[SPOILERS] Thor – Ragnarok : Retour sur le film

ATTENTION, CE QUI VA SUIVRE N’EST RÉSERVÉ QU’À CEUX QUI ONT VU LE FILM.

Abandonnez la lecture de cet article tant qu’il en est encore temps. Surtout si vous êtes fan de… Non !
Vous en avez trop lu, partez.
Pour ma critique sans spoiler du film, c’est par ici.

Pour ceux qui ont déjà vu le film… on est bien, là non ?

Cela fait maintenant une bonne semaine que Thor – Ragnarok est sur nos écrans. Retour sur le film THOR-dant réalisé par Taika Waititi, entre spoiler, scènes post-génériques, références… et théories.

Première scène bonus : Thanos is coming (encore…)

Description : Après la destruction d’Asgard par Surtur, le peuple asgardien est à bord du vaisseau-arche sakaaran. On y retrouve Thor et Loki sur le pont et ce dernier demande à son frère (adoptif) quelle est leur prochaine destination. Thor répond qu’ils vont sur Terre, Loki, pas hyper chaud, demande si c’est une bonne idée, Thor plaisante en répondant qu’il est adoré sur Terre (sous entendu, ce n’est pas le cas de Loki) et que tout va bien se passer. Loki insiste mais Thor n’en démord pas. Soudain, une ombre tombe sur eux, ils lèvent les yeux et voient un immense vaisseau qui leur barre la route.

Encore une fois, un film Marvel Studios tease l’arrivée toujours imminente de Thanos, vu dernièrement dans une des scènes post-génériques d’Avengers – L’ère d’Ultron où le Titan Fou annonçait qu’il allait prendre les choses en main. L’apparition du vaisseau-planète Sanctuary de Thanos ne laisse place à aucun doute.
Maintenant la question est : pourquoi ? Probablement parce que ce petit filou de Loki a peut-être embarqué quelque chose avec lui ? Souvenez-vous, alors que Thor l’envoie réveiller Surtur, Loki avance dans la galerie d’Odin et s’arrête… devant le cube cosmique (Tesseract), aka la première Gemme dévoilée dans le MCU. Si vous avez suivi l’actualité du Comic Con de San Diego, le trailer d’Infinity War a leaké hors du Hall H et une des première images montre Thor atterrir inconscient sur le vaisseau des Gardiens de la Galaxie, puis dans un autre plan on voit Loki donner le Cube à Thanos. Que s’est-il donc passé lors de la rencontre entre Thanos, Loki et Thor ? Où sont passés Hulk et Walkyrie ? Le Titan Fou a-t-il décimé le peuple d’Asgard ? Loki a-t-il échangé sa vie contre celle du Cube ou cela faisait-il parti d’un plan qu’il a préparé depuis son deuxième passage à Helheim (sa mort dans Thor 2) ?  Affaire à suivre et ma théorie sur l’alliance Loki / Thanos / Hela un peu plus bas…

Deuxième scène bonus : Le Grand Maître capitule

Description : Le départ de Thor, Loki et Hulk de Sakaar ne s’est pas fait calmement, puisqu’ils ont entraîné la révolution des esclaves du Grand Maître. On le retrouve émergeant des débris et entouré par plusieurs individus visiblements hostiles (les mêmes qui voulaient capturer Thor à son arrivée). Le Grand Maître tente de garder bonne figure en les félicitant de leur révolution, mais cela ne semble pas gagner…

Si le frère du Collectionneur semble en mauvaise posture, il y a peu de chance qu’on en ré-entende parler. Cependant, le personnage incarné par Jeff Golblum était tellement fun, ce serait dommage de s’en passer… À noter que tout comme son frère donc l’antre a explosé quand une de ses esclaves s’est suicidée, il est un peu paumé maintenant que son peuple risque de se retourner contre lui.

