Lucy : Le grand n’importe quoi de Luc Besson

Étant l’un des rares réalisateurs français à réussir outre-atlantique, Luc Besson ne se prive pas quand il s’agit d’en mettre plein les yeux. Pour son retour à la science-fiction, il choisit Lucy, l’histoire d’une femme qui, suite à un concours de circonstances, voit ses capacités cérébrales augmenter à toute vitesse. Si Luc Besson livre un film popcorn au caractère assumé en réutilisant des effets de style qui marchent à tous les coups, Lucy est complètement desservi par une seconde partie fantaisiste et décousue, qui manque beaucoup de crédibilité en noyant le poisson à grands renforts de laïus pseudo-scientifiques. Bien tenté, mais ça ne prend pas.