PIFFF 2013 : le Paris International Fantastic Film Festival annonce la couleur

La 3ème édition du Paris International Fantastic Film Festival (dit PIFFF) aura lieu du 19 au 24 novembre 2013 au Gaumont Opéra Capucines (à Paris, héhé, forcément). Ce festival est l’occasion de découvrir des courts et longs métrages fantastiques, réalisés par des grands noms, des petits nouveaux ou encore des petits bijoux que les experts s’échangent entre eux. J’avais suivi l’affaire l’année dernière et assisté à la clôture du festival, qui projetait le film Silent Hill Revelation 3D en avant première. Cette année, j’ai bien l’intention de suivre ce festival de plus près et d’ailleurs, le PIFFF vient d’annoncer les premiers films de la cuvée 2013, en attendant la liste complète. Un petit aperçu qui envoie du lourd !

[Vidéos] The Mortal Instruments : Deux mondes s’affrontent… en salles, dès aujourd’hui !

New York, de nos jours. Alors que sa mère est kidnappée par d’étranges créatures, Clary, 15 ans, est témoin d’un meurtre commis lors d’une soirée. Elle est terrifiée lorsque le corps de la victime disparaît mystérieusement devant ses yeux… Elle découvre alors l’existence d’un monde obscur et parallèle et y fait la rencontre de Jace, un chasseur de vampires. Lorsqu’ils se retrouvent au milieu d’une guerre entre des forces démoniaques et la société secrète des chasseurs d’ombres, Jace lui viendra en aide. Elle jouera alors dans cette aventure un rôle qu’elle ne soupçonne pas.
En salles le 16 octobre 2013.
Avec Lily Collins, Jamie Campbell Bower, Jonathan Rhys Meyer…

[Incontournable] Gravity : une œuvre exceptionnelle et bouleversante

Il y a des films cultes, et puis il y a ceux qui vont marquer l’histoire du cinéma. Gravity fait partie de la seconde catégorie. Dire que le dernier film d’Alfonso Cuarón est une claque visuelle est un doux euphémisme tant Gravity est d’une beauté à couper le souffle. Des plans somptueux sur notre belle planète bleue, un réalisme hallucinant et des scènes de destructions incroyables, Gravity est non seulement un enchantement pour les yeux mais aussi une fable métaphorique intense et émouvante sur la vie, ou plutôt l’absence de vie… Chapeau, Monsieur Cuarón et merci pour cette évasion inédite et unique dans l’espace ! A ne manquer sous aucun prétexte, après Gravity vous ne verrez plus un film comme avant.