***

La renaissance de Thor, ce héros

Comme je l’ai dit dans ma critique, le personnage de Thor est celui qui a toujours eu du mal à se positionner depuis le démarrage du MCU : héros romantique dans son premier film, héros chevaleresque dans un second opus (sauvé par le charisme de Tom Hiddleston en Loki) et belle plante musclée dans Avengers… Thor ne vivait qu’à travers son environnement ou son entourage et manquait sacrément de personnalité.
Taika Waititi vient donc remettre les pendules à l’heure et permettre au personnage d’asseoir une identité certaine. Outre l’humour XXL insuflé au film, Thor – Ragnarok fait table rase du passé et, malgré la franche rigolade, peint un paysage bien rude pour ce héros solaire.

>>> Odin, le conquérant
Avec l’arrivée de Hela, cette dernière révèle l’autre visage d’Asgard et de son bien-aimé roi, jusque là montré comme un personnage bienveillant et sage. Hela révèle qu’elle était l’émissaire d’Odin pendant sa conquête des neufs royaumes, une conquête violente et guerrière où Odin ne faisait pas de quartier… Jusqu’au moment où il en a eu assez de se battre et a voulu régner paisiblement, contrairement à Hela qui ne vivait que pour ça. Il aurait donc préféré l’envoyer aux oubliettes (et la remplacer par son arme le Destructeur – l’énorme « robot » que l’on voit dans Thor 1) et construire son Asgard mensonger sur les vestiges de la gloire de Hela et les cadavres de son armée. C’est en tout cas que Hela essaie de faire croire à Thor, Loki et Skurge mais c’est Valkyrie qui, plus tard dans le film, révélera que l’aînée des enfants d’Odin a voulu faire un coup d’état et prendre le trône d’Asgard de force, contraignant son père à l’envoyer au coin. Méchante fille !

Toujours est-il que l’arrivée d’Hela montre une facette d’Odin inexplorée jusqu’à présent. Rien à voir avec ce roi gentil aux allures de Père Noël borgne qu’on nous vendait depuis le début. D’ailleurs, le simple fait d’avoir caché sa fille au monde prouve la nature un chouilla manipulatrice d’Odin… Même si, au final, il n’avait pas hésité à mentir à Loki depuis le début pour favoriser Thor (à qui il a caché l’identité de sa véritable mère, au passage…). Et si Odin était devenu un repenti à cause de toutes les erreurs qu’il a commises ?

>>> La fin des Warriors Three
Ils s’appellaient Fandral (Zachary Levi, futur Shazam chez Warner/DC Comics au passage), Hogun (Tadanobu Asano) et Volstagg (Ray Stevenson) ; ils étaient présents depuis le début des aventures de Thor (avec un changement d’acteurs pour Fandral), certes au second plan… et ils sont morts, assez violemment. Fandral et Volstagg sont les premiers à tomber quand Hela traverse le Bifröst et arrive à Asgard, tandis que Hogun parvient à lui tenir tête le temps d’un affrontement où cette dernière décime une armée entière de guerriers Asgardiens presque sans effort.
Mais où est donc passé Sif ? Si, officiellement, l’actrice Jaimie Alexander n’a pas pu se libérer pour le tournage, le personnage, lui, est absent…

>>> La fin de la romance
Jane Porter et Thor, c’est fini. Je pense que ramener Anthony Hopkins n’a déjà pas été facile (celui-ci trouvant qu’il valait mieux qu’un Marvel, pour aller jouer dans un Transformers… hum-hum, passons) ; cela fait un moment que le personnage incarné par Natalie Portman est mentionné mais invisible. Présente dans les 2 premiers Thor, au moment d’assembler les Avengers, Jane Porter était aux abonnées absentes. Cette fois, c’est dit : Thor et Jane, c’est fini. Et il n’a pas l’air de s’en porter plus mal que ça.
En même temps, c’était un des points faibles les plus notables dans les films Thor : depuis Superman Returns, voir un super héros romantique colle des boutons et cette ambition a bien du mal à cohabiter dans ce genre de film. Je ne suis pas contre des amourettes en parallèles (sauf pour Bruce Banner et Black Widow… je ne m’y fais pas), mais quand elles sont déterminantes dans l’intrigue, c’est trop. Là encore, le film de Taika Waititi débroussaille radicalement.

