[CRITIQUE] Parasite, de Bong Joon-ho

Toute la famille de Ki-taek est au chômage, et s’intéresse fortement au train de vie de la richissime famille Park. Un jour, leur fils réussit a` se faire recommander pour donner des cours particuliers d’anglais chez les Park. C’est le début d’un engrenage incontrôlable, dont personne ne sortira véritablement indemne…

5 Films pour la journée internationale de la Femme – vol. 2

Il y a 3 ans j’avais recommandé ces 5 films pour la journée internationale de la Femme en 2015. J’avais proposé des femmes badass, dangereuses et féroces, des muses des temps modernes ou fantastiques prêtes à en découdre. Cette fois, je vous propose des films axés sur la période charnière d’une femme : le passage de l’adolescence à l’âge adulte, avec toute la complexité et la difficulté que cela inclut : l’esprit rebelle, l’envie de rébellion et d’affirmation de soi, la prise de risque, la découverte du sexe et la prise de conscience des hommes, de leurs pouvoirs attirants aux dangers qu’ils peuvent représenter. Ou comment devenir adulte à travers une tranche de vie mouvementée, la fascination morbide, la perte d’identité, l’érotisme ou encore l’abandon. Le sexe faible est une illusion : la preuve avec ces 5 films (attention aux spoilers)…

Top 2016 : Le meilleur de l’année

2016 a été un bon cru, et il y en a eu pour tous les goûts. Horreur, comédie (même romantique), blockbuster, action, drame, SF, animation… tous les genres ont eu au moins un film excellent qui a marqué l’année. On pourrait croire que ça a rendu le choix difficile, et pourtant non : les bijoux de l’année se sont imposées très nettement comme des valeurs sûres. Et cette année, les films américains ont eu beaucoup de concurrence : du cinéma français, coréen, italien ou encore indien, que de bonnes surprises (le plus souvent inattendues). Quelle année \o/
Voici mon top 10 de l’année…

[COUP DE CŒUR] Mademoiselle, de Park Chan-Wook

Entre manigances et explorations du plaisir sous toutes ses formes, le nouveau film de Park Chan-Wook est une œuvre à la fois poétique que fascinante, cristallisant le pouvoir patriarcal asiatique issu des traditions, dans un jeu de dupes aussi diabolique que sensuel. Visuellement, Mademoiselle est d’une beauté époustouflante où la direction artistique et le sens esthétique aigu du réalisateur font toujours mouche, sublimant un casting impérial et une intrigue aussi captivante que perverse. Evidemment, j’ai adoré.

Festival de Cannes 2016 : Le Palmarès

Ca y est, le 69e Festival de Cannes vient de se terminer. Durant ces quelques jours, Cannes a été le centre du monde et chaque remous n’en finissait plus de faire des vagues. Les valeurs sûres (ou presque) se sont faites malmenés : le film d’Olivier Assayas, Personal Shopper, a été hué, celui de Xavier Dolan a divisé, tandis que le dernier de Sean Penn a complètement refroidi la croisette et d’autres (Pedro Almodóvar, Jim Jarmusch ou encore les frères Dardennes) n’ont pas vraiment fait des étincelles. Comme souvent, le Festival de Cannes s’extasie sur ses trésors obscurs et/ou insoupçonnés, confortant son ambition un poilounet élitiste et s’est ainsi emballé pour les films de Ken Loach, Cristian Mungiu, Jeff Nicols ou encore, surprise !, Bruno Dumont. Mais au final, qui a su conquérir le jury ? Voicile palmarès…