[CRITIQUE] Le Grand Bain, de Gilles Lellouche

C’est dans les couloirs de leur piscine municipale que Bertrand, Marcus, Simon, Laurent, Thierry et les autres s’entraînent sous l’autorité toute relative de Delphine, ancienne gloire des bassins. Ensemble, ils se sentent libres et utiles. Ils vont mettre toute leur énergie dans une discipline jusque-là propriété de la gent féminine : la natation synchronisée. Alors, oui c’est une idée plutôt bizarre, mais ce défi leur permettra de trouver un sens à leur vie…

[CRITIQUE] Gaspard Va Au Mariage, d’Antony Cordier (Sortie DVD et VOD)

Après s’être tenu prudemment à l’écart pendant des années, Gaspard, 25 ans, doit renouer avec sa famille à l’annonce du remariage de son père. Accompagné de Laura, une fille fantasque qui accepte de jouer sa petite amie le temps du mariage, il se sent enfin prêt à remettre les pieds dans le zoo de ses parents et y retrouver les singes et les fauves qui l’ont vu grandir… Mais entre un père trop cavaleur, un frère trop raisonnable et une sœur bien trop belle, il n’a pas conscience qu’il s’apprête à vivre les derniers jours de son enfance.

Réalisé par Antony Cordier
Avec Félix Moati, Laetitia Dosch, Christa Théret, Johan Heldenbergh, Guillaume Gouix, Marina Foïs…
Sortie en DVD et VOD : le 12 juin
Bonus DVD : 5 scènes coupées et des extraits des répétitions des acteurs (une avec un coach de danse et une autre avec un coach zoomorphe pour Christa Theret).

News de la semaine #28

Affiches, infos, bandes-annonces et autres extraits vidéo… retrouvez les news (choisies) de la semaine.

Au programme : de la pop culture, du vin, du voile et le retour du Festival de Cannes !

Rattrapage 2015 : À Trois On Y Va, de Jérôme Bonnell

Le pitch : Charlotte et Micha sont jeunes et amoureux. Ils viennent de s’acheter une maison près de Lille pour y filer le parfait amour. Mais depuis quelques mois, Charlotte trompe Micha avec Mélodie… Sans rien soupçonner, se sentant toutefois un peu délaissé, Micha trompe Charlotte à son tour… mais avec Mélodie aussi ! Pour Mélodie, c’est le vertige. Complice du secret de chacun. Amoureuse des deux en même temps…

Libre et assoupi : Agaçant et moralisateur, malgré un casting sympathique

Avec sa nonchalance affectée et son ton léger, Libre et Assoupi se présente comme une comédie générationnelle, porte-parole éventuelle d’une jeunesse abonnée aux stages, tout offrant sa propre vision du passage à l’âge adulte en 2014. Malheureusement, en plus des maladresses dues à un premier film, Benjamin Guedj propose des personnages peu crédibles et un scénario au message moralisateur et prétentieux, servi avec une multitude de citations philosophiques pour asseoir son sujet. Rapidement agaçant, Libre Et Assoupi vend du rêve et une réalité bisounours à un public ciblé qui ne pourra pas toujours se retrouver dans cet univers magique où tout tombe tout cuit dans le bec, dans un ensemble finalement bavard et médiocre.