>>> La mort d’Odin et la fin d’Asgard
Comme mentionné plus haut, le film démarre aussi avec la mort d’Odin, après que Thor ait deviné la supercherie de Loki, qui se faisait passer pour le roi sur Asgard. Les deux frères le retrouvent, avec l’aide de Doctor Strange, retiré en Norvège et prêt à mourir, déclenchant ainsi le retour de Hela et le Ragnarok – aka la destruction d’Asgard.
Intimement liés, Hela puise sa force en Asgard et en cours de route, Thor réalise que tant qu’Asgard tiendra debout, sa sœur maléfique ne pourra pas être vaincue. Il charge donc Loki d’aller réveiller Surtur afin que celui-ci accomplisse sa destinée : détruire Asgard.
Le film se termine donc avec la destruction du dernier symbole qui reliait Thor à sa mythologie d’origine :

  • dépossédé de son Mjolnir (détruit par Hela), Thor a redécouvert la source de son pouvoir en lui, devenant ainsi un super-héros sans artifice et à part entière. Plus la peine de se demander si un ascenseur pourrait monter si le marteau de Thor se trouvait dedans, donc…
  • ses amis sont morts (ou disparus, dans le cas de Sif), Thor fait cavalier seul ou s’allie avec de nouveaux partenaires de tout poil : un scientifique qui vire au vert, une valkyrie alcoolique et… Loki
  • ses cheveux, sa cape… Tout est dit.
  • Asgard n’étant plus, Thor se retrouve apatride et contraint de (re)trouver son autre terre d’adoption… ou pas.

Avec tous ces changements, Thor change définitivement de style et repart de zéro, probablement pour être plus à la hauteur auprès des ces autres compagnons de bataille ou, plus sérieusement, pour amorcer une rupture de ton qui parait de plus en plus imminente. Je vous le redis : après Infinity War, le groupe Avengers ne sera plus le même.

***

Thor – Le monde de la lumière

Dans cette nouvelle Phase, Marvel Studios a mis le paquet sur la couleur. Si le résultat était attendu pour Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 de James Gunn, Thor – Ragnarok n’est pas en reste. Le film propose un visuel pêchu et vif : rouge, vert, bleu, jaune, violet… on pourrait se dire que c’est une coïncidence, mais pour ma part j’y vois les couleurs des Gemmes de l’Infini.
On peut même noter que ces couleurs ne sont pas attribuées innocemment : par exemple, l’arrivée de Hela monopolise le vert qui, jusque là, était la couleur de Loki (tiens donc)… qui passe en bleu une fois sur Sakaar (mais récupère tout de même sa cape verte à la fin). Je dis ça je dis rien, mais amusons-nous quand même :

  • Donc, Hela est en vert dès le moment où elle met un pied sur Asgard, la couleur de l’œil d’Agamotto (découvert dans Doctor Strange), la Gemme du Temps (philosophie de comptoir : le karma, on récolte ce que l’on sème, blablabla…)
  • Loki passe en bleu, La couleur du Cube Cosmique, la gemme de l’espace (philosophie de comptoir : lien avec Thanos…)
  • Thor et Hulk (malgré le vert de sa couleur de peau) sont surtout en rouge : la gemme de la Réalité matérialisée par Aether (philosophie de comptoir : reality check pour les deux personnages)

Et même coté seconds rôles on peut noter des dominantes intéressantes : celle de Walkyrie est le bleu ; le Grand Maître évolue dans un univers assez jaune ; tandis que Heimdall, plus discret, porte un look au violet très profond. Certains personnages n’ont pas de couleur définie et arborent même un look très sobre, mais le cas de Skurge est intéressant puisque son armure est noire tout au long du film, mais quand il retourne sa veste à la fin, son armure est nuancée de bleu.

