[Fangirling] Angelina Jolie, un parcours atypique et 5 films

 

angelinajolie

Angelina Jolie est une actrice américaine au charisme magnétique et à la carrière étonnante, qui alterne sans effort drames et énormes blockbusters. Fille de stars, John Voight et Marcheline Bertrand, et enfant terrible du cinéma, Angelina Jolie a su se démarquer grâce à son physique de rêve, mais surtout grâce à sa personnalité et ses choix singuliers. Femme forte, passionnée et généreuse, c’est également une célébrité impliquée, ambassadrice de bonne volonté américaine avec le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et engagée dans des actions humanitaires, qui n’hésite pas à donner de son temps (et de son argent) afin de se battre pour une cause qui lui tient à cœur.
Si son passé sulfureux, son physique et ses amours mouvementées ont fréquemment fait couler l’encre des tabloïds, Angelina Jolie reste une femme discrète et une actrice plusieurs fois récompensées (un Oscar, trois Golden Globes et deux SAG Awards…) pour son talent indéniable.
Aujourd’hui, la star est de retour sur nos écrans dans Maléfique de Robert Stromberg, un film Disney, et a terminé le tournage de son second long-métrage, Unbroken. Retour sur un parcours éclectique marqué par 5 films.

La révélation : Gia, de Michael Cristofer (1998)

AJolie_Gia

Avant d’être actrice, Angelina Jolie a débuté en tant que mannequin. Elle s’est ensuite rapidement tourné vers le cinéma, entre films à petit budget et romcoms. Si c’est avec son rôle dans George Wallace de John Frankenheimer (1997) qu’elle remporte son premier Golden Globe, c’est grâce au téléfilm Gia qu’Angelina Jolie se fait réellement remarquée. Le téléfilm, inspiré d’une histoire vraie, raconte la vie de Gia Carangi, une jeune femme rebelle de 17 ans qui devient mannequin. Au cours de sa vie parsemée d’excès en tout genre, Gia sombre dans la drogue et devient séropositive.
Actrice passionnée, Angelina Jolie s’est donné à 100% dans ce rôle sur-mesure et en roue libre. Sa performance a d’ailleurs été récompensée par un second Golden Globes et un premier SAG Awards.

La consécration : Une vie volée de James Mangold (1999)

AJolie_LisaRowe

Après Gia, Angelina Jolie a fait une entrée remarquée à Hollywood. Elle n’est plus simplement « une fille de » et commence à se faire un nom bien à elle, notamment en partageant l’affiche avec Morgan Freeman dans l’excellent Bone Collector d’Amelia Donaghy (1999). Mais peu de temps après, c’est grâce à son rôle dans le film Une Vie Volée que l’actrice surprend à nouveau. Alors que ce film devait relancer la carrière de Wynona Ryder, c’est le personnage de Lisa Rowe, une sociopathe interprétée par Angelina Jolie, qui électrise le film. L’actrice dévoile alors une nouvelle facette de son talent en plongeant dans ce rôle de façon si convaincante que même hors caméra, elle était encore dans le personnage (et effrayait tout le monde). Un rôle qui lui a à nouveau valu une salve de récompenses : un troisième Golden Globe, encore un SAG Awards et surtout l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle.

Le déclic : Lara Croft : Tomb Raider
de Simon West (2001)

AJolie_LaraCroft

En quelques années, Angelina Jolie hante le box-office et devient une star incontournable. Son sex-appeal fait couler beaucoup d’encre, tout comme sa relation tumultueuse avec Billy Bob Thornton. Un film va tout changer, il s’agit de Lara Croft : Tomb Raider, l’adaptation du célèbre jeu vidéo. Angelina Jolie incarne donc Lara Croft, une aventurière milliardaire et sexy dans un blockbuster réussi. Comme toujours, l’actrice s’investit à fond dans son rôle en apprenant les arts martiaux et en réalisant elle-même une partie de ses cascades. Bien que décrié, le film est un succès, donnant lieu à une suite 2 ans plus tard.
C’est après le tournage du film au Cambodge qu’Angelina Jolie décide de s’investir dans les causes humanitaires, en collaboration avec le HCR. Une décision qui changera radicalement sa vie privée et, petit à petit, ses choix de films.

Superstar : Mr and Mrs Smith, de Doug Liman (2005)

AJolie_MMS1AJolie_MMS2AJolie_MMS3AJolie_MMS4

Actrice la mieux payée d’Hollywood (selon le magazine Forbes) et superstar, Angelina Jolie ne cherche pas à se ranger dans une catégorie et explore ce que le cinéma a de mieux à lui proposer. Si elle n’est pas à l’abri de quelques couacs dans son CV (7 jours et Une vie, Capitaine Sky et le Monde de Demain…), son nom est une valeur sûre, que ce soit dans un film ambigu et sensuel, tel que Péché Originel de Michael Cristofer (2001), ou dans un thriller angoissant, comme Taking Lives – Destins Violés de D.J. Caruso (2004), sans oublier la suite de Tomb Raider, Le Berceau de la Vie en 2003, un passage dans l’animation avec Gang de Requins (2004), le péplum avec Alexandre (2004) ou encore un drame répondant à ses nouvelles préoccupations, Sans Frontière en 2004.

