[CRITIQUE] Les Figures de l’Ombre, de Theodore Melfi

Pétillant et intéressant, Les Figures de l’Ombre dresse le portrait de femmes pionnières dans une Amérique ségrégationniste, avec humour et légèreté malgré ce cadre complexe et l’aspect biopic du film. Si le film n’élude jamais le fait que ses héroïnes sont Noires, Theodore Melfi s’attache surtout à reconnaître l’intelligence de femmes dans un milieu très masculin et sélectif, qui s’inscrit parfaitement dans une époque cloisonnée. Grâce à un trio de choc, Les Figures de l’Ombre évite de s’appesantir sur le racisme latent qui bout en filigrane pour proposer un film, justement, coloré, agréable et nécessaire !

[SUMMER TV] Point séries TV de l’année

La saison 2014/15 étant belle et bien terminée, faisons un petit bilan des séries que j’ai vues cette année. Il y a celles qui m’ont plu, et – surprise ! – ce sont souvent des nouvelles séries, tandis que du coté des bonnets d’ânes, il y a surtout des séries confirmées !