[SPOILERS] The Amazing Spider-Man 2 – Le Destin d’un Héros : Retour sur le film

ATTENTION : cet article contient des SPOILERS.
Partez, tant qu’il est encore temps.
Ma critique sans spoilers est ici.

tasm_electro

Voilà plusieurs jours que l’homme-araignée tisse sa toile au cinéma, il était temps de faire un petit point sur le film. J’avoue que je ne me suis pas pressée plus que ça, étant donné que je n’ai pas des masses aimé le film.

De façon générale, je trouve que Marc Webb n’arrive pas à gérer cette future quadrilogie. Pour moi, depuis le premier volet, on entend que parler des Sinister Six. Alors c’est bien gentil de nous avertir, à demi-mots ou à grands renforts de clins d’oeil de moins en moins discrets, mais au bout d’un moment, il faudrait nous donner quelque chose à se mettre sous la dent, puisque, clairement, l’affrontement entre Spidey et les Sinister Six ne sera pas pour tout de suite.
Marc Webb tente de combler maladroitement l’attente, en nous imposant un Electro pas génial (dont l’alter ego civil était légèrement ridicule), qui passe finalement une bonne partie du film à se faire torturer dans les labos de Ravencroft, et en introduisant Harry Osborn, en mode cold turkey, uniquement pour tuer Gwen Stacy (dont la mort est largement téléphonée grâce aux apparitions intempestives du papa). Le Rhino, lui, aura droit à 4 minutes de fanfaronnade à la fin, ce dont j’aurai pu facilement me passer. D’ailleurs, pourquoi avoir montré Aleksei Sytsevich (Paul Giamatti) au début pour ensuite le jeter aux oubliettes pendant tout le film… je me pose la question.

Qui seront les Sinister Six ?

tasm_sinistersix

Comme le nom le sous-entend, les Sinister Six est une alliance de super-vilains récurrents et importants dans les aventures de Spider-Man. Il parait qu’ils n’ont pas toujours été que six, mais concentrons-nous sur le film.
Si le fait que les Sinister Six sont amenés par le Bouffon Vert n’est pas un secret, la constitution exacte de l’équipe reste floue. Marc Webb fait un premier clin d’oeil quand Harry Osborn fouille dans les fichiers d’Oscorp, on peut voir, très rapidement, des noms de méchants apparaître, c’est surtout à la fin du film que cela se précise. Harry se remet de ses blessures et papote avec Gustav Fiers (l’homme au chapeau) au sujet de la création d’une équipe « au nombre réduit » (ouh ouh subtilité, quand tu nous tiens), on aperçoit des armures exposées un peu partout. À priori, les Sinister Six seraient :

  • le Bouffon Vert
  • le Rhino
  • Docteur Octopus
  • le Vautour
  • et… qui d’autre ? Electro ? Venom ?

Il y a quelques jours, sur le site Les Toiles Héroïques, il y a un nouvel élément de réponse. Alors quitte à vous voir cliquer et partir au loin sur un autre blog, c’est pas grave, je vous mets le lien direct ici.
En effet, en utilisant Shazam et votre smartphone pendant le générique (et en espérant avoir une connexion internet dans votre cinéma, hin), vous avez accès à une mini-vidéo dévoilant, éventuellement, les membres des Sinister Six. Et donc les deux manquants à la liste ci-dessus, serait Kraven Le Chasseur et Le Caméléon.
Et donc, pas d’Electro. Est-il mort ? Le reverrons-nous dans un prochain film ? Mystèr(io)e pour l’instant.

De plus, un film sur les Sinister Six est prévu en 2016, en parallèle avec The Amazing Spider-Man 3 qui sortira en juin 2016. Voilà un pari intéressant, puisque ce sera un film centré uniquement sur des super-vilains, dans une année où les studios se feront la guerre pour notre plus grand plaisir avec, entre autres : Captain America 3, Batman Vs Superman et, à priori, X-Men : Apocalypse…

La mort de Gwen Stacy

tasm_gwendeath

Lorsque le reboot de la saga Spider-Man a été annoncé et que le personnage de Gwen Stacy a été évoqué, ça a été une bonne et une mauvaise nouvelle. Bonne, car Gwen est le grand amour de Peter Parker et mauvaise, car Gwen Stacy meurt de façon très tragique.
Là où j’ai été agréablement surprise dans The Amazing Spiderman 2, c’est que la dimension dramatique autour de la mort de Gwen est incroyablement respectée. Certes il ne s’agit pas exactement de la même mort, mais l’impact est le même. Dans les comics, sauf erreur de ma part, le Bouffon Vert jette Gwen par-dessus un pont, Spidey la rattrape grâce à une de ses webs par le pied mais, ce faisant, lui brise la nuque.
Dans le film, c’est très similaire voire un peu plus violent : le Bouffon Vert laisse tomber Gwen lors du combat dans l’horloge, Spidey la rattrape trop tard et trop près du sol car il ne parvient pas à l’empêcher de rebondir violemment sur le sol. Gwen meurt sur le coup.
Pas de scène larmoyante où les deux amoureux se font des adieux, juste une très belle scène, prévisible certes, mais superbe qui nous tient en haleine. Dans les comics comme à l’écran, la responsabilité est partagée car le Bouffon Vert et Spider-Man sont tous les deux fautifs, ce qui va, bien évidemment, anéantir tout ce qui reste d’amitié entre Harry Osborn et Peter Parker.
De plus, il faut noter le respect de Marc Webb par rapport aux comics, puisque non seulement Gwen Stacy porte une tenue similaire que sa version papier au moment de sa mort, mais en plus, le réalisateur ajoute un clin d’œil assez pointu avec un plan sur l’horloge arrêtée à 1h21, en référence à « The Amazing Spider-Man n°121 » (soit celui où Gwen Stacy meurt).