Oui, on peut toutes les faire comme ça, et peut-être que je vais un peu loin mais pour moi… ce n’est pas anodin. Tout comme le placement des personnages dans le poster d’Infinity War dévoilé pendant le Comic Con de San Diego, souvenez-vous. Affaire à suivre.

***

Caméos

Un double imposteur, un « vieux fossile » et un air de famille
Lorsque Thor revient sur Asgard au début, après que Surtur lui ait mis la puce à l’oreille en lui disant qu’Odin n’y était plus, il arrive au moment où Loki/Odin assiste à une représentation théâtrale rejouant sa (fausse) mort vue dans Le Monde des Ténèbres. Le casting est plutôt sympathique : si le faux Thor est très ressemblant, c’est parce qu’il s’agit que Luke Hemsworth, un des frères de Chris, tandis que Loki est interprété par… Matt Damon, hilarant, et bien connu pour être « talentueux » quand il s’agit de prendre l’identité de quelqu’un d’autre (wink), ce que Loki fait très bien (double wink). Quant à celui qui joue Odin, l’avez-vous reconnu ? Il s’agit de Sam Neill (Alan Grant dans Jurassic Park) !

Stan Lee décoiffe !
Évidement Stan Lee est de la partie : on le retrouve sur Sakaar alors que Thor est préparé pour entrer dans l’arène de combat. C’est lui qui coupe les cheveux de Thor avec un outil… plutôt flippant ! XD

***

Références, easter-eggs et autres théories

Bruce Banner/Hulk
Thor – Ragnarok est aussi l’occasion de retrouver Bruce Banner et Hulk, un autre personnage un peu traité à part dans le MCU (mais plus pour des raisons de licences, malheureusement). Après son départ à la fin de L’Ère d’Ultron, Hulk se retrouve sur Sakaar où il trouve enfin une terre d’accueil qui l’accepte tel qu’il est : en monstre roi. Une petite référence à un Planet Hulk qui ne verra jamais le jour sur nos écrans, mais qui permet de donner une facette différente au monstre de Jade : plus humaine, finalement, malgré son tempérament ultra primaire et régressif, et bien plus conscient de la façon dont il est considéré par ses pairs, que ce soit sur Sakaar où il est adulé ou sur Terre, où il est craint. Hulk en bébé boudeur, c’est quelque chose.

Quelque références sympathique à noter :

  • Hulk et Thor : la bromance qui filtrait depuis le premier Avenger peut enfin éclore, même si Thor a la lourde tâche de devoir composer avec le caractère orageux de Hulk d’un coté et la nature stressée de Banner de l’autre.
  • Hulk et Loki : quand Thor découvre Hulk dans l’arène, il n’est pas le seul à être surpris, car Loki, venu assister au combat, est encore plus choqué. C’est probablement une des scènes qui m’a le plus fait rire. Surtout quand Hulk fait un « puny God » avec Thor et que Loki exulte « That’s how it feels! / Voilà ce que ça fait ! ».
  • Hulk et Natasha : quand Hulk pourchasse Thor qui essaie de faire démarrer le quinjet, sa grande taille détruit le toit de l’appareil au fur et à mesure qu’il avance, jusqu’au moment où le visage de Nat apparaît à l’écran. Cette scène fait référence à Avengers, quand Hulk se déchaîne dans l’héliporter et pourchasse Black Widow.
  • Hulk et l’Incroyable Hulk : vers la fin, quand Fenris, le loup géant de Hela, fonce sur les asgardiens, Bruce Banner est toujours dans le Commodore avec Valkyrie et, comprenant qu’il n’y a que lui pour intervenir, il se laisse tomber hors du vaisseau pour déclencher Hulk dans sa chute. Cette scène est un gros clin d’œil au film de Louis Leterrier, la scène où Bruce, alors incarné par Edward Norton, se laisse tomber hors de hélicoptère après avoir dit adieu à Betty Ross (Liv Tyler) pour déclencher Hulk et affronter Abomination.
  • Hulk et Lou Ferrigno : plus prolixe que dans les premiers opus, c’est donc la voix de Lou Ferrigno – Hulk dans la série TV – qu’on entend dans le film.

