Rattrapage 2015 : À Vif !, de John Wells

àvif
Le pitch : Plus qu’un grand chef, Adam Jones est une rock star de la cuisine, couronnée par deux étoiles au guide Michelin. Grisé par le succès, arrogant et capricieux, l’enfant terrible de la scène gastronomique parisienne sombre dans l’alcool et la drogue. Quelques années plus tard, il a retrouvé la voie de la sobriété. Entouré de jeunes commis et chefs de parties, il relance un restaurant londonien, déterminé à obtenir le graal de la gastronomie : une troisième étoile. Hanté par les fantômes du passé, le chemin de la rédemption s’annonce plus âpre que prévu : il ne lui reste plus qu’une seule chance pour devenir une légende…

Entre perfectionnisme et rédemption, le dernier film de John Wells, À Vif ! propose une comédie pleine de reliefs qu’il transpose dans un décor gourmand traversé par une ambiance affolante. À Vif ! se démarque du sempiternel film de cuisine qui tend vers la comédie romantique, pour explorer l’envers du décor, entre passion et compétition, à travers le parcours étourdissant d’un personnage effectivement à vif, mais surtout sur la brèche.
Après The Company Men et Un Été à Osage County, John Wells revient avec un film aux faux airs de comédie pour dresser un portrait cuisant d’un personnage au passé trouble. Pourtant, si ses deux derniers films parvenaient à s’étoffer grâce à un pendant dramatique souvent très sombre, À Vif ! n’est pourtant pas aussi incisif que prévu. Derrière un récit classique, John Wells explore le monde orageux des grands cuisiniers, réussissant à équilibrer humour et malice pour narrer un film, certes, exquis mais plutôt attendu. Si John Wells pose les bonnes questions, il fait malheureusement le choix à la dernière minute de céder à la conclusion facile qui gâche un peu l’ensemble. L’histoire, écrite par Steven Knight (Locke), est plutôt prévisible, mais John Wells a dans son jeu un bel atout charme : Bradley Cooper. En effet, l’acteur se glisse parfaitement dans la peau de ce cuisinier un peu charmeur, perfectionniste et arrogant qui baragouine un français approximatif (mais qui a dû en charmer plus d’un(e)). Un choix plus que judicieux, puisque son personnage est vraiment le fil rouge du film, qui mue au gré de ses humeurs, tandis que le film repose sur un visuel savoureux où la cuisine rime avec l’œuvre d’art tant les plats qui défilent sont plus jolis les uns que les autres.
Certes À Vif ! nous emmène sans effort jusqu’au bout de cette comédie dramatique pleine d’éclat et de passion, mais ne parvient pas à sortir de sentiers battus en se bouclant avec un happy end prévisible. Le récit est classique, mais finalement pas aussi incisif que prévu à travers ses faux airs de comédie qui cachent un ensemble finalement ultra conventionnel.

Au casting, comme dit plus haut, Bradley Cooper (Joy, American Sniper…) porte le film sur ses épaules en incarnant un personnage séduisant aux sautes d’humeur électrique. À ses côtés, Sienna Miller (American Sniper, Foxcatcher…) tente de lui tenir tête dans un rôle prévisible et Omar Sy (Jurassic World, Samba…) parvient malgré tout à apporter l’épice nécessaire pour créer la surprise, tandis que Daniel Brühl (Rush..) et Matthew Rhys (En Mai, Fais Ce Qu’il Te Plait…) sont impeccables. À noter qu’Emma Thompson (Dans L’Ombre de Mary…), Uma Thurman (Nymphomaniac…) et Alicia Vikander (The Danish Girl…) sont également présentes dans le film.

En conclusion, si récemment Jon Favreau avait réussi à allier rédemption et cuisine dans un vrai feel-good movie à la seconde lecture intéressante (#Chef), John Wells, lui, livre un film anecdotique qui donnera surtout envie de se faire un bon resto après la séance. À voir, pour passer un bon moment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s