Avec Mr and Mrs Smith, Angelina Jolie voit sa vie professionnelle et privée chamboulée une nouvelle fois. Sur grand écran, elle incarne une tueuse à gages qui découvre que son mari est également tueur à gages, mais pour une agence concurrente. Elle doit donc le tuer (et vice-versa). Le film est un franc succès, alliant humour, action et beaucoup beaucoup de glamour. Mais il est également la source d’un scandale hollywoodien, puisque dès le début du tournage, des rumeurs affirment un rapprochement entre Angelina Jolie et sa co-star, Brad Pitt. Ce dernier était alors marié à Jennifer Aniston, un des couples chouchous d’Hollywood. Rapidement, les rumeurs se confirment, Brad Pitt divorce de Jennifer Aniston et s’affiche officiellement avec Angelina Jolie.
Si les fans se divisent, le succès d’Angelina frémit à peine, au contraire. Cette dernière en profite pour porter à l’écran une histoire qui lui tient à cœur, celle de Daniel Pearl, un journaliste kidnappé et tué au Pakistan. Le film, Un Cœur Invaincu de Michael Winterbottom (2007), est d’ailleurs co-produit par Brad Pitt, et elle y incarne la femme de Daniel Pearl, Marianne (alors enceinte de Shiloh, le premier enfant du couple Jolie-Pitt).
Alors que la star se fait de plus en plus rare sur le grand écran, elle n’est jamais très loin grâce, notamment, au succès de Kung-Fu Panda et son rôle très sexy dans Wanted : Choisis Ton Destin de Timur Bekmanbetov, tout en passant devant la caméra de Clint Eastwood pour un drame poignant et très sombre, L’Échange.

Réalisatrice : Au pays du sang et du miel (2012)

AJ_réal

Quand Angelina Jolie annonce qu’elle réalise son premier film, elle est très attendue au tournant. Au Pays du Sang et Du Miel est un drame effroyablement dur et bouleversant, narrant les retrouvailles entre un soldat serbe et une prisonnière bosniaque qui se connaissaient avant que la guerre éclate. Le film est brutal, exposant la barbarie et l’horreur de la guerre, dans un parallèle saisissant avec la romance trouble qui unit les deux personnages. Loin des étoiles d’Hollywood, Au Pays Du Sang et Du Miel surprend par son ton et sa justesse, notamment lorsqu’il s’agit de dénoncer les crimes commis sur les femmes. Ce premier film a connu un certain succès, bien qu’il n’ait pas été grandement distribué.

MALEFICENT

Aujourd’hui, Angelina Jolie est de retour sur grand écran, 4 ans après The Tourist, dans le film Maléfique de Robert Stromberg, un film Disney qui revisite l’histoire de la Belle au Bois Dormant du point de vue de la méchante, Maléfique, aux cotés de Elle Fanning.
L’actrice endosse à nouveau la casquette de réalisatrice, puisqu’elle a terminé le tournage de son deuxième film, Unbroken, qui raconte l’histoire de Louis Zamperini, un ancien athlète qui a participé aux Jeux Olympiques de Berlin, avant de s’engager dans l’armée jusqu’au cours d’une mission où tout va basculer. Le film a été coécrit par Richard LaGravenese (PS I Love You, Ma vie avec Liberace…) et les frères Coen, tandis qu’au casting Jack O’Connell (Skins, 300 – Naissance d’un empire…) et Garrett Hedlund (Sur La Route, Inside Llewyn Davis…) seront de la partie.

AJolie3

À la ville comme à la scène, Angelina Jolie est définie par son caractère passionnée. Souvent critiquée à cause de ses choix (et de son physique), elle a l’intelligence de ne jamais répondre à ses détracteurs et assume parfaitement son passé tumultueux. Sa filmographie lui ressemble : risquée, parfois osée, teintée de succès extraordinaires et marquée par des déceptions dont elle a rapidement su se relever, Angelina Jolie est une femme instinctive, entière et imprévisible. Si le fait d’être mère de famille et femme engagée l’a rendue un peu plus sage, elle reste une icone glamour et un esprit libre, dont le talent est aujourd’hui incontestable. Vous l’aurez compris, je suis fan (il est donc inutile de me contredire là-dessus) 😉

>>> Voir la dernière bande-annonce de Maléfique
>>> Mon avis sur le film Maléfique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s