Le faux Gant de l’Infini : Cela faisait un moment qu’on se posait la question, enfin surtout depuis L’Ère d’Ultron où dans une scène post-générique on voit Thanos s’emparer de son Gant à lui… alors qu’on nous avait clairement montré un autre gant dans le tout premier Thor. Kevin Feige avait alors teasé l’existence de deux Gants dans le MCU. Nous avons enfin la réponse, pratique et simple. Lorsque Hela se balade avec Skurge dans la galerie des trésors d’Odin, elle dit que ce dernier avait créé cet endroit pour faire croire à ses succès d’ancien guerrier mais que la plupart des reliques étaient fausses, elle le prouve en balançant le Gant présent par terre avec un « Fake ! » tonitruant. Au passage, elle prête à peine attention au coffre des Hivers Anciens récupéré dans Thor 1 mais qualifie d’un « pas trop mal » le fameux Cube Cosmique (Tesseract).

Valkyrie : Que les conn… pardon… les puristes se rassurent : Tessa Thompson est une Valkyrie, pas LA Valkyrie des comics. En effet, à la base, Valkyrie est la chef des Valkyrior : l’armée d’Odin, composée de femmes guerrières. À l’origine, et comme beaucoup de personnages des comics de Thor, le personnage est une femme blonde, c’est pourquoi le choix de l’actrice Tessa Thompson a fait couler beaucoup d’encre – et pas de façon toujours sympathique, au contraire >_<. Cependant, le film a une autre vision des choses, si l’actrice incarne un personnage désigné comme Valkyrie, on découvre finalement qu’il ne s’agit pas de LA Valkyrie mais d’une membre du Valkyrior. En effet, au cours d’une altercation contre Loki, ce dernier lui impose la vision de la chute des Valkyries contre Hela (qui les a toutes tuées, hin, grosso modo) et on voit clairement une femme Valkyrie blonde se sacrifier pour sauver la Valkyrie du film. S’agit-il de Valkyrie « Brunnhilde » des comics ? L’histoire ne le dit pas, mais cette proposition devrait suffire à calmer cette polémique déplaisante (rappelons tout de même que les premiers comics de Thor ne sont plus tout jeunes, le personnage de Valkyrie est apparue dans les années 70… les mentalités étaient différentes). En tout cas, l’approche est intéressante et même si cette Valkyrie alcoolique pique un peu les yeux, cela évite tout de même de faire doublon avec une certaine Amazone, n’est-ce pas… 😉 De plus, personne ne l’appelle « Valkyrie » comme si c’était un prénom, elle-même se fait appeler Scrapper 142.

Les retrouvailles avec Odin : dans les comics, Thor et Loki retrouve Odin comme un clochard dans les rues de NY. Dans le film, les deux frères se retrouvent devant les débris d’un hospice en pleine destruction, puis Doctor Strange vient s’en mêler pour aider Thor à retrouver son père, et surtout pour chasse Loki de la Terre. On retrouve donc Odin en Norvège, serein et prêt à mourir… probablement pour conserver le coté mystique et mythologique du personnage… et aussi parce qu’il fallait au moins conserver un peu de dignité pour Odin, je pense, là où tous les personnages du film frisent un peu le ridicule par moment (le cul de Hulk, Thor qui crie quand on lui coupe les cheveux, Tessa alcoolo… ça fait beaucoup).

Les scènes reshootées ou changées pour la bande-annonce :

  • l’œil de thor : Thor se fait crever un oeil par Hela et devient copain de patch comme son père mais aussi comme Nick Fury. Dans les bandes-annonces, il a pourtant ses deux yeux dans les scènes qui sont en fait tirées de la dernière partie du film
  • Autre incrustation : le plan avec Thor, Walkyrie, Loki et Hulk sur le bifröst est trafiqué, puisque dans le film Hulk n’est pas sur ce plan et Thor a un œil crevé.

