Comédie, Drame

[CRITIQUE] Les Banshees d’Inisherin, de Martin McDonagh

Sur Inisherin - une île isolée au large de la côte ouest de l'Irlande - deux compères de toujours, Padraic et Colm, se retrouvent dans une impasse lorsque Colm décide du jour au lendemain de mettre fin à leur amitié. Abasourdi, Padraic n’accepte pas la situation et tente par tous les moyens de recoller les morceaux, avec le soutien de sa sœur Siobhan et de Dominic, un jeune insulaire un peu dérangé. Mais les efforts répétés de Padraic ne font que renforcer la détermination de son ancien ami et lorsque Colm finit par poser un ultimatum désespéré, les événements s’enveniment et vont avoir de terribles conséquences.

Action, Thriller

[COUP DE CŒUR] The Northman, de Robert Eggers

Après avoir donné dans le mystique, Roberg Eggers revient avec un film bien plus terre à terre et d'une intensité viscérale. The Northman, ou le récit vengeur d'un Viking, est une œuvre impressionnante aussi bien par sa brutalité frontale que par son esthétisme saisissant et sanglant. Incroyable.

Comédie, Drame

[CRITIQUE] West Side Story, de Steven Spielberg

Si le nom de Steven Spielberg ne suffit pas à vous convaincre, cette nouvelle vision de West Side Story est superbe réussite, alliant l'émotion contagieuse d'une romance shakespearienne et une revisite moderne du New York des années 50 où la salsa rencontre le rock'n'roll. Alors je ne sais pas si ça vaut le spectacle sur scène, ni si ce West Side Story 2.0 fidèle à l'histoire (vu que je n'ai vu ni l'un ni l'autre), mais je crois qu'on a besoin de romance et de chaleur au cinéma. Comme toujours, Steven Spielberg tombe à pic pour nous enchanter.

Sci-fi

[CRITIQUE] Dune, de Denis Villeneuve

L'histoire de Paul Atreides, jeune homme aussi doué que brillant, voué à connaître un destin hors du commun qui le dépasse totalement. Car s'il veut préserver l'avenir de sa famille et de son peuple, il devra se rendre sur la planète la plus dangereuse de l'univers – la seule à même de fournir la ressource la plus précieuse au monde, capable de décupler la puissance de l'humanité. Tandis que des forces maléfiques se disputent le contrôle de cette planète, seuls ceux qui parviennent à dominer leur peur pourront survivre...

Biopic, Drame

[CRITIQUE] Radioactive, de Marjane Satrapi

Femme de science, Marie Curie est souvent associée à une figure féministe et le fait que Marjane Satrapi réalise ce biopic n'est pas un accident. Radioactive dresse le tableau d'une femme passionnée et passionnante, qui refusait aussi bien la bienséance sociale qu'elle ignorait sans effort la discrimination qu'elle subissait, au profit de ses recherches quitte à en affronter les lourdes conséquences. Portrait d'une femme toujours aussi moderne près d'un siècle plus tard.

Drame, Romance

[CRITIQUE] Marie Stuart, Reine d’Écosse, de Josie Rourke

L'Histoire romanesque du Royaume-Uni et du face-à-face entre Elisabeth 1er et Marie Stuart restent toujours une source d'inspiration inépuisable, quelque soit le point de vue choisi. Dernier exemple en date, ce petit bijou classique réalisé par Josie Rourke et porté par la merveilleuse Saoirse Ronan qui narre le destin à la fois tragique et formidable d'une Reine bafouée et trahie par les siens. Superbe et dramatique, Marie Stuart, Reine d'Écosse livre un récit tragique, cocoonné dans des décors et des costumes picturaux qui embellissent un tableau superbe et soigneusement réalisé.

Super héros

[COUP DE CŒUR] Aquaman, de James Wan (sans spoiler)

Les origines d’un héros malgré lui, dont le destin est d’unir deux mondes opposés, la terre et la mer. Cette histoire épique est celle d’un homme ordinaire destiné à devenir le roi des Sept Mers.

Drame

[CRITIQUE] Rafiki, de Wanuri Kahiu

À Nairobi, Kena et Ziki mènent deux vies de jeunes lycéennes bien différentes, mais cherchent chacune à leur façon à poursuivre leurs rêves. Leurs chemins se croisent en pleine campagne électorale au cours de laquelle s’affrontent leurs pères respectifs. Attirées l’une vers l’autre dans une société kényane conservatrice, les deux jeunes femmes vont être contraintes de choisir entre amour et sécurité...

Sci-fi

[CRITIQUE] Blade Runner 2049, de Denis Villeneuve

35 ans après le film original de Ridley Scott, Denis Villeneuve ressuscite l'œuvre incontournable de science-fiction Blade Runner pour une suite aux enjeux colossaux. Si l'esthétique impeccable, à la fois sublime et léchée, place Blade Runner 2049 dans la cour des grands, ce nouvel opus ne fait que reprendre le concept narratif du premier film, entre contemplation et bande-originale hypnotisante. Entre lenteur datée et épaississement des théories déjà en place, Blade Runner 2049 ravira probablement les fans de l'ambiance lunaire du premier film mais laisse un sentiment assez mitigé entre la beauté des images, le respect de l'oeuvre originale et le manque de prise de risque et/ou de personnalité.

Thriller

[COUP DE CŒUR] Mademoiselle, de Park Chan-Wook

Entre manigances et explorations du plaisir sous toutes ses formes, le nouveau film de Park Chan-Wook est une œuvre à la fois poétique que fascinante, cristallisant le pouvoir patriarcal asiatique issu des traditions, dans un jeu de dupes aussi diabolique que sensuel. Visuellement, Mademoiselle est d'une beauté époustouflante où la direction artistique et le sens esthétique aigu du réalisateur font toujours mouche, sublimant un casting impérial et une intrigue aussi captivante que perverse. Evidemment, j'ai adoré.

Biopic, Drame

[COUP DE CŒUR] La Danseuse, de Stéphanie Di Giusto

D’une beauté époustouflante et poétique où l’art suscite l’émotion, La Danseuse bouleverse, de son récit fascinant à la sensibilité fragile jusqu’à ses scènes de danse puissantes et une photographie superbe. Pour son premier film, Stéphanie Di Giusto livre une expérience visuelle immersive qui l’emporte sur ses écarts narratifs parfois boiteux. Heureusement, le face-à-face entre Soko,… Lire la suite [COUP DE CŒUR] La Danseuse, de Stéphanie Di Giusto

Drame

Rattrapage 2015 : Big Eyes, de Tim Burton

Le pitch : BIG EYES raconte la scandaleuse histoire vraie de l’une des plus grandes impostures de l’histoire de l’art. À la fin des années 50 et au début des années 60, le peintre Walter Keane a connu un succès phénoménal et révolutionné le commerce de l’art grâce à ses énigmatiques tableaux représentant des enfants… Lire la suite Rattrapage 2015 : Big Eyes, de Tim Burton