[VIDÉO] Ça Le Film – Chapitre 2 : Découvrez la bande-annonce

Tous les 27 ans, une créature maléfique revient hanter les rues de Derry, dans le Maine. Près de trente ans après les événements du premier opus, les membres du Club des Ratés, désormais adultes, se retrouvent.

En salles le 18 septembre 2019
Réalisé par Andy (Andrés) Muschietti
Avec Bill Skarsgård, James McAvoy, Jessica Chastain, Bill Hader, Sophia Lillis, Jack Dylan Grazer…

[VIDÉO] Blue : Découvrez deux extraits du film

BLUE, le nouveau film Disneynature, est une plongée au cœur de l’Océan pour découvrir, comprendre, aimer un monde encore mystérieux et surprenant. Un monde où la nature invente des couleurs, des formes et des sons merveilleux. L’Océan est unique, seuls les hommes le mettent au pluriel. Il est partout, recouvre plus de 70% de la Terre et donne à notre maison sa couleur et son nom: la planète bleue. Dans cet environnement somptueux et fragile, les dauphins seront nos guides pour partager cette grande histoire de l’Océan qui est celle de nos origines et notre avenir. Une histoire universelle qui résonne en chacun de nous.

Réalisé par Keith Scholey
En salles le 28 mars 2018
Raconté en VF par Cécile de France

[CRITIQUE] My Friend Dahmer, de Marc Meyers

My Friend Dahmer est la plongée glaçante dans la jeunesse d’un futur tueur en série, vue par un de ses camarades de lycée. Le décalage entre la normalité fougueuse de l’adolescence et le tempérament particulier du personnage principal crée un ensemble insaisissable, entre tension et appréhension, comme si Marc Meyers dégoupillait une dangereuse grenade millimètre par millimètre. Cependant, en se focalisant sur la période avant les premiers meurtres, My Friend Dahmer s’avère un poil frustrant tant le portrait du jeune homme, aussi « bizarre » qu’il puisse être, reste néanmoins superficiel, puisque le film ne propose que la facette plus ou moins publique de l’adolescent vue par un tiers, et non une approche plus ou moins intime de sa psychologie. Fascinant, mais trop peu.

[CRITIQUE] Thor – Ragnarok, de Taika Waititi (sans spoiler)

Fun, criblé d’action et exalté, Thor s’offre un troisième volet qui rattrape un personnage qui a bien du mal à s’imposer face à ses comparses plus populaires, tels qu’Iron Man ou Captain America. Alors que Marvel Studios nous inonde de petits nouveaux dans le MCU, Thor – Ragnarok en profite pour resituer les bases et créer un univers bien marqué par le « action hero » des années 80. Sous la houlette de Taika Waititi, le film propose une orientation plus rock, décomplexé, plein d’esbroufe et surtout, placé sous le signe de l’humour et de la bromance. Mais à deux films d’Avengers – Infinity War, est-ce vraiment ce que nous attendions du retour du héros Asgardien ? Malgré un opus divertissant et solide…

[COUP DE CŒUR] Ça, d’Andrés Muschietti

Angoissant, noir, malsain juste ce qu’il faut et intelligent, cette nouvelle adaptation du livre de Stephen King revisite l’œuvre culte avec brio, et apporte une nette amélioration au téléfilm. Andrés Muschietti a bien saisi la nuance entre le film qui fait peur et le film qui parle de la peur, si bien que même sans…