Triple Alliance : Un délire entre copines interminable

Pure comédie girly, Triple Alliance réunit tous les codes du genre, de ses héroïnes glamour à l’amitié indéfectible, en passant par des histoires de mecs. Ou plutôt d’un mec, en l’occurrence. Le film de Nick Cassavetes souffle un vent de bonne humeur dès la première minute, cependant l’univers trop surfait de Triple Alliance s’essouffle rapidement. Alors que l’intrigue met énormément de temps à se mettre en place, le film enchaîne les gags à la minute, à l’efficacité inégale, reléguant cette comédie moderne à un monde fantasmé et trop inaccessible pour y croire ne serait-ce qu’à moitié. Bref ersatz de Sex and The City aux faux airs de Mes Meilleures Amies, Triple Alliance passe à coté de son potentiel en cultivant du vide, au lieu de d’exploiter ses rares bonnes idées.

Maps To The Stars : Intimiste et troublant

Voir David Cronenberg s’aventurer sur un sujet à priori aussi glamour, c’était la promesse d’explorer la part d’ombre d’Hollywood. Si Maps To The Stars n’est pas son meilleur film, il reste néanmoins fascinant de par la complexité de ses personnages et l’indécence de son sujet, et surtout grâce à son casting exceptionnel illuminé par une Julianne Moore incroyable.