[CRITIQUE] Le Labyrinthe – La Terre Brûlée, de Wes Ball

Alors que les sagas Hunger Games et Divergente arrivent à leurs termes, la suite du Labyrinthe était attendue au tournant. Dès le premier chapitre, Wes Ball marquait sa différence en offrant une saga masculine et plus brute, cette fois le réalisateur confirme l’essai en créant la surprise. Dense, nerveux, parfois bordélique mais captivant, Le Labyrinthe – La Terre Brûlée accroche du début à la fin grâce à ses nombreux rebondissements et une intrigue haletante qui réserve parfois quelques frissons. L’ensemble est efficace, péchu et bien fichu : pas d’arcs romantiques, pas de pleurnicheries… Serait-ce la recette gagnante pour une saga « Young Adult » réussie ? Possible !

[CRITIQUE] Le Nouveau Stagiaire, de Nancy Meyers

Mignon et un poil girly malgré tout, Le Nouveau Stagiaire est une comédie agréable qui se savoure sans effort. Grâce à un duo père-fille de substitution, Nancy Meyers vise juste dans ses problématiques générationnelles, tout en offrant de jolis moments d’humour et d’émotions dans un univers à la fois glamour, chic et familial. Le hic…