[CRITIQUE] Tout Simplement Noir, de Jean-Pascal Zadi (podcast)

JP, un acteur raté de 40 ans, décide d’organiser la première grosse marche de contestation noire en France, mais ses rencontres, souvent burlesques, avec des personnalités influentes de la communauté et le soutien intéressé qu’il reçoit de Fary, le font osciller entre envie d’être sur le devant de la scène et véritable engagement militant…

Réalisé par Jean-Pascal Zadi et John Wax
Avec Jean-Pascal Zadi, Fary, Caroline Anglade…
En salles le 8 juillet 2020

Festival de Cannes 2020 : Découvrez la sélection du Label Cannes 2020

Si le Covid-19 a eu raison du Festival de Cannes tel que nous le connaissons, il aura tout de même lieu. Mecredi 3 juin, Thierry Frémaux a dévoilé les 56 films sélectionnés pour cette 73e édition atypique. Le but : (re)donner envie aux Français d’aller au cinéma dès la réouverture des salles, le 22 juin prochain. Pour cette année, il n’y aura plus les catégories habituelles (films En et Hors Compétition, les Séances de Minuit, Un Certain Regard…) mais mettra en avant de nouvelles catégories : « Les fidèles », « Les nouveaux venus », « Premiers films »… afin de rendre le Festival moins exclusif. Les films sélectionnés recevront un Label Cannes 2020.
À noter, si la Quinzaine des Réalisateurs n’aura pas lieu cette année, la Semaine de la Critique suivra la même disposition avec une sélection de 6 long-métrages et 10 court-métrages qui seront « labellisés ».

[CRITIQUE] Les Éblouis, de Sarah Suco (sortie DVD)

Camille, 12 ans, passionnée de cirque, est l’aînée d’une famille nombreuse. Un jour, ses parents intègrent une communauté religieuse basée sur le partage et la solidarité dans laquelle ils s’investissent pleinement. La jeune fille doit accepter un mode de vie qui remet en question ses envies et ses propres tourments. Peu à peu, l’embrigadement devient sectaire. Camille va devoir se battre pour affirmer sa liberté et sauver ses frères et sœurs.

Réalisé par Sarah Suco
Avec Camille Cottin, Jean-Pierre Darroussin, Eric Caravaca, Céleste Brunnquell
Disponible en DVD le 2 juin 2020
Bonus : « Nos enfants », court-métrage de Sarah Suco (11min) • Rencontre avec Daniel Sisco, président de l’Association pour la Défense des Familles et de l’Individu victimes de sectes, et Dominique Besnehard, producteur (25min) • Entretien avec Sarah Suco • Entretien avec Yves Angelo (directeur de la photographie)

10 réalisatrices pour la Journée Internationale des Droits des Femmes

Cette année, pour la journée internationale des droits de la femme – ou la journée de la femme, comme on aime (ou pas) le raccourcir, je vous propose de découvrir quelques réalisatrices qui ont su faire leur place dans une industrie encore très masculine. Qui sont ces femmes qui suivent les traces d’Alice Guy, la première femme réalisatrice (La Fée aux Choux, 1896) ?

[CRITIQUE] Doctor Sleep, de Mike Flanagan

Stephen King peut enfin être tranquille : la suite de Shining est adaptée, et même sans avoir lu le livre, le découpage narratif de Doctor Sleep a tous les atouts mais aussi les défauts de l’adaptation académique. Globalement prenant du début à la fin, le film nous replonge dans l’univers du Shining avec un Danny Torrance adulte et à la recherche de sa place dans le monde. Entre magie et créatures voraces…

[CRITIQUE] Le Roi Lion, de Jon Favreau

La Terre des Lions prend vie avec l’adaptation du dessin animé culte Le Roi Lion en prises de vues réelles. Jon Favreau livre un film aussi fidèle à l’histoire que bluffant de réalisme, au point que les animaux – tous numériques – ont l’air plus vrai que nature. Ceci tant dit, autant de réalisme retire une grande partie du charme du dessin animé qui filtrait à travers les émotions des personnages et leurs expressions très humanisées. Si Le Roi Lion est visuellement époustouflant et qu’on retrouve la même histoire ainsi que les mêmes chansons (ou presque), on est loin du bijou intemporel que reste la version animée des Studios Disney.

[CRITIQUE] Pupille, de Jeanne Herry

Simplement formidable, le film de Jeanne Herry livre une belle histoire qui donne chaud au cœur. Pupille s’attache aussi bien au tableau social qu’au parcours du petit Théo, l’enfant abandonné à la naissance. Si la part de fiction rend ce drame plus touchant, Jeanne Herry donne envie de croire à ce récit sincère. Pupille est un beau film, porté par un casting d’une justesse bouleversante : Gilles Lellouche et Elodie Bouchez sont exceptionnels.

[VIDÉO] Guy : Découvrez la bande-annonce

Gauthier, un jeune journaliste, apprend par sa mère qu’il serait le fils illégitime de Guy Jamet, un artiste de variété française ayant eu son heure de gloire entre les années 60 et 90. Celui-ci est justement en train de sortir un album de reprises et de faire une tournée. Gauthier décide de le suivre, caméra au poing, dans sa vie quotidienne et ses concerts de province, pour en faire un portrait documentaire.

Réalisé par Alex Lutz
En salles le 29 août 2018
Avec Alex Lutz, Tom Dingler, Pascale Arbillot…