Séries TV

[SÉRIE TV] Mercredi (Wednesday) Addams à l’école des weirdos

Mercredi Addams est envoyée par ses parents, Gomez et Morticia, au sein de la Nevermore Academy, à Jericho dans le Vermont, après avoir été une nouvelle fois expulsée d'un lycée. Nevermore est un établissement pour enfants particuliers, dirigé d'une main de fer par Larissa Weems, l'ancienne colocataire de Morticia lorsque toutes deux y étaient étudiantes. Mercredi doit alors appréhender cette nouvelle vie, tout en enquêtant sur une série de meurtres qui terrorisent Jericho et en essayant de maîtriser les visions qu'elle a depuis quelques mois. Créée par Alfred Gough et Miles Milar - Avec Jenna Ortega, Gwendoline Christie, Jamie McShane, Riki Lindhome, Christina Ricci… - Disponible sur Netflix

Super héros

[CRITIQUE] Thor: Love and Thunder, de Taika Waititi (sans spoiler)

Dans la lignée de Thor - Ragnarok, ce nouvel opus des aventures du Dieu Asgardien baigne toujours dans l'exubérance colorée et l'humour régressif, boosté cette fois-ci, par les rifs de guitares endiablées des Guns N'Roses. Thor: Love and Thunder joue la carte de la bonne humeur estivale, dans un ensemble qui ne sera pas exempte de noirceur, notamment grâce à la présence de Christian Bale et la storyline de Natalie Portman. Ceci étant dit, j'aurai aimé voir Thor gagner un peu plus de maturité dans ce nouveau chapitre, surtout après les événements d'Avengers - Infinity War et Endgame qui lui ont pourtant coûté... à peu près tout.  

Thriller

[CRITIQUE] The Innocents, d’Eskil Vogt

Un été, quatre enfants se découvrent d’étonnants pouvoirs et jouent à tester leurs limites, loin du regard des adultes. Mais ce qui semblait être un jeu d’enfants, prend peu à peu une tournure inquiétante...

Thriller

[CRITIQUE] Nightmare Alley, de Guillermo Del Toro

Adapté d'un roman, Nightmare Alley remplace les monstres fantastiques par un autre de type bien réel : l'être humain. Dans l'écrin sombre des années 40, Guillermo Del Toro signe un film noir, habité par un casting brillant et des tableaux sublimes. S'il manque un poil de magie pour me convaincre, Nightmare Alley offre une plongée intéressante dans la psyché humaine, l'origine de toutes les peurs finalement.

Épouvante-horreur

[CRITIQUE] Halloween Kills, de David Gordon Green

Le pitch : Laurie Strode, sa fille Karen et sa petite fille Allyson viennent d’abandonner le monstre au célèbre masque, enfermé dans le sous-sol de la maison dévorée par les flammes. Grièvement blessée, Laurie est transportée en urgence à l’Hôpital, avec la certitude qu’elle vient enfin de se débarrasser de celui qui la harcèle depuis… Lire la suite [CRITIQUE] Halloween Kills, de David Gordon Green

Épouvante-horreur

[CRITIQUE] The Lodge, de Severin Fiala et Veronika Franz (podcast)

Une jeune femme et ses beaux-enfants, réticents à son égard, se retrouvent coincés et isolés dans le chalet familial. Le sombre passé de la belle-mère refait surface... Disponible depuis le 15 juillet 2020 en VOD Réalisé par Severin Fiala et Veronika Franz Avec Riley Keough, Jaeden Martell, Lia McHugh…

Épouvante-horreur

[CRITIQUE] The Turning, de Floria Sigismondi (+ spoilers)

Une jeune femme, engagée comme nounou de deux orphelins, est convaincue que le manoir dans lequel ils vivent est hanté. Adaptation de la nouvelle Le Tour d'écrou écrite par Henry James. Réalisé par Floria Sigismondi Avec Mackenzie Davis, Finn Wolfhard, Brooklynn Prince Disponible en VOD

Séries TV

[SÉRIE TV] Locke & Key : La BD vs la série

Le pitch de la série : Après le meurtre de leur père dans d’étranges circonstances, les frères et sœur Locke emménagent avec leur mère à Keyhouse, leur maison ancestrale, où ils découvrent des clés magiques potentiellement liées à la mort de leur père. Alors que les enfants Locke explorent les pouvoirs uniques de ces clés, un mystérieux démon s'éveille et ne reculera devant rien pour les leur voler. Créée par Carlton Cuse et Joe Hill Avec Darby Stanchfield, Connor Jessup, Emilia Jones... Disponible sur Netflix

Aventure, Drame

[CRITIQUE] Maléfique : Le Pouvoir du Mal, de Joachim Rønning

Plus sombre et moins naïf, Maléfique : Le Pouvoir du Mal explore les origines de son personnage principal, entre trahisons et confrontations. Joachim Rønning creuse les tensions entre les humains et les créatures fantastiques pour étoffer l'imaginaire du conte dans une facette plus dramatique et boostée par de l'action bienvenue qui détonne avec le caractère romantique de l'histoire initiale. Si cet objectif cohabite parfois mal avec les ambitions familiales de Disney, Maléfique : Le Pouvoir du Mal reste néanmoins une suite intéressante, plus mature et visuellement inventive.

Épouvante-horreur

[CRITIQUE] Wedding Nightmare, de Tyler Gillett et Matt Bettinelli-Olpin

Fun, sanglant et assumé, Wedding Nightmare est la bonne surprise horrifique de cette fin d'été qui mêlent survival et comédie noire dans un cocktail haletant et original. Le duo Tyler Gillett et Matt Bettinelli-Olpin signe un film abouti et mordant, partant d'un principe assez simple mais finalement très efficace et savoureusement méchant. Amateurs d'hémoglobine et d'humour noir, Wedding Nightmare propose une version cauchemardesque de la nuit de noces.

Comédie

[CRITIQUE] Dumbo, de Tim Burton

Quelques années après Alice Au Pays des Merveilles, Tim Burton s'approprie un autre classique Disney qu'il réinvente avec aisance, puisque Dumbo évoque des sujets qui lui sont familiers. Entre différence, rejet et magie, le réalisateur retrouve ses marques et propose une adaptation libre du dessin animé, tout en s'amusant à noircir l'image d'un certain parc à thèmes. En surface, Dumbo reste attachant, bien fichu et facile à suivre, cependant je trouve que l'ensemble manque sacrément de magie. Pour un film avec un éléphant qui vole, pour ma part, je n'ai pas décollé.