[CRITIQUE] Les Frères Sisters, de Jacques Audiard

Le cinéma de Jacques Audiard mêle souvent la violence la plus brute avec des portraits d’une humanité à la fois poignante mais aussi singulière par sa normalité. À travers un western éprouvant, porté par un fratrie de tueurs à gages et une Amérique en pleine ruée vers l’or, Les Frères Sisters impose un récit aussi implacable que magnétique, aussi poussiéreux que lumineux. Dans ce casting étoilé, John C. Reilly se démarque dans ce film de bonhommes, entre introspection et mouvement à suivre pour survivre, tandis que la mise en scène de Jacques Audiard souligne une épopée picturale et audacieuse. Un western classique et brutal, mais surtout un drame profond, étonnant mais aussi très lourd.

Césars 2013 : Amour râfle tout et Camille Redouble rentre bredouille

Alors que la 38e cérémonie des Césars 2013 vient de se terminer et que les claviers d’ordinateur en prennent pour leurs grades, retour sur la soirée évènement du cinéma français.
Après son discours d’ouverture, Jamel Debbouze a laissé la place à Antoine De Caunes, le maître de cérémonie. Comme toujours, c’était une soirée assez guindée, qui se caractérise surtout par des introductions perchées faites par ceux qui remettent un César, comme un exercice de récitation dont le manque de sincérité ne joue pas en leur faveur (Isabelle Carré, Céline Salette, si vous me lisez… ça, c’est pour vous). De temps à autre, des humoristes et/ou acteurs plus ou moins drôles venaient tenter de relever le niveau, mais rien à faire… Entre Audrey Lamy qui pousse, encore une fois, la chansonnette, Manu Payet ou encore Marina Fois, la légèreté n’était pas vraiment au rendez-vous. Bon après tout, on est pas là pour ça.
Heureusement, on a tout de même eu le droit à quelques moments mémorables…

Césars 2013 – Nominations

Vendredi matin sont tombées les nominations aux Césars 2013. Encore une fois, les déceptions et les surprises sont aux rendez-vous, et on n’hésite pas à récompenser la suffisance et le sur-jeu Apparemment, il n’y a pas assez de films qui valent le coup en 2012 et on retrouve les mêmes dans toutes les catégories ou presque… En effet, c’est (pour moi) un énorme choc que de voir le film Camille Redouble nommé 13 fois (!!!), face aux monstres De Rouille et d’Os, Holy Motors et Amour. C’est assez surprenant, surtout pour un film aussi fade et sans véritable performance aussi bien technique qu’artistique.
On notera aussi le fait que Florent Emilio-Siri a tout simplement été oublié dans la catégorie “Meilleur réalisateur” pour le superbe film Cloclo, (alors que Benoît Magimel a été nommé !).
Pour finir le tableau : apprenez que Jamel Debbouze sera le président de la cérémonie.

Si aux Oscars on mise plutôt sur le show (off) à tendance mélo, aux Césars, clairement, on penche plutôt vers la condescendance et les nominations entendues et prétentieuses. Quel monde imparfait !

BAFTA 2013

Juste avant la révélation des nominations aux Oscars (demain, vers 14h30 whoop whoop), les BAFTA (British Academy of Film and Television Arts – l’équivalent britannique des Césars)annoncent leurs choix. Cette fois, je ne me risquerais pas à faire des pronostics ; de toutes façons, mes favoris sont toujours les mêmes ! Bons films, gros films, peu de surprises et quelques déceptions… Mais aussi des nouveautés par rapport aux nominations outre-atlantiques, notamment dues (grâce ?) aux dates de sorties décalées et à la sélection british. Faites vos jeux, voici THE liste :