[CRITIQUE] Vice, d’Adam McKay

Fin connaisseur des arcanes de la politique américaine, Dick Cheney a réussi, sans faire de bruit, à se faire élire vice-président aux côtés de George W. Bush. Devenu l’homme le plus puissant du pays, il a largement contribué à imposer un nouvel ordre mondial dont on sent encore les conséquences aujourd’hui…

[CRITIQUE] My Beautiful Boy, de Felix Van Groeningen

Façonné à travers les mémoires du père et l’expérience d’un fils, My Beautiful Boy retrace la dérive d’une cellule familiale aux apparences solides. Sensible et porté par un casting formidable, le premier film américain de Felix Van Groeningen explore le sentiment d’impuissance sous toutes ses formes, celle d’un père face à l’addiction de son fils et celle de ce dernier face à sa propre addiction. Steve Carrell et Timothée Chalamet sont bouleversants, malgré une forme narrative redondante qui perd peu à peu en intensité.

[CRITIQUE] Game Night, de Jonathan Goldstein et John Francis Daley

Entre comédie et action, Game Night propose un divertissement sur les chapeaux de roue et plein de rebondissements. Les réalisateurs Jonathan Goldstein et John Francis Daley osent le mélange de genres déstabilisant et la mise en scène soignée pour se démarquer des comédies estivales. Le résultat reste globalement efficace, même si l’ensemble semble parfois gâcher son propre potentiel comique, au profit d’une émancipation certaine vers un film plus musclé et solide.

[CRITIQUE] Free Love, de Peter Sollett

Au-delà de son engagement politique, Free Love est surtout un drame bouleversant, qui malgré son traitement prévisible, respire l’amour et le courage. Porté par un casting formidable, le film de Peter Sollett s’émancipe du drame pour transposer un récit solaire dans un contexte à la fois douloureux et nécessaire. Un beau film pour une belle cause.

Golden Globes 2015 – Le palmarès

Emploi du temps chargé, nouvelles responsabilités, je n’ai pu suivre les Golden Globes cette nuit. Du coup, je vous épargne mes petits commentaires sur les moments croustillants et/ou gênants de la soirée.
En attendant la rediffusion de la cérémonie, voici le palmarès en détail :

Golden Globes 2015 – Nominations Cinéma

La 72ème cérémonie des Golden Globes aura lieu le 11 janvier 2015. Comme toujours, « l’antichambre des Oscars » met en avant les favoris de l’année et surtout quelques surprises. Si Birdman et The Imitation Game caracolent en tête parmi les titres les plus prestigieux, le film de Richard Linklater, Boyhood, creuse son chemin (après avoir raflé de nombreux prix, notamment aux Gotham Awards). Meryl Streep décroche sa nomination quasi-annuelle pour Into The Woods, la lutte sera rude dans la catégorie « films d’animation » entre La Grande Aventure Lego, Dragons et Les Nouveaux Héros, et, surprise, Interstellar ne reçoit qu’une nomination et pas la plus remarquable…