[CRITIQUE] My Beautiful Boy, de Felix Van Groeningen

Façonné à travers les mémoires du père et l’expérience d’un fils, My Beautiful Boy retrace la dérive d’une cellule familiale aux apparences solides. Sensible et porté par un casting formidable, le premier film américain de Felix Van Groeningen explore le sentiment d’impuissance sous toutes ses formes, celle d’un père face à l’addiction de son fils et celle de ce dernier face à sa propre addiction. Steve Carrell et Timothée Chalamet sont bouleversants, malgré une forme narrative redondante qui perd peu à peu en intensité.

[RECRUTE] Dunno cherche un rédacteur bavard !

Après trois ans d’aventure en solo, je suis à la recherche d’un rédacteur pour m’aider à faire vivre mon petit blog. Mes chiffres de vues et visiteurs sont modestes, je ne croule pas sous les goodies, mais j’aime le cinéma, j’adorerai pouvoir en parler toute la journée et pouvoir passer plus de temps en projo (je dois en refuser parfois… et oui, ça m’arrive). Mais la vie, le boulot, tout ça, tout ça… finalement c’est bien compliqué de tenir le rythme.
Si les critères ci-dessus te correspondent (oui, on se tutoie déjà) et que tu souhaiterais écrire pour mon blog, envoie ta candidature !