[CRITIQUE] Nocturnal Animals, de Tom Ford + explications

D’une élégance rare à la noirceur palpable, le nouveau film de Tom Ford nous entraîne dans un thriller dérangeant et maîtrisé, où les amours déchues s’entrechoquent dans une intrigue marquée par une violence bien plus implicite que graphique. Porté par un casting de choc, Nocturnal Animals déroute, pas uniquement par son traitement, mais surtout à cause de (ou grâce à) sa simplicité ingénieuse. Brillant, tordu et entêtant, Tom Ford se conforte peut-être dans une forme académique mais il livre toutefois un film surprenant et brutal.

Nature : Un voyage entre magie et émerveillement

Pour cette fin d’année, Nature propose un voyage extraordinaire d’une beauté vertigineuse au cœur de notre jolie planète bleue. Contemplatif et dépaysant, le film de Patrick Morris et Neil Nightingale traversent des paysages sauvages, rarement explorés et offrent de véritables séquences d’émerveillement devant une faune majestueuse et une flore surprenante. Sur terre ou dans la mer, Nature propose des images plus ahurissantes les unes que les autres, livrant de la beauté pure sans jamais alourdir la narration de propos moralisateurs et/écologique. Autant dire que cela fait un bien fou après l’insistance des documentaires sortis en salles cette année, sans pour autant laisser insensible aux questions environnementales.