[CRITIQUE] Deux Moi, de Cédric Klapisch

Rémy et Mélanie ont trente ans et vivent dans le même quartier à Paris. Elle multiplie les rendez-vous ratés sur les réseaux sociaux pendant qu’il peine à faire une rencontre. Tous les deux victimes de cette solitude des grandes villes, à l’époque hyper connectée où l’on pense pourtant que se rencontrer devrait être plus simple… Deux individus, deux parcours. Sans le savoir, ils empruntent deux routes qui les mèneront dans une même direction… celle d’une histoire amour ?

Les news de la semaine #7

Affiches, bandes-annonces et autres extraits vidéo… retrouvez les news (choisies) de la semaine.

Au programme : de l’art et beaucoup, beaucoup d’eau !

Les news de la semaine #2

Affiches, bandes-annonces et autres extraits vidéo… retrouvez les news (choisies) de la semaine.
Au programme : des trolls, du zombie, de la chanson et de l’allemand en noir et blanc !

[CRITIQUE] Five, d’Igor Gotesman

5 potes dans le vent, un rêve commun et une combine qui tourne mal… Le premier film d’Igor Gotesman propose un cocktail détonnant de rire et de bonne humeur. Le hic c’est qu’en en faisant des caisses niveau coolitude et en se réfugiant dans un humour trop souvent régressif, Five finit surtout par être très fatiguant et user son capital sympathie. Du coup, on se marre quand même, au début, mais le manque de profondeur de l’ensemble finit par plomber l’énergie du film qui tourne un peu en rond, frôlant la suite de sketchs sans fin. Dommage, car la fraîcheur de ce casting pêchu donnait vraiment envie.

Rattrapage 2015 : Un Homme Idéal, de Yann Gozlan

Le pitch : Mathieu, 25 ans, aspire depuis toujours à devenir un auteur reconnu. Un rêve qui lui semble inaccessible car malgré tous ses efforts, il n’a jamais réussi à être édité. En attendant, il gagne sa vie en travaillant chez son oncle qui dirige une société de déménagement… Son destin bascule le jour où…

[COUP DE CŒUR] Vice Versa, de Pete Docter

Brillant, drôle et inventif, les studios Disney – Pixar livrent une nouvelle pépite réussie et originale qui réunira aussi facilement les petits que les grands. Vice Versa offre une rencontre inédite et magique avec les émotions principales qui régentent l’esprit humain et propose une aventure étonnante, à la fois éducative et divertissante. Après Là-Haut et Toy Story 3, les studios Disney – Pixar et Pete Docter se surpassent une nouvelle fois, faisant de Vice Versa LE film d’animation de l’année et probablement un des meilleurs films de 2015 !

César 2015 : Le palmarès

De vendredi soir 21 heures jusqu’à samedi 1 heure du matin, n’est-ce pas, a eu lieu la douce, lente et très longue cérémonie des César 2015. Alors qu’on craignait un duel au sommet entre les deux biopics sur Yves Saint Laurent, ainsi qu’une salve de récompenses peu méritées pour La Famille Bélier, c’est finalement Timbuktu d’Abderrahmane Sissako qui tire son épingle du jeu en repartant avec 7 récompenses !
Découvrez le palmarès…

[VIDÉO] Un homme idéal : Affiche et bande-annonce

Mathieu, 25 ans, aspire depuis toujours à devenir un auteur reconnu. Un rêve qui lui semble inaccessible car malgré tous ses efforts, il n’a jamais réussi à être édité. En attendant, il gagne sa vie en travaillant chez son oncle qui dirige une société de déménagement… Son destin bascule le jour où il tombe par hasard sur le manuscrit d’un vieil homme solitaire qui vient de décéder. Mathieu hésite avant finalement de s’en emparer, et de signer le texte de son nom… Devenu le nouvel espoir le plus en vue de la littérature française, et alors que l’attente autour de son second roman devient chaque jour plus pressante, Mathieu va plonger dans une spirale mensongère et criminelle pour préserver à tout prix son secret…

En salles le 18 mars 2015
Réalisé par Yann Gozlan
Avec Pierre Niney, Ana Girardot, André Marcon…

Yves Saint Laurent : Classe, élégant, barbant…

Lorsque Jalil Lespert s’attaque à une grande icône de la mode française, cela donne un biopic d’une classe folle, teinté de respect et d’élégance. Cependant, Yves Saint Laurent ne parvient pas à tenir sur la longueur car le film ne fait que survoler la vie tumultueuse du créateur pour ne s’attarder que sur ses excès et ses dérapages de manière observatrice. Malgré la performance époustouflante de Pierre Niney et un ensemble prestigieux, Yves Saint Laurent se révèle plutôt ennuyeux et un brin poussiéreux.

[VIDEO] Yves Saint Laurent, de Jalil Lespert : Nouvelle affiche et bande-annonce

Le pitch : Paris, 1957. A tout juste 21 ans, Yves Saint Laurent est appelé à prendre en main les destinées de la prestigieuse maison de haute couture fondée par Christian Dior, récemment décédé. Lors de son premier défilé triomphal, il fait la connaissance de Pierre Bergé, rencontre qui va bouleverser sa vie. Amants et partenaires en affaires, les deux hommes s’associent trois ans plus tard pour créer la société Yves Saint Laurent. Malgré ses obsessions et ses démons intérieurs, Yves Saint Laurent s’apprête à révolutionner le monde de la mode avec son approche moderne et iconoclaste..

En salles le 8 janvier 2014
Réalisé par Jalil Lespert.
Avec Pierre Ninay, Guillaume Gallienne, Charlotte Le Bon…