Taika Waititi s’offre un rôle : c’est lui qui incarne, en motion capture, Korg, le Kronien fait en caillou à l’accent kiwi. D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que le réalisateur joue dans un film de super-héros puisqu’il était aussi dans… tenez-vous bien… Green Lantern. Ca donnerait presque envie de le revoir. Nan je déconne.

Le trio Thor / Valkyrie / Loki : le nouveau triangle amoureux ? Je suppute. Notons qu’il n’y a aucun love interest dans le film (une première dans un film Thor) mais la jolie Valkyrie entretient un feeling certain avec avec les mâles du film. Si on la voit sourire franchement pour la première fois quand elle vient chercher Hulk pour son entraînement, son coté guerrière et son aura de Valkyrie la rapproche de l’héroïque Thor à plusieurs reprises, tandis que j’ai vu des petites étincelles entre elle et Loki également. De plus, si ma théorie des couleurs se confirme, on pourrait bien les revoir ensemble plus tard.

Hela et Loki – same same, but different : soyons honnêtes, les méchants, chez Marvel, on souvent le même profil. Chez Hela et Loki, la ressemblance est encore plus frappante : le look très sombre, les cheveux noirs, le casque à cornes vs la couronnes à branches, le vert, le ressentiment contre Odin qui les a trahi en tant que père, leur soif de pouvoir… si ces deux-là n’ont pas le même père « biologique », leurs similitudes sont étonnantes.

Thanos : La déesse de la mort = La Mort ? / Le plan de Loki 

Une idée m’est passée par la tête et, dans le fond, n’est pas complètement impossible puisqu’on sait bien que les adaptations ciné ont tendance à simplifier les choses pour les rendre plus accessibles. Et je me suis dit : on vient de nous présenter la Déesse de la Mort, Hela donc, qui s’est faite dézinguée par Surtur. Et puis ensuite, il faudra ensuite expliquer l’existence dans l’univers Marvel de La Mort, l’entité cosmique dont est amoureux Thanos. Deux personnages bien différents. Et pourtant… Thanos, enfin, son vaisseau, apparaît à la fin du film COMME DE PAR HASARD. Et si le raccourci était là ? Après tout, la vraie différence c’est que Hela a une existence physique, sinon elle ressuscite aussi les morts « finger in ze nose », se plait bien dans les ténèbres et la destruction, détruit le Mjolnir qui a été conçu à partir du cœur MOURANT d’une étoile… HELLOOOOOO COÏNCIDENCE MUCH? Je veux dire, ce serait pas cool mais teeeeeeeellement plus simple a expliqué, d’autant plus que les rumeurs vont déjà bon train et Thanos qui débarque à la fin du film serait une autre bonne explication à la potentielle raclée que se prendrait Thor pour atterrir inconscient sur le vaisseau des Gardiens de la Galaxie dans Infinity War. Et pis je voudrais pas balancer, mais les deux se roulent des grosses paluches sur papier. Je pose ça là U_U. Ha, et pis une dernière chose… Oh, vous avez vu la couleur de son poster au fait ? mouahahahAHAHAHAHA ^^

