[SPOILERS] Black Widow : Retour sur le film

ATTENTION, CE QUI VA SUIVRE N’EST RÉSERVÉ QU’À CEUX QUI ONT VU LE FILM.

Abandonnez la lecture de cet article tant qu’il en est encore temps. Surtout si vous êtes fan de… Non !
Vous en avez trop lu, partez.
Pour ma critique sans spoiler du film, c’est par ici.

Pour ceux qui ont déjà vu le film… on est bien, là non ?

Cela fait plus d’un mois que le film Black Widow est en salles et alors que l’actrice principale est en plein conflit avec le colosse Disney (et que la rumeur d’une suite avec Scarlett Johansson commence à émerger), il est temps de faire un petit retour sur le film. Petit car dû à son caractère un poil anecdotique, il faut avouer que Black Widow était une replongée certes satisfaisante mais néanmoins hyper light dans l’univers cinématographique de Marvel. D’une part, parce que ce film axé sur Natasha Romanoff arrive bien trop tard : j’aurai aimé avoir un film sur son histoire bien avant (après Avengers – L’Ere d’Ultron, par exemple), d’autre part, parce qu’on sait ce qu’il advient de notre héroïne, par conséquent les possibilités de teasing pour la suite du MCU étaient minces.
Cependant, le film fait le job et parvient aussi bien à divertir qu’à répondre à pas mal de mystère autour des origines de Black Widow. Entre réminiscences de Captain America – The Winter Soldier et rappels évidents aux comics Black Widow – Une Mort Annoncée (Deadly Origin) parus entre 2009 et 2010, le film de Cate Shortland reste solide et truffé d’easter eggs plus ou moins intéressants, comme on les aime.

La scène bonus

Description : Plusieurs années après les événements du film, Yelena Belova se rend sur la tombe de Natasha Romanoff. Elle est rejointe par Valentina Allegra de Fontaine. Fidèle à son habitude, la mystérieuse femme échange quelques banalités et se mouche bruyamment. On comprend alors que Belova travaille pour De Fontaine. Cette dernière montre à l’espionne une photo de Clint Barton et lui explique qu’il s’agit de l’homme qui a tué sa sœur…

bwspoiler1

Sans surprise pour ceux qui ont suivi la série Disney+ The Falcon and The Winter Soldier, c’est la mystérieuse Valentina, incarnée par Julia Louis-Dreyfus, qui fait son apparition à la fin du film. Je ne reviendrais pas sur mes spéculations, mais notons que Yelena travaille pour elle et nous savons également que Valentina a recruté John Walker aka US Agent. Pour quelle raison, telle est la question. Entre Dark Reign, Dark Avengers ou encore les prochaines séries Secret War et Hawkeye, les paris sont ouverts.

Budapest : berceau de l’amitié entre Clint et Natasha

Depuis le film Avengers sortit en 2012, le duo Black Widow et Hawkeye, en plus des insinuations de Loki, nous ont teasé des événements qui se seraient passés à Budapest. On apprendra plus tard que lorsque Natasha cherchait à fuir la Red Room, elle a été débusquée à par Clint qui l’a alors convaincu de rejoindre le SHIELD. En échange et pour prouver sa loyauté, elle devait tuer le fameux général Dreykov, ce qu’elle fit, entrainant la mort de sa fille au passage.
Le film Black Widow révèle par bribes le parcours des deux espions à travers les retrouvailles entre Natasha et Yelena à Budapest. D’abord dans l’appartement qui servait de planque à Yelena : cette dernière demande quel type de balles ont causé des trous visibles au mur, Natasha répond qu’il s’agit de flèches. Plus tard, elles sont poursuivies par les autres Veuves Noires, elles trouvent refuges dans un système d’aération dans une station de train. Natasha précisera que c’est là qu’ils se sont planqués, avec Clint, pendant des jours, tandis qu’en arrière-plan, on aperçoit des jeux gravés sur les parois.

bwspoilergif1

bwspoilergif2
C’est donc subtilement, et sans avoir recours à un flashback, que Black Widow revient sur les origines de l’amitié indéfectible entre Natasha et Clint, tout en faisant avancer l’intrigue du film en cours.
Ce que le film révèle également, c’est la raison de la culpabilité dévorante de Natasha : elle a dû tuer une enfant innocente pour obtenir sa liberté. La suite nous révèlera que finalement, cette enfant a « survécu ».

Une affaire de famille

Alors que le film Avengers – L’Ere d’Ultron nous tease le passé de Black Widow dans la Red Room, depuis son entraînement rigoureux jusqu’à son hystérectomie forcée, le film de Cate Shortland préfère s’articuler autour d’une intrigue familiale hors norme. A travers une introduction faisant écho aux cellules dormantes russes qui étaient infiltrées aux US durant la guerre froides (et à la série The Americans), on découvre une jeune Natasha vivant au sein d’une famille factice, chapeautée par un couple d’agents en mission en 1995 (l’année où se situe l’action de Captain Marvel, au passage). Mais qui sont ces faux parents ?

bwspoiler4

Dans le rôle du père, c’est Alexei Shostakov aka Red Guardian, incarné par David Harbour. Connu comme étant la version russe de Captain America, ce qui n’est pas totalement inexact puisque cet agent secret soviétique a reçu ses super-capacités grâce à une copie du super-sérum. Dans certains comics, Alexei est le vrai père de Natasha, sauf que depuis Avengers – Endgame, nous savons que son père s’appelle Ivan. Dans les comics Black Widow – Une Mort Annoncée (Deadly Origin), sur lesquels le film est basé, l’homme qui sauve bébé Natasha d’une mort certaine se nome Ivan Petrovitch.
A un moment, alors qu’Alexei tente de se rabibocher avec Yelena, celle-ci l’appelle Crimson Dynamo (en VF : Le Dynamo Pourpre). Un petit easter-egg qui rappelle l’autre supér-héros soviétique modélisé sur Iron Man et qui a été inventé par… Anton Vanko ! Oui, le père de Ivan Vanko, aka Whiplash dans Iron Man 2. Un autre Ivan qui, depuis Avengers – Endgame, soulève quelques théories concernant sa parenté avec Natasha. Bref, le mystère du papounet reste entier… tout comme son soi-disant affrontement contre Captain America dans les années 80, d’ailleurs. Mais était-ce « notre » Captain America ou une version alternative ?

