[COUP DE CŒUR] Mademoiselle, de Park Chan-Wook

Entre manigances et explorations du plaisir sous toutes ses formes, le nouveau film de Park Chan-Wook est une œuvre à la fois poétique que fascinante, cristallisant le pouvoir patriarcal asiatique issu des traditions, dans un jeu de dupes aussi diabolique que sensuel. Visuellement, Mademoiselle est d’une beauté époustouflante où la direction artistique et le sens esthétique aigu du réalisateur font toujours mouche, sublimant un casting impérial et une intrigue aussi captivante que perverse. Evidemment, j’ai adoré.

Snowpiercer, le Transperceneige : superbe, éprouvant et fascinant [Coup de cœur]

Intense et magnifique, Bong Joon-ho offre un huis-clos inédit et palpitant. Snowpiercer, le Transperceneige réussit l’exploit d’être à la fois un film de science-fiction abouti, haletant et surprenant tout en proposant une véritable réflexion sur des thèmes plus terre-à-terre, comme les différences socio-économiques, un message écologique et une vision intéressante sur l’avenir de notre société. Mais le plus fascinant dans Snowpiercer c’est finalement la qualité extraordinaire de la mise en scène et la variété des nombreux tableaux d’une beauté à couper le souffle proposés dans le film. Bong Joon-ho livre ici un des films les plus marquants de l’année.