Quand à Loki, celui-ci a feint sa mort 2 fois, donc potentiellement il a fait deux passages à Helheim (le royaume des morts de la mythologie Asgardienne, hin… oh wait, qui gère Helheim au hasard ???? je vous le donne en mille Hela. Boom. Bref : la première fois, il disparait en se laissant tomber du Bifröst dans Thor 1 et revient dans Avengers. Qui sert Loki dans Avengers ? Thanos. Ensuite dans Thor 2, on le voit clairement mourir, notre Loki et pis d’un coup, à la fin du film, qui se fait passer pour Odin ? Loki. Mais pourquoi ? Réponse dans Ragnarok, quand les deux frères retrouvent Odin, Thor comprend que c’est à cause de Loki que le Ragnarok et le retour de Hela sont proches, il s’apprête à s’en prendre à lui quand Hela arrive… et quand Hela les attaque, qui ouvre le Bifröst pour ramener tout ce beau monde à Asgard : LOKI !! ET C’EST PAS FINI : dans la bande-annonce d’Infinity War, qui voit-on donner le cube cosmique à Thanos ? LOKI. Et si tout ça était un plan de Loki qu’il avait fomenté tranquilou avec Thanos (et Hela) depuis le début ? Hum ? Je vous en avais déjà parlé dans mon article spoiler sur Thor – Le Monde des Ténèbres ! La question maintenant c’est : quelles sont les ambitions réelles de Loki ? Sa propre survie à chaque passage à Helheim ou régner sous la coupe de Thanos (bizarre) ? Et quelle est la place de Hela dans tout ça ? Aveuglée par l’envie de se venger d’Odin, n’était-elle qu’un pion dans le jeu de Loki ou aura-t-elle droit à son come-back en incarnant La Mort ? Affaire à suivre…

***

Et le MCU dans tout ça ?

C’est mon principal reproche au film. Au-delà d’un énième teasing de Thanos, Thor – Ragnarok se positionne essentiellement comme un solo movie avec une volonté visible de vouloir faire oublier l’opus d’Alan Taylor, Le Monde des Ténèbres, en redéfinissant l’univers du héros. Sauf qu’au passage, l’intrigue du film présent ne fait pas vraiment avancer le MCU comme on nous l’avait promis.
Rappelez-vous, pendant Avengers – L’Ère d’Ultron, Wanda Maximoff avait manipulé les héros avec des visions de leurs pires cauchemars, Thor avait donc vu une vision de la fin d’Asgard – passage qui teasait Ragnarok. Afin de retrouver sa vision et d’avoir les réponses à ces questions, Thor avait visité une crypte secrète, avec l’aide du Professeur Selvig, où il avait eu la vision de… Vision et de sa gemme. Après la fin d’Ultron, il était entendu que Thor allait creuser ses recherches concernant les gemmes que les héros trouvaient petit à petit sur leurs chemins, afin de savoir qui tiraient les ficelles du jeu. Ceci expliquait donc son absence dans Civil War et Marvel Studios nous avait fait patienter en dévoilant des mockumentaires où Thor était sur Terre pour continuer son enquête.
J’avais donc d’énormes espoirs sur Thor – Ragnarok, trop même, puisque ce chapitre est le dernier, hors origin story, avant Avengers – Infinity War. Mais voilà, le film balaie toute cette attente dès la scène d’ouverture, en une phrase où Thor balance à un squelette qu’il a enquêté pendant deux ans mais que ça n’avait rien donné. Bon, voilà.
Ce qui nous ramène presque au point 1 : que s’est-il passé entre la première scène bonus du film et ce qu’on a vu dans la bande-annonce d’Infinity War ?

Ceci étant dit, il faut aussi noter que le vent a changé au sein de Marvel Studios concernant l’adaptation du MCU et surtout à travers ce qui s’est passé derrière les départs de Joss Whedon et d’Edgar Wright, entre autres. Souvenez-vous : si le second est parti en claquant la porte avant de commencer le tournage d’Ant-Man pour « divergences créatives », Joss Whedon est parvenu à boucler Avengers – L’Ère d’Ultron avec beaucoup d’amertume et il ne s’en est pas caché. Que s’est-il passé ? Au début du MCU, il y avait un Comité Créatif qui régissait les scénarios des films Marvel Studios, ce comité était composé par Alan Fine, Brian Michael Bendis, Joe Quesada, Jeff Loeb, Ike Pulmuter… Ces derniers relisaient tous les scénarios et exigeaient les réécritures et reshoots nécessaires pour que les films collent à leurs visions du MCU, imposant, par exemple, à Captain America – Civil War de prendre la relève du décevant L’Ère d’Ultron quitte a dépenser des milliers de dollars supplémentaires pour intégrer un casting colossal puis ajouter Spidey… sans parler de leurs obsessions autour d’Iron Man (gros trou dans le porte-monnaie et, à mon humble avis, ça doit jouer sur les relations sur le tournage… on en entend beaucoup parler de la super loge de RDJ, même si cela reste sur le ton de la rigolade).