bwspoiler5

Dans le rôle de la mère, c’est Melina Vostokoff, incarnée par Rachel Weisz. Si cette mère de substitution s’avère être une scientifique à la solde de Dreykov, elle a connu de belles heures sur le terrain sous le nom d’Iron Maiden. On aperçoit d’ailleurs des souvenirs de cette époque dans sa maison, notamment avec son masque bien visible dans la pièce qui lui sert d’armurerie.

Quant au rôle de la petite sœur, c’est bien entendu Yelena Belova aka Black Widow II, connue dans les comics. Reste à savoir quel avenir Marvel lui réserve.

Du coté des méchants, il y aussi des personnages intéressants qui lavent leurs linges sales en famille. A commencer par le General Dreykov (incarné par Ray Winston), l’image même du patriarcat toxique qui ne sera pas sans rappeler un certain Harvey Weinstein ou autre Roger Ailes (voire un Donald Trump) dans sa façon d’utiliser et de se servir des femmes pour parvenir à ses fins, tout en s’infiltrant tranquillement dans les arcanes des pouvoirs mondiaux. Preuve de son insensible cruauté, il ira même jusqu’à utiliser sa fille Antonia et à en faire une arme : Taskmaster, portée par Olga Kurylenko.

bwspoiler6
Dans les comics, Taskmaster est en fait un agent du SHIELD, Tony Masters, qui au cours d’une mission s’est inoculé le super-sérum version nazie. Mais je pense que pour éviter une storyline trop similaire à celle de US Agent (puisque la femme de Tony Masters est également impliquée), les scénaristes ont bifurqué de cet arc pour en créer un nouveau.
Entre donc en scène la fameuse fille de Dreykov que l’ont pensait morte depuis toujours, transformée en une arme et manipulée pour être asservi. Entrainée au combat et nourrie par des vidéos où elle a pu observer les techniques de combats des Avengers, ses apparitions en Taskmaster font grimper l’adrénaline-o-mètre, tant on retrouve des gestuelles bien connues. Elle copie évidemment Natasha, mais en observant bien, vous retrouverez des gimmicks appartenant à certains Avengers, du tir à l’arc d’Hawkeye jusqu’aux griffes de Black Panther. Merci les images de l’aéroport, tirées de Captain America – Civil War !

bwspoiler7

Enfin, même s’il n’a aucun lien de parenté avec les personnages, il y a un autre personnage intéressant qui gravite autour de Natasha Romanoff, j’ai nommé Rick Mason. Cet ami fiable, incarné par O.T. Fagbenle, n’est pas anodin : déjà parce que Natasha lui fait suffisament confiance pour lui indiquer sa planque, mais aussi parce que c’est lui qui va fournir à la team Cap le fameux jet dans lequel on les retrouvera aux débuts d’Avengers – Infinity War. Rick Mason, aka The Agent, a le bras long. C’est un mercenaire qui fricote avec pas mal d’agences gouvernementales, aussi bien pour apporter des ressources que pour accomplir des missions. Il a fait notamment équipe avec Captain Marvel dans l’arc comics Dark Reign.
Quelque chose me dit qu’on le reverra peut-être dans des prochains films ou séries Marvel…

Autres références et easter eggs :

Les yeux les plus aguerris auront reconnu les nombreuses influences qui gravitent autour du film. Evidemment Captain America – The Winter Soldier est le premier en tête de liste avec cette intrigue qui s’articule entre la menace soviétique, la manipulation mentale et un ennemi difficile à battre (et qui joue aussi bien du couteau). Mais ce n’est tout : Cate Shortland s’inspire également de James Bond en faisant écho au film Moonraker, tandis que Terminator va, plus tard, inspirer la scène de course-poursuite à Budapest.

bwspoiler8

Pourquoi le costume blanc ? Rien à voir avec White Vision, sinon un rappel au comics Black Widow – Une Mort Annoncée (Deadly Origin) dans lequel l’héroïne porte un costume blanc pour se camoufler dans la neige. Oui, comme Jeremy Renner dans Wind River – mais vraiment ça n’a aucun rapport 🙂

Enfin, si le film opère un tour de magie inexpliqué pour éviter d’expliquer comment Natasha a échappé au Secrétaire d’État Thaddeus Ross (William Hurt), ni comment les retombées de ses découvertes dans la Red Room ont impacté le reste du monde (on notera aucune Veuve Noire dans la battle final d’Avengers – Endgame), Black Widow ne manquera pas d’élucider le mystère autour de la couleurs de cheveux de son héroïne qui devient blonde à la fin du film. Et oui, car au tout début, on voit la jeune femme se trimballer avec une boite de teinture. La boucle est bouclée.

bwspoiler9

***

Et voilà, c’est tout pour le moment.
Comme d’habitude, la zone de commentaires est ouverte pour échanger sur le film ou cet article (correction, avis, complément, ce que vous voulez !) et vous connaissez mes sites favoris pour vous tenir au courant de l’actualité super-héroïque de façon plus concentrée =)

>>> Prochain film super-héroïque : Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux
>>> Le calendrier Marvel / Fox / Sony

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s