[CRITIQUE] Captain Marvel, d’Anna Boden et Ryan Fleck

Le premier super-héros féminin adapté par Marvel Studios débarque au cinéma quelques semaines seulement avant Avengers: Endgame, ce qui est un sacré défi en soit. Sans véritable prise de risque, Captain Marvel s’inscrit comme une origin story séduisante en introduisant un personnage en pleine quête existentielle alors qu’elle possède des pouvoirs extraordinaires et une mémoire…

[COMIC CON 2016] Marvel’s Agents Of SHIELD et Ghost Rider : le panel (vidéo)

Après les séries Netflix, Marvel revient avec la quatrième saison d’Agents of SHIELD (ABC). Plutôt amoindri après une saison 3 moyenne, l’annulation d’Agent Carter et l’abandon du spin-off Most Wanted, le cast était tout de même très enflammé (haha) à l’idée de présenter le nouveau venu pour la prochaine saison. Un panel court, plein de vidéos funs, mais finalement très prudent. Voyez plutôt…

[Comic Con 2015] Marvel : les panels séries TV

Comme vous le savez, Marvel n’était pas présent pour le Comic Con, en ce qui concerne les films, étant donné que le prochain Marvel (en dehors d’Ant-Man qui sort la semaine prochaine) sera en mai 2016, les studios ont estimé qu’ils n’avaient pas suffisamment de matière pour un vrai panel. Bon…

Last Days Of Summer : Magnifique, intimiste et lumineux

Lumineux et émouvant, Last Days Of Summer est une jolie romance ensoleillée et bouleversante, dont la force des sentiments inattendus viennent ébranler un petit monde ébréché et fragile. Jason Reitman offre un superbe film sous forme de huis-clos familial et émotionnel, marqué par des personnages blessés et emprisonnés dans une parenthèse bienheureuse, sous le regard protecteur d’un jeune adolescent. Le temps d’un week-end, Last Days Of Summer nous plonge au cœur d’un drame intimiste et languissant, où la fin d’un été chaud suffit à suggérer la sensualité sous-jacente du film, sans jamais bousculer l’innocence reflétée par la narration. L’enfance, l’instabilité psychologique, l’agressivité du monde extérieur… autant de sujets subtilement abordés dans un film ambitieux, brillant et réussi.

Beaucoup De Bruit Pour Rien : Une adaptation moderne, exquise et hilarante !

Fraîche, pétillante et très moderne, l’adaptation de Beaucoup de bruit pour rien réalisée par Joss Whedon est étonnante, très drôle et rend hommage à une pièce de Shakespeare qui, après 400 ans, n’a pas pris une ride. Beaucoup de bruit pour rien, version 2.0, nous rappelle qu’avant d’être le papa de l’énorme blockbuster Avengers en 2012, Joss Whedon est surtout un cinéaste appliqué, doué pour la mise en scène et grand amateur d’échanges piquants et plein d’humour. Pour un film qui a été tourné entre amis et en vacances, Beaucoup de bruit pour rien se révèle être une comédie romantique hilarante, jeune et très agréable, qui pourrait bien donner un léger coup de vieux à l’adaptation de Kenneth Branagh (1993).