’y retrouver.

Coté acteurs, peu de visages connus mais on retiendra surtout la prestation géniale de Jane Levy (vue dans les séries Shameless et Suburgatory), qui a su reprendre le rôle de la sœur possédée haut la main et nous glacer de terreur.

En conclusion, voir Evil Dead c’est prendre le risque de passer une nuit agitée et d’être obligé d’éviter toute balade en forêt pendant un certain temps. Mais bon, pour une fois qu’un film d’horreur fait vraiment peur, on ne va pas se plaindre…

For sale: cute cabine in the woods, recent re-painting, several rooms, spacious cellar. Quiet, clean and ideal for a friendly or family week-end. Do bring your own books, tho...

For sale: cute cabine in the woods, recent re-painting, several rooms, spacious cellar. Quiet, clean and ideal for a friendly or family week-end. Do bring your own books, tho…

2 réflexions sur “Evil Dead : Gore et efficace

  1. Pingback: “Evil dead” de Fede Alvarez | Angle[s] de Vue

    • C’est toujours intéressant de lire un avis opposé ! C’est drôle, parce que y a des points sur lesquelles je suis d’accord, mais bon… j’étais terrifiée tout du long XD

      Merci ^^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s