Finalement, je suis assez contente que Shailene Woodley ait été « écartée » du film, car je pense que la présence de Mary Jane Watson aurait nuit à l’impact (!) de la mort de Gwen, aussi bien sur Peter que sur le public. D’autant plus qu’une autre intrigue amoureuse pourrait être exploitée…
Malheureusement, Marc Webb tourne bien trop vite la page à mon goût, surtout après avoir passer tout le film à se languir sur cet amour impossible… Il suffit montrer des changements de saisons pour faire comprendre que le temps est passé, je trouve ça un peu léger (qu’on ne me parle plus de problèmes de temporalité dans The Dark Knight Rises !).

Les personnages qu’on a hâte de (re)voir

tasm_persorevoir

Felicia Hardy / Black Cat : On ne voit pas beaucoup Felicity Jones dans le film, mais quand elle annonce son prénom, le sens de l’araignée des fans de Spidey s’est mis en alerte. Il y a, espérons-le, de forte chances pour qu’on la revoit dans un des prochains films de cette saga-reboot, puisqu’il s’agit de Black Cat, un personnage assez connu de l’univers de Spiderman, puisque ces deux-là ont eu l’occasion de ronronner ensemble. Alors oui, Black Cat et Spiderman, ça fait un peu penser à Batman et Catwoman, mais bon, on ne va pas chipoter (et puis s’il fallait noter toutes les ressemblances entre Marvel et DC…).

J. Jonah Jameson / le Daily Bugle : Dans le film, on aperçoit en arrière-plan le Daily Bugle bien en évidence et le journal est sous-entendu au cours d’une conversation entre Peter et Tante May. S’agit-il d’un simple clin d’oeil ou cela annonce-t-il l’arrivée imminente du colérique rédac’ chef ? Selon les rumeurs, J. Jonah Jameson devrait prochainement apparaître, mais qui d’autre que J. K. Simmons pourrait l’incarner ? Même Marc Webb se pose la question. Comme quoi, malgré ses détracteurs, Sam Raimi n’a pas fait que des bêtises.

Alistair Smythe : B.J. Novak est à la même enseigne que Felicity Jones. Ces deux personnages viennent nous appâter, puis… rien. Encore une fois, le personnage d’Alistair Smythe est connu, il s’agit de l’Anti-Araignée, un super vilain que que connait bien Spider-Man.

À noter aussi :

La mort des parents de Peter et Ravencroft : Deux ans plus tard, Marc Webb revient enfin sur ces fameuses révélations au sujet de la disparition des parents de Peter et on découvre enfin pourquoi ils sont partis. En effet, Richard Parker (le papa) avait découvert que le laboratoire Ravencroft créait des armes biologiques, et comme il ne voulait pas coopérer avec Norman Osborn, il a préféré prendre sa femme et partir se cacher en laissant son fils derrière lui (logique). Un développement peu nécessaire au film, malheureusement, puisque Peter ne se servira de ces informations uniquement pour découvrir où se trouve ce laboratoire secret (et quelque chose me dit que si cette histoire avait été développé dans le premier film, ç’aurait été pareil…). Bon, au moins Peter sait pourquoi ses parents l’ont abandonné, c’est déjà ça.

Le Rhino : Pas de surprise sur son look puisqu’on l’avait vu en photo déjà, c’est donc en armure géante (version Ultimate) que nous retrouvons Aleksei Sytsevich. Et c’est tant mieux !

Les thèmes musicaux de Spider-Man sont très présents, puisque la version originale sert de sonnerie de téléphone à Peter Parker et on entend la chanson L’Araignée Gipsy (ou The Itsy Bitsy Spider Song) lors de l’affrontement entre Electro et Spidey (ce dernier dit d’ailleurs « I hate this song »).

Stan Lee fait bien évidemment un caméo au début du film, lors de la remise des diplômes. Quand Peter arrive, en retard, pour recevoir son diplôme, le Dieu Stan Lee dit « I think I know that guy! ».

De nombreuses scènes ont été coupées dans le montage final, comparé à ce que l’on a pu voir dans les bandes-annonces. Vivement la sortie du film en Blu-Ray et DVD.

Et justement, je vous laisse avec un dernier petit bonus hilarant, le coffret collector blu-ray du film :

tasm_electro_bluray

Encore une fois, je ne suis pas experte en comics, alors n’hésitez pas à me corriger ou à ajouter des informations en commentaire 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s