[CRITIQUE] My Beautiful Boy, de Felix Van Groeningen

Façonné à travers les mémoires du père et l’expérience d’un fils, My Beautiful Boy retrace la dérive d’une cellule familiale aux apparences solides. Sensible et porté par un casting formidable, le premier film américain de Felix Van Groeningen explore le sentiment d’impuissance sous toutes ses formes, celle d’un père face à l’addiction de son fils et celle de ce dernier face à sa propre addiction. Steve Carrell et Timothée Chalamet sont bouleversants, malgré une forme narrative redondante qui perd peu à peu en intensité.

[CRITIQUE] Belgica, de Felix Van Groeningen

À mi-chemin entre une descente aux enfers viscérale et un rêve américain à la sauce belge, le nouveau film de Felix Van Groeningen est d’une densité hypnotique et animée par une énergie contagieuse qui scotche nos yeux sur un écran quasi-psychédélique. Belgica raconte l’amour fraternel, pour le meilleur et pour le pire dans un film à la fois lumineux et très sombre, porté par une mise en scène vertigineuse et une bande-originale absolument géniale qui cristallise des scènes purement orgasmiques. On frôle le coup de coeur de très peu, si seulement Belgica n’éternisait pas une chute qui finit par faire traîner le film en longueur.

[VIDÉO] Belgica : Découvrez la bande-annonce

Jo et Frank sont frères, et comme souvent dans les familles, ces deux-là sont très différents. Jo, célibataire et passionné de musique, vient d’ouvrir son propre bar à Gand, le Belgica. Frank, père de famille à la vie bien rangée et sans surprise, propose à Jo de le rejoindre pour l’aider à faire tourner son bar. Sous l’impulsion de ce duo de choc, le Belgica devient en quelques semaines the place to be…

En salles le 2 mars 2016
Réalisé par Felix Van Groeningen
Avec Stef Aerts, Tom Vermeir…

[SNIF] Top 5 des films qui (me) font pleurer

À l’occasion de la sortie de Nos Étoiles Contraires de Josh Boone, déjà acclamé aux États-Unis et annoncé comme le film le plus émouvant de l’année, voici les rares films qui ont réussi à me tirer quelques larmes, voire de bons gros sanglots (sachant que j’ai un peu un cœur de pierre, ce n’était pas gagné)…

Les affiches en arrière-plan…

Je viens de faire quelques petits changements de déco sur mon blog et je pense que ce serait bien de faire un petit aparté à ce sujet.
Des affiches ciné, quoi de plus simple pour un blog ciné… j’ai choisi des affiches minimalistes, plus graphiques et plus sympatoches (je trouve) car j’aime beaucoup le concept. Il faut souvent avoir vu le film, certes, mais les affiches minimalistes sont compréhensibles dès le premiers coups d’œil.

HIMYB Awards 2014 : Le palmarès

Mercredi 26 mars dernier, on eu lieu les HIMYB Awards 2014, qu’on appellera très modestement « Les Césars du Web ».
La cérémonie a eu lieu au cinéma Etoile Lilas à Paris, en partenariat avec Vodkaster. La soirée était sous le signe de la bonne humeur, car c’est toujours sympa de se retrouver entre blogueurs et ce n’est pas souvent que l’on se voit en tenue de gala !

A retenir de cette soirée…

César 2014 : Le palmarès

Vendredi soir a eu lieu la 39ème cérémonie des Césars. Guillaume Gallienne et son film raflent 5 prix, au grand désespoir (attendu) de La Vie d’Adèle et de Léa Seydoux (niark niark niark). Adèle Exarchopoulos sauve la mise en remportant le César (mérité) du Meilleur espoir féminin, Sandrine Kiberlain crée la surprise et L’inconnu du Lac n’est finalement pas oublié.