[CRITIQUE] Demolition, de Jean-Marc Vallée

Pour son nouveau film, Jean-Marc Vallée s’approprie le deuil dans un film étonnant qui, malgré une tristesse envahissante et l’apathie voulue de son personnage principal, est plein de vie et émouvant. Demolition est surtout une histoire de reconstruction, une sorte de retour à la vie après un choc traumatisant, et au lieu de sombrer dans les clichés larmoyants qu’auraient pu susciter une telle intrigue, Jean-Marc Vallée livre le récit abouti d’un homme qui cherche à se reconnecter avec ses émotions dans le chaos. Parfois drôle, souvent touchant, Demolition est surtout un curieux mélange de destins interrompus qui vont chacun compléter un manque à travers des rencontres insolites, que Jake Gyllenhaal domine parfaitement.