[CRITIQUE] Brightburn : L’Enfant du Mal, de David Yarovesky

Tori Breyer a perdu tout espoir de devenir mère un jour, quand arrive dans sa vie un mystérieux bébé. Le petit Brandon est tout ce dont elle et son mari, Kyle, ont toujours rêvé : c’est un petit garçon éveillé, doué et curieux de tout. Mais à l’approche de la puberté, quelque chose d’aussi puissant que sinistre se manifeste chez lui. Tori nourrit bientôt d’atroces doutes sur son fils. Désormais, Brandon n’agit plus que pour satisfaire ses terribles besoins, et même ses proches sont en grave danger alors que l’enfant miraculeux se transforme en un redoutable prédateur qui se déchaîne sur leur petite ville sans histoire…

[VIDÉO] Brightburn : Découvrez la nouvelle bande-annonce

Et si un enfant venu d’un autre monde atterrissait sur Terre, mais au lieu d’être le héros de l’humanité, il s’avérait bien plus inquiétant et dangereux ?

Réalisé par David Yarovesky, produit par James Gunn
En salles le 26 juin 2019
Avec Elizabeth Banks, David Denman, Jackson A. Dunn, Matt Jones et Meredith Hagner…

[VIDÉO] Brightburn : Découvrez la bande-annonce

Et si un enfant venu d’un autre monde atterrissait sur Terre, mais au lieu d’être le héros de l’humanité, il s’avérait bien plus inquiétant et dangereux ?

Réalisé par David Yarovesky, produit par James Gunn
En salles le 26 juin 2019
Avec Elizabeth Banks, David Denman, Jackson A. Dunn, Matt Jones et Meredith Hagner…

[CRITIQUE] Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2, de James Gunn

Très attendu au tournant, James Gunn a la lourde tâche de faire une suite aussi réussie que le premier volume. Ayant visiblement eu carte blanche, Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 se révèle bien plus fun et plus coloré, tout en troquant le coté épique pour approfondir ses personnages et créer un récit plus intime et moins dans l’esbroufe. Voguant dans un entre-deux déroutant, Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 ne déçoit pas : débridé, drôle et pêchu, le film de James Gunn perd peut-être l’effet de surprise du premier opus mais propose une histoire aboutie en évitant brillamment la redite.
Et je pense qu’il est sincèrement temps de créer un Groot pour de vrai : j’en veux un !!