[CRITIQUE] My Beautiful Boy, de Felix Van Groeningen

Façonné à travers les mémoires du père et l’expérience d’un fils, My Beautiful Boy retrace la dérive d’une cellule familiale aux apparences solides. Sensible et porté par un casting formidable, le premier film américain de Felix Van Groeningen explore le sentiment d’impuissance sous toutes ses formes, celle d’un père face à l’addiction de son fils et celle de ce dernier face à sa propre addiction. Steve Carrell et Timothée Chalamet sont bouleversants, malgré une forme narrative redondante qui perd peu à peu en intensité.

[CRITIQUE] Dans La Forêt, de Gilles Marchand

Si Gilles Marchand parvient à entretenir une ambiance mystérieuse et oppressante, c’est probablement le seul véritable atout du film… néanmoins pas suffisant. Dans La Forêt s’éternise autour de la relation inquiétante entre un père étrange et ses fils, au détour d’une balade qui va réveiller des frayeurs tapies dans l’ombre. Contemplatif, le film repose sur des pointes de frissons répétitives mais ne semble proposer aucune direction, comme si Gilles Marchand espérait qu’en restant évasif, le public comblerait les trous de lui-même. Personnellement, je ne suis pas emballée.

Edge Of Tomorrow : Un film pop-corn efficace et divertissant

Pur blockbuster à l’américaine, Edge Of Tomorrow est un véritable shoot d’adrénaline, boosté par une énergie contagieuse et une histoire originale et haletante. Doug Liman sort l’artillerie lourde pour proposer une déferlante d’actions explosives dans un film pop-corn efficace et divertissant. Cependant, avec une telle trame, l’intrigue devient forcément répétitive dès la seconde partie du film et l’apparence des extraterrestres rend certains plans parfois illisibles. Mais Edge Of Tomorrow tire toutefois son épingle du jeu, en alliant action et humour, mené par un duo d’acteurs au top : Emily Blunt, excellente dans ce rôle ultra-badass, aux cotés d’un Tom Cruise étonnamment très attachant et plus humain que d’habitude. Bref, laissez vos cerveaux aux vestiaires, Edge Of Tomorrow assure le show !

M. Peabody et Sherman : ambitieux mais bien trop dense

Sympathique et coloré, M. Peabody et Sherman est le nouveau film d’animation signé Dreamworks. Avec une approche éducative prononcée, le film propose de revisiter l’histoire à travers une succession de péripéties amusantes et une machine à remonter le temps. Cependant, si on apprécie la fantaisie des personnages et des décors cartoonesques, le film est trop dense et répétitif. Résultat, malgré de nombreux rebondissements et quelques personnages loufoques qui viennent égayer la dernière partie du film, M. Peabody et Sherman manque de nuance et l’humour n’est pas forcément subtil. Évitez les temps morts, c’est bien ; maintenir l’intérêt du public jusqu’à la fin c’est mieux.