[CRITIQUE] Les Bad Guys, de Pierre Perifel

LES BAD GUYS, la nouvelle comédie d’aventures de Dreamworks Animations, inspirée par la série éponyme de livres pour enfants à succès, met en scène une bande d’animaux, redoutables criminels de haut vol, qui sont sur le point de commettre leur méfait le plus éclatant : devenir des citoyens respectables. 

[CRITIQUE] Gaspard Va Au Mariage, d’Antony Cordier (Sortie DVD et VOD)

Après s’être tenu prudemment à l’écart pendant des années, Gaspard, 25 ans, doit renouer avec sa famille à l’annonce du remariage de son père. Accompagné de Laura, une fille fantasque qui accepte de jouer sa petite amie le temps du mariage, il se sent enfin prêt à remettre les pieds dans le zoo de ses parents et y retrouver les singes et les fauves qui l’ont vu grandir… Mais entre un père trop cavaleur, un frère trop raisonnable et une sœur bien trop belle, il n’a pas conscience qu’il s’apprête à vivre les derniers jours de son enfance.

Réalisé par Antony Cordier
Avec Félix Moati, Laetitia Dosch, Christa Théret, Johan Heldenbergh, Guillaume Gouix, Marina Foïs…
Sortie en DVD et VOD : le 12 juin
Bonus DVD : 5 scènes coupées et des extraits des répétitions des acteurs (une avec un coach de danse et une autre avec un coach zoomorphe pour Christa Theret).

[CRITIQUE] Miss Peregrine et Les Enfants Particuliers, de Tim Burton

Tim Burton retrouve un univers qu’il maîtrise bien avec son nouveau film Miss Peregrine et Les Enfants Particuliers, une fable envoûtante et douce-amère sur l’enfance, entre aventures fantastiques et culte de l’innocence. Grâce à un casting attachant et une atmosphère gaie néanmoins teintée par une gravité subtile, Miss Peregrine et Les Enfants Particuliers est un conte bien particulier, à la fois drôle, touchant et romantique, le tout gravé dans un contexte historique bien sombre. Tim Burton renoue avec ses ambitions super-héroïques, tout en référençant quelques-uns de ses films cultes, livrant un récit complet, généreux et plein de fantaisie.