Libre et assoupi : Agaçant et moralisateur, malgré un casting sympathique

Avec sa nonchalance affectée et son ton léger, Libre et Assoupi se présente comme une comédie générationnelle, porte-parole éventuelle d’une jeunesse abonnée aux stages, tout offrant sa propre vision du passage à l’âge adulte en 2014. Malheureusement, en plus des maladresses dues à un premier film, Benjamin Guedj propose des personnages peu crédibles et un scénario au message moralisateur et prétentieux, servi avec une multitude de citations philosophiques pour asseoir son sujet. Rapidement agaçant, Libre Et Assoupi vend du rêve et une réalité bisounours à un public ciblé qui ne pourra pas toujours se retrouver dans cet univers magique où tout tombe tout cuit dans le bec, dans un ensemble finalement bavard et médiocre.