Sauf que ce sont justement leurs exigences et ces conflits permanents qui ont causé, entre autres, le départ d’Edgar Wright (qui portait le projet Ant-Man depuis 10 ans !), puis Joss Whedon. Kevin Feige, la figure publique de Marvel Studios, est donc monté au créneau auprès de Disney, menaçant de quitter le navire et a obtenu grâce à Bob Iger, le directeur général de Disney, la dissolution de ce comité (et, au passage, les pleins pouvoirs). Les derniers film sortis sous la houlette de ce Comité sont donc Captain America – Civil War et Doctor Strange : notez que si le second a été plutôt bien reçu, Civil War a souffert de ses nombreuses différences par rapport aux comics – malgré un résultat hyper divertissant. Les anciens membres du comité sont donc devenus consultants chez Marvel Studios, tandis que certains se sont tournés vers Marvel Télévisions (certains pourraient dire que c’est de là que vient le déclin des séries Marvel/Netflix, mais chhhhuuut). Ce qui explique aussi pourquoi vous ne verrez pas Daredevil se fighter de si tôt dans un film du MCU, d’ailleurs…

En tout cas, ces changements au sein de Marvel Studios sont intéressants et créent ainsi deux écoles parmi les fans : d’un coté, ceux qui attendent depuis 2008 la formation des Avengers et l’affrontement contre Thanos, espérant donc voir chaque film formé une étape vers Infinity War (comme moi, par exemple) et, de l’autre coté, ceux qui en ont marre de ce teasing passif et aimeraient bien voir leurs héros évoluer dans leurs propres univers sans devenir des versions interchangeables des uns et des autres – un avis que je partage également. À priori, Marvel Studios semblent opter pour la seconde option en élargissant son spectre : les Avengers d’origine seront toujours présents pour satisfaire les fans de la première heure, mais il faudra s’attendre à plus de variétés avec le potentiel déploiement de l’univers jeune de Spider-Man, plus de space comédie avec Les Gardiens, éventuellement Thor et l’arrivée d’Adam Warlock, ou encore, à plus d’univers mystique avec Docteur Strange qui veille au grain (et probablement quelques « illuminés » aussi hahaha…). L’avenir nous dira si le camp mené par Kevin Feige est finalement le bon. Pour ma part, je trouve cela dommage de changer les règles en cours de route et je pense qu’on peut tout à fait faire évoluer les personnages dans leurs univers respectifs tout en faisant avancer une histoire partagée : c’est le principe du crossover, l’idée de base du MCU et la Phase 1 l’a très bien fait jusqu’à Avengers… C’est pour ça qu’on reste jusqu’à la fin du générique et qu’on est déçu en voyant Howard The Duck ou une autre scène qui n’aura rien à voir avec la suite… je veux retrouver le frisson de la fin du premier Iron Man où Nick Fury vient parler du projet Avenger Initative à Tony Stark… ou l’excitation de découvrir les jumeaux Maximoff à la fin de Captain America – Le Soldat de l’Hiver… Rien que ça, je pense que ça suffirait, sans avoir besoin de parasiter tout un film.

***

Et voilà, c’est tout pour Thor – Ragnarok. Comme d’habitude, vos commentaires, corrections et théories sont les bienvenus.

Prochain film super-héroïque : Justice League \o/

>>> Ma critique de Thor – Ragnarok

>>> [COMIC CON 2017] Marvel tease Avengers – Infinity War

>>> [VIDEO] L’événement D23 : Le line-up 2017-2019 et Avengers : Infinity War (+ présentation de l’Ordre Noir)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s