[CRITIQUE] Nocturnal Animals, de Tom Ford + explications

D’une élégance rare à la noirceur palpable, le nouveau film de Tom Ford nous entraîne dans un thriller dérangeant et maîtrisé, où les amours déchues s’entrechoquent dans une intrigue marquée par une violence bien plus implicite que graphique. Porté par un casting de choc, Nocturnal Animals déroute, pas uniquement par son traitement, mais surtout à cause de (ou grâce à) sa simplicité ingénieuse. Brillant, tordu et entêtant, Tom Ford se conforte peut-être dans une forme académique mais il livre toutefois un film surprenant et brutal.

[VIDÉO] Nocturnal Animals : Découvrez l’affiche et la nouvelle bande-annonce

Susan, galeriste à Los Angeles mène une vie bien rangée à la limite de la monotonie, délaissée par son époux Hutton Morrow. Jusqu’au jour où, seule à la maison, elle reçoit un livre : Nocturnal Animals, signé par son ex mari Edward Sheffield, dont elle est sans nouvelles depuis des années. Edwards s’y met en scène dans le rôle de Tony Hastings, un père de famille en proie à l’horreur sur les routes du Texas, face à Ray Marcus, un chef de gang ultraviolent et le lieutenant Bobby Andes. Ce roman, d’une violence rare, va bouleverser Susan et réveiller bien des sentiments, que la jeune femme croyait enfouis à jamais… fissurant dangereusement la surface vernie de l’existence qu’elle s’est choisie.

En salles le 4 janvier 2017
Réalisé par Tom Ford
Avec Amy Adams, Jake Gyllenhaal, Isla Fisher…

[CRITIQUE] Insaisissables 2, de Jon M. Chu

Après le succès du premier opus, les 4 Cavaliers sont de retour dans Insaisissables 2, réalisé cette fois par Jon M. Chu. Si le fait d’avoir David Copperfield en tant que co-producteur est sensé donner plus de valeurs aux différents tours de passe-passe du film, Insaisissables 2 continue d’enfiler des tours de magie gonflés aux…

Insaisissables : Comme son nom l’indique…

Louis Leterrier (Le Transporteur, Danny The Dog, L’incroyable Hulk ou encore Le Choc des Titans…) a toujours su s’entourer et il le montre une nouvelle fois dans son dernier film. Si le casting d’Insaisissables est renversant, le film se révèle être un divertissement en demi-teinte. Comme un tour de magie, Insaisissables nous bluffe avec une trame entraînante aux rebondissements multiples et surprenants pour mieux capter notre attention, mais en y regardant de plus près le film souffre d’une mise en scène un poil brouillonne, de nombreux prétextes faciles et d’un dénouement vainement compliqué et obscur. On apprécie la théâtralité du film, mais finalement Insaisissables s’oublie rapidement une fois vu, laissant un sentiment indécis… voire insaisissable.