[CRITIQUE] Les Crevettes Pailletées, de Cédric Le Gallo et Maxime Govare

Après avoir tenu des propos homophobes, Mathias Le Goff, vice-champion du monde de natation, est condamné à entraîner « Les Crevettes Pailletées », une équipe de water-polo gay, davantage motivée par la fête que par la compétition. Cet explosif attelage va alors se rendre en Croatie pour participer aux Gay Games, le plus grand rassemblement sportif homosexuel du monde. Le chemin parcouru sera l’occasion pour Mathias de découvrir un univers décalé qui va bousculer tous ses repères et lui permettre de revoir ses priorités dans la vie

[CRITIQUE] Telle Mère, Telle Fille, de Noémie Saglio

Superficiel, hystérique et épuisant, le dernier film tout droit sorti de l’imagination pétrie de clichés de Noémie Saglio persiste à caricaturer les genres, en s’attaquant cette fois aux relations mère-fille à travers leurs grossesses respectives. Dénué d’imagination, Telle Mère, Telle Fille s’étire péniblement à travers les poutres apparentes du scénario à la facilité effarante et aux traits d’humour téléphonés et très peu recherchés. À défaut d’une comédie pétillante, Noémie Saglio sert un film au rabais, globalement peu crédible et à peine sauvé par le charme de Juliette Binoche.

[CRITIQUE] Connasse, Princesse des Cœurs de Noémie Saglio et Éloïse Lang

Surprenant et hilarant, le film de Noémie Saglio et Éloïse Lang est une comédie rafraîchissante et survoltée, mettant en scène une Camille Cottin en roue libre. De Paris à Londres, la Connasse de Canal+ se démène pour proposer des sketchs inédits et faire vivre une trame à la fois girly et énergique, quitte à prendre des risques incroyables. Malgré un léger flottement vers la fin du film, Connasse, Princesse des Cœurs est une jolie surprise pétillante, un peu glamour et carrément insolente. Un délice !

[CRITIQUE] Toute Première Fois, de Noémie Saglio et Maxime Govare

Sucré, mignonnet et faussement osé, Toute Première Fois joue la carte gay-friendly à travers les amours confuses d’un homme en couple avec un autre. Pour leur premier film, Noémie Saglio et Maxime Govare détournent l’image du couple « conventionnel » et propose une crise existentielle avenante et pêchue. Malheureusement, la limite est fine entre la comédie légère et la caricature pour beaufs : au-delà des travers hésitants ou commodes qui découlent souvent d’un premier film, Toute Première Fois laisse un goût amer avec ses faux airs de sitcom « gay mais pas trop », où l’idée originale (le coming-out à l’envers) est exploitée de façon finalement gênante. À quand un film populaire avec un couple gay et assumé ? Ce n’est pas pour tout de suite.

[VIDÉO] Toute Première Fois : Affiche et bande-annonce

Jérémie, 34 ans, émerge dans un appartement inconnu aux côtés d’Adna, une ravissante suédoise aussi drôle qu’attachante. Le début dʼun conte de fées ? Rien nʼest moins sûr car Jérémie est sur le point de se marier… avec Antoine.

En salles le 28 janvier 2015
Réalisé par Noémie Saglio et Maxime Govare
Avec Pio Marmai, Adrianna Gradziel, Lannick Gautry, Franck Gastambide, Camille Cottin…