[CRITIQUE] Les Apparences, de Marc Fitoussi

Vienne, ses palais impériaux, son Danube bleu et… sa microscopique communauté française. Jeune couple en vue, Ève et Henri, parents d’un petit Malo, ont tout pour être heureux. Lui est le chef d’orchestre de l’Opéra, elle travaille à l’Institut français. Une vie apparemment sans fausse note, jusqu’au jour où Henri succombe au charme de l’institutrice de leur fils.

Réalisé par Marc Fitoussi (adapté du roman Trahie de Karin Alvtegen)
En salles le 23 septembre 2020
Avec Karin Viard, Benjamin Biolay, Lucas Englander, Pascale Arbillot…

[CRITIQUE] Antoinette Dans Les Cévennes, de Caroline Vignal

Des mois qu’Antoinette attend l’été et la promesse d’une semaine en amoureux avec son amant, Vladimir. Alors quand celui-ci annule leurs vacances pour partir marcher dans les Cévennes avec sa femme et sa fille, Antoinette ne réfléchit pas longtemps : elle part sur ses traces ! Mais à son arrivée, point de Vladimir – seulement Patrick, un âne récalcitrant qui va l’accompagner dans son singulier périple…

Réalisé par Caroline Vignal
En salles le 16 septembre 2020
Avec Laure Calamy, Benjamin Lavernhe, Olivia Côte…

[CRITIQUE] Jour J, de Reem Kherici

Après un premier film drôle, très girly et un peu facile, Reem Kherici se lance un nouveau défi : moins de romcom et plus de rires. Taillé dans la suite de sketchs hilarants alliant une tonalité moderne et accessible à un esprit définitivement féminin, Jour J est un véritable cocktail de bonne humeur, bien rythmé et à la légèreté assumée et même caractéristique. Reem Kherici ose le vaudeville sur grand écran, à travers une comédie surfe peut-être sur une intrigue cousue de fils blancs, oui, mais sacrément efficace et irrésistible. Belle réussite !

Rattrapage 2015 : À Trois On Y Va, de Jérôme Bonnell

Le pitch : Charlotte et Micha sont jeunes et amoureux. Ils viennent de s’acheter une maison près de Lille pour y filer le parfait amour. Mais depuis quelques mois, Charlotte trompe Micha avec Mélodie… Sans rien soupçonner, se sentant toutefois un peu délaissé, Micha trompe Charlotte à son tour… mais avec Mélodie aussi ! Pour Mélodie, c’est le vertige. Complice du secret de chacun. Amoureuse des deux en même temps…

[CRITIQUE] Jamais Entre Amis, de Leslye Headland

Avec un titre et un pitch aussi entendu, Jamais Entre Amis avait l’obligation de surprendre pour sortir du lot. C’est chose faite ! Grâce à un duo aussi drôle qu’attachant, le film de Leslye Headland joue la carte de l’anti-glamour et apparaît comme le cousin moderne de la comédie culte de Rob Reiner, Quand Harry Rencontre Sally, osant mêler raisons et sentiment avec le grain de folie nécessaire pour ne pas sombrer dans l’ennui. Résultat on s’amuse, peut-être même que certains s’informeront 😉 et on craque littéralement pour ce couple un peu givré mais adorable !

[Jeu-Concours] Une Rencontre : Tentez de gagner un voyage à Londres !

Pierre est marié depuis 15 ans et père de famille. Toujours amoureux de sa femme et épanoui dans sa vie de famille, c’est un homme heureux. Un soir, il rencontre Elsa. Ils parlent, rient, se plaisent. Comme cela arrive parfois. Quinze jours après, le hasard les fait se croiser à nouveau. L’attirance réciproque et naturelle est toujours aussi forte. Ils se l’avouent. Un cap est franchi. Mais Elsa n’a qu’un tabou, les hommes mariés, et Pierre est amoureux de sa femme et fidèle. Ils se séparent sans échanger leurs numéros de téléphone, préférant laisser le hasard de la vie faire son chemin. Entre ce qu’ils s’imaginent de cette histoire et ce qu’elle est vraiment, les fantasmes se mêlent à leur réalité. Mais la vie que l’on mène et celle que l’on s’imagine peuvent-elles un jour ne faire qu’une ?

En salles le 23 avril 2014
Réalisé par Lisa Azuelos
Avec Sophie Marceau, François Cluzet, Lisa Azuelos…

[Coup de cœur] Une Rencontre : un face-à-face fascinant et douloureusement exquis

Intense et captivant, Une rencontre est une romance inattendue et brillante. Lisa Azuelos capte avec justesse l’intensité et la puissance des premiers instants, de l’attente à la frustration, en passant par une passion dévorante nourrie par un espoir incertain. Constamment sur la brèche, Une Rencontre joue avec nos nerfs du début à la fin, à travers ce tête-à-tête fascinant et douloureusement exquis, parfois éprouvant mais incroyablement émouvant. Sophie Marceau et François Cluzet forment un duo électrisant et touchant, dans un conte multiple, sincère et envoûtant.